Aperçu – Slime Rancher : notre impression et avis sur l’accès anticipé

Il est assez évident que les jeux dans lesquels il faut gérer une ferme, cela ne s’adresse pas à tout le monde. Mais dans le cas de Slime Rancher, c’est un peu plus particulier car comme son nom l’indique, il va être nécessaire de capturer et de s’occuper de Slimes. Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est quasiment à cela que va se résumer notre occupation dans le jeu.

slime-rancher-head

Non, ce n’est pas Dragon Quest

Il n’est pas rare qu’on doive se méfier des jeux sur Steam qui sont en pré-alpha. En particulier car le jeu n’est pas souvent à la hauteur des promesses, à cause d’un contenu qui laisse parfois à désirer. Bien entendu l’idée est de miser sur un jeu qui va être amené à s’étoffer sur la longueur. C’est le cas de Slime Rancher qui part d’emblé avec un contenu intéressant et surtout une idée très accrocheuse, qui est celle d’incarner un éleveur qui avec l’aide de son arme, va devoir capturer et élever des Slimes.

Bien que la finalité est encore obscure pour l’instant, car il s’agit uniquement d’engranger le plus d’argent possible, le pitch de départ se montre vraiment séduisant. Le tout se joue assez simplement, avec une vue à la première personne dans laquelle on va pouvoir manier notre arme, qui s’apparente du coup surtout à un outil. Celle-ci peut être utilisée pour attraper des éléments et les stocker dans quatre emplacements prévus à cette effet, tout en pouvant les relâcher à tout moment. On pourra ainsi capturer des Slime durant nos explorations, mais aussi des ressources comme des minéraux ou de la nourriture.

Car évidemment, lorsqu’on capture une bestiole, il va être question ensuite de la mettre dans un enclos pour l’élever. Il ne sera pas nécessaire de la maintenir en vie, mais plutôt de la nourrir afin qu’elle engendre des minéraux qu’on va pouvoir ensuite revendre, sachant que leur valeur diffère selon leur type et surtout selon la demande. La machine où il sera possible de les vendre, affichant continuellement le cours du marché actuel pour chacun des minéraux.

Certains décors sont assez jolis par moment

Certains décors sont assez jolis par moment

Non, ce n’est pas Pokémon

La particularité viendra du fait que Slime Rancher nous donne le choix d’attraper différents types de Slime. On y retrouve les Slime rose, qu’on va pouvoir apparenter comme étant l’espèce la plus commune. Mais à coté de ça on aura les Slimes de roche qui ne manquent jamais de nous donner un coup de tête si l’on s’approche trop près d’eux, voire encore les Taby Slime qui ont un tempérament très félin et qui n’hésitent pas à s’amuser avec tout ce qu’il trouve. La version anticipée de Slime Rancher comporte à l’heure actuelle une dizaine de Slimes différents, sachant qu’il sera également possible de croiser certaines espèces. C’est ce qui va nous permettre de rentabiliser la création des minéraux et surtout optimiser l’espace de notre ferme.

L’espace qui nous est alloué au départ est très limité, bien qu’on puisse par la suite agrandir notre terrain. On dispose de notre maison principale qui permet de faire passer le temps en dormant ou de lire notre courrier, ainsi qu’une borne pour améliorer notre équipement, ainsi qu’une autre qui permettra de remplir des quêtes journalières, permettant de faire des échanges de ressources avec des PNJ. Mais le principal de la place sera disponible pour le placement des enclos, ainsi que des plantations de fruits ou de légumes, voire pour l’élevage de poules . Car comme on le disait plus haut, il faudra nourrir nos bestioles pour qu’elles produisent des ressources. Sachant que chaque sorte de Slime aura sa bectance favorite et dont l’obtention aura pour résultat de doubler sa production. Sachant qu’il est assez facile de savoir ce qu’aime une espèce en consultant le Slimopédia, une encyclopédie qui catégorise tous les éléments du jeu.

Les enclos devront d’ailleurs être adaptés en fonction des Slimes qu’ils vont contenir. Par exemple, les Slimes phosphore qui peuvent s’envoler dans les airs et qui craignent la lumière devront être élevés dans un enclos qui possèdent une protection contre le soleil et surtout, un filet pour les empêcher de s’échapper par le haut. Car évidement, en plus de ne pas toujours être très dociles, les Slimes sont en plus très malignes. Si on les entrepose en trop gros nombre dans un enclos, elles n’hésiteront pas se prêter main forte pour essayer de s’échapper. Les roses peuvent s’entasser pour se faire la courte échelle, tandis que les Boom Slimes n’hésiteront pas à se faire exploser pour éjecter d’autres Slimes en dehors de leur cage. L’IA des bestioles à donc vraiment eu un soins très particulier et il est toujours amusant de les observer et découvrir un nouvel aspect de leur comportement, et cela même après plusieurs heures de jeu.

Ces petits malins essayent tout le temps de s'enfuir

Ces petits malins essayent tout le temps de s’enfuir

Indiana Slime Jones

L’argent est donc un facteur important dans Slime Rancher, puisque c’est ce qui permettra de développer notre ferme ou les capacités de notre personnage. Car on va vite se rendre à l’évidence que le jeu permettra à terme d’explorer plusieurs zones. Pour l’instant, cette version pré-alpha dispose de deux zones, celle de base et une forêt qu’on peut débloquer en trouvant l’accès et la clé adéquate. Les plus fouineurs trouveront également une zone inexploitée et qui devrait être disponible dans une future mise à jour. C’est un aspect du jeu se montre très prometteur, surtout quand on découvre que le jeu propose un écosystème assez amusant, avec les Slimes qui interagissent entre elles, ce qui peut provoquer des interactions parfois très drôles.

L’exploration n’est pas très développé pour l’instant, car cela se résume à trouver de la nourriture qui poussent à l’état sauvage ou pour découvrir des nouvelles sortes de Slimes. Mais en fouillant un peu les environnements on peut se rendre à l’évidence que les développeurs prévoient d’y implanter des choses, comme lorsqu’on découvre des vieilles ruines sur une ile inaccessible à moins d’investir dans le jet-pack. En se promenant un peu plus, on peut tomber également sur des ponts qui mènent à des zones encore en constructions, ce qui prévoit que la zone à arpenter devrait au final être assez grande. Ce qui laisse entrevoir plein de possibilités et surtout on l’espère, un coté aventure et exploration plus avancé que ce qui est disponible dans cet accès anticipé.

Même si nous avons seulement entre les mains un jeu qui est encore loin d’être abouti, le départ est pourtant très prometteur. Les bases sont vraiment solides et les idées très bien exploitées, ce qui donne un résultat plutôt complet et cela même s’il manque clairement une finalité et surtout une certaine consistance à l’ensemble. L’aspect négatif sera peut-être le prix un peu prohibitif de 19,99 $US, c’est donc comme toujours un coup de dés de vouloir investir dans un jeu qui est encore en développement. Mais pour l’instant Slime Rancher semble avoir un très bon suivi de la part de ses développeurs et la solidité de son gameplay font que c’est clairement un jeu à surveiller de très près et qui risque de faire parler de lui à l’avenir.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.