Avis sur Akira Toriyama & Dragon Ball : L’Homme derrière le manga

Il est bien difficile d’être un enfant des années 90 en France, sans avoir été entraîné de près ou de loin dans le phénomène Dragon Ball. Propulsé au rang de symbole de presque tout une génération, notamment grâce à une célèbre émission pour jeunesse, le manga d’Akira Toriyama possède de nos jours un statut de culte. Pourtant il y a encore des mystères qui entour cette oeuvre, notamment son auteur, qui est resté très discret au fil des années.

Une oeuvre, mais surtout un auteur

En tant que grand fan de Dragon Ball, je dois dire que mes connaissance sur le manga sont assez importantes. C’est en tout cas ce que je pensais, même si le temps fait que pas mal de détails sont un peu tombé dans les oubliettes de ce qui me sert de mémoire. Par contre, quand je repense à Akira Toriyama, je dois avouer que les choses que je connais sur lui sont surtout issues des magazines que je lisais durant mon enfance. Les fameux torchons du Club Dorothée qui sont devenu légendaires pour leurs inexactitudes. Il faut dire que notre auteur préféré a tout fait pour garder sa vie privée loin des projecteurs.

Donc Pix’n Love nous annonce la venu d’un nouvel ouvrage sur Dragon Ball et plus précisément, une biographie d’Akira Toriyama, je suis entre enthousiasme et crainte. Me disant que même si l’information est plus accessible depuis l’arrivée d’internet, on est jamais à l’abri d’une information non vérifiée. Don dès la réception du livre je me suis lancé fébrilement dans sa lecture. Et quelle surprise de découvrir un auteur qu’on nous dépeint comme quelqu’un d’assez ordinaire. Un jeune adolescent qui n’a pas du tout envie de faire quelque chose de sa vie, au mieux qui flemmarde et ne pense qu’à sa manière d’accéder à son prochain paquet de cigarettes.

Comme souvent avec William Audureau, l’auteur de Akira Toriyama & Dragon Ball : L’homme derrière le manga, tous les propos qui sont tenus sont fait à partir de sources qui sont soigneusement notées en bas de page. Une pertinence qui nous permet d’aller parfois vérifier par nous-même un détail qui nous semble incongru, et qui pourtant se révèle tiré d’une entrevue officielle du mangaka. Des informations qui sont parfois difficile à vérifier, car le maître n’a pas spécialement été très loquace durant ces dernières décennies. C’est pourquoi Audureau ne s’est pas particulièrement concentré sur la vie privée de l’auteur, mais plutôt sur son évolution durant les années. Sa façon d’aborder les mangas qu’il a créé et sa manière de travailler.

Évidemment, on y apprend quelques passages de sa vie, ce que Toriyama a bien voulu distiller à ses fans, mais le plus intéressant est quand même de voir à quel point son travail sur Dragon Ball et accessoirement Docteur Slump, a été influencé par des choix éditoriaux et pour plaire à un public précis. C’est relativement connu que le mangaka n’a jamais spécialement aimé travailler sur des oeuvres aussi longues que Dragon Ball. Une semi vérité court depuis des années, voulant que Toriyama a souvent tenté de mettre fin au manga. Mais la croyance populaire voudrait que cela soit au moment du combat contre Piccolo, mais on découvre dans ce livre que l’envie est venu bien avant.

Ainsi chaque période de la vie de Akira Toriyama est décortiqué, en même temps que ses répercussions sur l’histoire de Dragon Ball. Quelques clichés et idées reçues s’envolent au fil des pages et on découvre un auteur plus fragile et controversé que ce qu’on aurait pu croire en premier lieu. On découvre aussi que Dragon Ball est loin d’être un manga qui était voué à cet énorme succès, au point que Toriyama lui-même ne sait pas vraiment pourquoi les fans aime autant son manga. Dragon Ball est donc presque une erreur de parcours pour son auteur, qui a mis très longtemps avant d’accepter l’héritage de son oeuvre.

Durant la lecture des quelques 300 pages dont est constitué le livre, je dois dire que je suis allé de surprise en surprise. Je ne peux pas dire que j’ai redécouvert un manga que je connais sur le bout des doigts, mais cela m’a amené vers une vision différente de celle que je peux avoir sur Dragon Ball. Mais cela m’a surtout présenté un Akira Toriyama que je ne connaissais pas aussi bien que je ne pensais, et plus précisément sur la perception qu’il a de son propre travail.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.