Le coin du libraire : Les travaux d’Apollon tome 2 – La prophétie des ténèbres

Le coin du libraire : Les travaux d’Apollon tome 2 – La prophétie des ténèbres

Si comme moi le nom de Rick Riordan ne vous dit pas grand chose, vous connaissez surement mieux Percy Jackson. Ce jeune homme est le fils de Poséidon dans le film “Percy Jackson et le voleur de foudre” mais surtout est le héros de sa série de roman justement écrits par Rick Riordan qui a développé tout un univers contemporain mélangé à de nombreuses mythologies. Et dans cette continuité, on retrouve les aventures du dieu Apollon puni par son père Zeus et se retrouvant privé de ses pouvoir ainsi que d’une (grosse) partie de sa mémoire, enfermée dans le corps d’un jeune ado : Lester.   « Pourquoi moi ? » se répète constamment Apollon. Toujours en fuite avec ses amis d’infortune Calypso et Leo, Apollon s’approche d’Indianapolis à dos de dragon mécanique. Ça aide d’avoir une magicienne millénaire et un rejeton bricoleur d’Héphaïstos. Malheureusement, avec trois anciens empereurs romains et leurs nombreuses troupes de soldats et monstres en tout genre, ce n’est pas de tout repos. Car Apollon va devoir continuer à se mettre plus ou moins malgré lui sur la route des trois empereurs s’il veut rester en vie et sauver son amie Meg. Il arrivera ainsi dans une demeure cachée, refuge d’anciennes chasseresses d’Artémis. Celles-ci lui demanderont de sauver leur fille adoptive Georgina du nouvel Hercule, cet empereur fou qu’Apollon ne connaît que trop bien. En même temps, la déesse des filets Britomartis lui donnera comme mission, qu’il n’a pas d’autres choix que d’accepter, de sauver ses griffons. Et bien sûr, il faudra à Apollon trouver en plus du reste le trône de la mémoire l’oracle...
Le coin du libraire : Les Grisommes – tome 2 : Châtiment

Le coin du libraire : Les Grisommes – tome 2 : Châtiment

Le premier tome des Grisommes de Frédéric Livyns était assez intéressant. On y suivant le jeune Nathan, 13 ans, qui se découvrait une grand-mère, une incroyable destinée, des pouvoirs fantastiques et une compagne un peu fantasque mais adorable. J’espérais que la suite des aventures de l’élu allait être d’au moins aussi bonne facture que lors du premier tome … et je n’ai pas été déçu du voyage. Voici donc Les Grisommes – tome 2 : Châtiment toujours publié chez Sema éditions. Ce deuxième tome reprend peu après les événements du premier tome. Tout va bien dans le meilleur des mondes pour Nathan, ses parents se sont remis ensemble, il roucoule avec Orianne et ils passent tous plus de temps avec Granny. Sauf que lors d’un pique nique, une tornade soudaine s’abat sur le groupe. Celle-ci est un message des Grisommes comme quoi ils ont trouvé un allié puissant qui leur a permis de récupérer les quatre gemmes élémentaires contrôlant le feu, l’eau, le vent et la terre. Sachant que la dernière fois que les Grisommes ont mis la main sur ces gemmes, cela a causé le déluge biblique … Nathan n’a d’autre choix que d’aller au pays des cauchemars avec Orianne pour récupérer les gemmes élémentaires. Si le premier tome était directement destiné aux plus jeunes et avait des aspects assez sombre en jouant sur les peurs de l’enfance, ce second tome reste dans la continuité mais en étant somme toute un peu plus adulte encore. La relation entre Nathan et Orianne continue à évoluer tout en étant parfois malmenée par la tension des aventures qu’ils vivent dans le...
Le coin du libraire : Science et magie dans Game of thrones

Le coin du libraire : Science et magie dans Game of thrones

Vous êtes un fan de Game of thrones/Le trône de fer jusqu’au bout des ongles ? Vous connaissez tous les secrets de Westeros ? Vous pouvez citer de mémoire le nom de chaque membre de la famille Stark et des autres familles de la série sans même sourciller ? Vous savez parfaitement ce que signifie Dracarys ? Oui mais … vous êtes-vous demandé si tout ce que vous voyez dans la série est (je ne parle pas des livres mais bien de la série télé) est plausible ? Car oui il y a des gens qui se sont vraiment posé la question et ont vérifié avec des spécialistes de la question. C’est là qu’intervient Helen Keen  et son  ouvrage « Science et magie dans Games of thrones ». Par exemple, pourquoi Hodor répète-t’il toujours le même mot ? Quelle serait la raison médicale derrière cet état. Est-ce possible qu’un œuf soit mis en sommeil pendant des années et soit réactivé par la suite ? D’où viennent historiquement les dragons ? Et quelle puissance leur faudrait-il pour effectivement brûler un homme ? Et comment fonctionne le feu Grégeois ? Est-ce que les armures et autres armes vues dans la série sont réellement plausible ou juste là pour épater la galerie ? Et les géants, loups ou hommes, ont-ils existés et si oui seraient ils possibles de nos jours? Autant de questions, et bien d’autres encore, que les spectateurs de la fameuse série Games of thrones/Le trône de fer ne se posent peut-être forcément pas de premier abord mais qui au fil des épisodes commencent à devenir récurrentes. On a tous...
Le coin du libraire : Les Grisommes – tome 1

Le coin du libraire : Les Grisommes – tome 1

Littérature pour enfant ne veut pas toujours dire littérature enfantine ou en tout cas pas dans le sens premier du terme. Les Grisommes, écrit par Frédéric Livyns et disponible chez Séma Edition, est l’exemple même de ce postulat en proposant une aventure aux reflets enfantins mais qui a une bonne dose de réflexion sur les peurs de l’enfant en arrière-plan. Pour le jeune Nathan, la vie n’est pas des plus agréables. A l’école, il est toujours seul et est le souffre-douleur préféré de la grosse brute locale. A la maison, ses parents viennent de divorcer et l’atmosphère n’est pas vraiment joyeuse car en plus de tout çà, il doit aller passer 10 jours chez une grand-mère dont il ignorait jusqu’à l’existence quelques jours plus tôt. En essayant de s’adapter au mieux à la situation, il découvre une vielle femme enjouée mais mystérieuse qui l’accueille dans une maison perdue en forêt. Elle va le mener en promenade près d’une grotte où notre héros va sentir d’étranges vibrations et trouver un joyau étrange avant d’être assommé. A son réveil, le monde ne sera plus le même et il devra traverser des dimensions étranges emplies de créatures cauchemardesques venues tout droit de ses peurs d’enfant. Seul ses deux nouveaux amis, une jeune fille et un vieillard, et son imagination pourront le sortir d’une quête qui vient du fond des temps. Oui et même dix fois OUI ! Voilà de la littérature pour enfants que je trouve des plus intéressantes car ne prenant pas les enfants pour des bébés. Frédéric Livyns signe ici un très bel ouvrage, très facile à lire et ne...
Le coin du libraire : Le miroir du damné

Le coin du libraire : Le miroir du damné

Un peu de littérature de thriller et d’horreur, çà permet presque à chaque fois de ressentir du frisson et de la tension quand c’est bien écrit. On a l’impression de côtoyer les personnages et de ressentir avec eux l’horreur de ce qui les entoure, on en ressort jamais vraiment indemne. C’est un peu l’impression que j’ai ressentie en finissant la lecture de cet ouvrage : Le miroir du damné de J.B. Leblanc et Frédéric Livyns qui est paru chez Séma Editions. Le village perdu de Tarsac ne s’est jamais vraiment remis de la série de meurtres d’enfants du “réducteur”. Depuis une décennie, ses habitants tentent d’oublier mais la peur ne les a jamais quitté. En ce jour de chaleur extrême, Lucy, la sorcière qui habite se village, souffre d’un malaise cardiaque et tandis qu’elle s’effondre, une voix sombre se rit d’elle. La sorcière sait pertinemment ce qui va se passer lorsqu’elle ne sera plus là. Peu après, un jeu homme se fait agresser dans un tunnel tandis qu’un père esseulé meut sans un bruit dans sa maison. Ses affaires d’apparence anodines signent le réveil d’une nouvelle vague de tueries. Tandis que Kalvyn est informé par un vieil ami de la famille du décès de son père, le lieutenant Courtas de la police judiciaire arrive pour enquêter sur ce qui semble être une affaire de meurtre simple. Mais dans l’ombre, une silhouette encapuchonnée rit dans le reflet d’un miroir. La peur et la mort vont encore s’abattre sur Tarsac et cette fois, plus rien ne semble en mesure d’empêcher ce tueur très spécial d’agir. L’enquêteur Courtas aura fort à faire...
Le coin du libraire : Lockwood & Co – L’ombre qui parlait aux morts

Le coin du libraire : Lockwood & Co – L’ombre qui parlait aux morts

En temps normal je n’aime pas trop prendre une série de romans en cours de route. C’est souvent un exercice périlleux car certains auteurs ne font pas énormément d’efforts pour remettre un peu de contexte au niveau des aventures précédentes ou même des personnages. Mais même si ce roman L’ombre qui parlait aux morts est le quatrième tome de la série Lockwood & Co, j’avais un bon espoir de passer un bon moment … et ce fut le cas.     Pour Luce, la vie a bien changé depuis qu’elle a quitté l’agence Lockwood & Co. La peur de causer la perte de ses amis, révélée par une vision, l’a forcée a s’éloigner et à devenir un agent indépendant et n’avoir pour seule compagnie que son crâne en bocal, un esprit avec lequel elle peut parler. Mais elle ne s’en fait pas : le travail ne manque pas dans le monde de la chasse aux fantômes et autres esprit. De plus, elle a pour avantage un don très puissant pour l’ouïe ce qui fait d’elle quelqu’un de très demandé. Mais la force des choses va finalement réunir l’ancienne équipe lorsque Lockwood demandera l’aide de Luce pour une affaire périlleuse et que par la suite le crâne en bocal sera volé. Ces deux événements seront le point de départ d’une aventure dans un marché aux enchères de sources paranormales et dans un village hanté qui aura de lourdes répercussions sur la compréhension des phénomènes paranormaux qui s’abattent sur le pays depuis près de 100 ans. Après les nombreux romans parlant d’apocalypses zombies, il est bon de trouver une autre raison...
Le coin du libraire : Portal : science, [patate] et jeu vidéo

Le coin du libraire : Portal : science, [patate] et jeu vidéo

Aaaahhhh, Portal. S’il est bien une série de jeu qui marque la mémoire d’un joueur c’est bien celle-là. Innovant, inventif, prenant, avec une narration exemplaire et tellement bien réalisé, on manque de superlatifs flatteurs. Au long des années, ces deux jeux ont alimenté tellement de théories autour de Chell, Caroline, Glados, Ratman … Et c’est génial car cela veut dire que les développeurs de chez Valve ont pu créer un jeu qui permet à tout un chacun de trouver ses propres réponses à ses questions. Sauf que, il est bien pour les plus acharnés ou intéressés d’entre nous d’avoir un peu de support pour réaliser tout ce que l’on a pu rater (nul n’étant infaillible). Voici donc un ouvrage qui devrait vous intéresser. Eva Cid signe avec cet livre “Portal : Science, [patate] et jeu vidéo” un ouvrage de référence pour tous les amateurs de cette merveilleuse série. Et si jamais vous vous demandez “Pourquoi Patate?”, je vous répondrais de jouer à Portal 2 ou plus simplement de lire cet ouvrage. Au long de près de 300 pages, on verra passer historiques, anecdotes de développement, réflexions, point d’attention sur Aperture et les personnages et même l’interview du speedrunner Nicolas Johan. Cet ouvrage n’a cependant pas tant pour but de répondre à toutes vos questions, mais de vous éclairer suffisamment chez pour vous permettre de vous en poser  encore d’autres. Pour le moment, çà ma surtout donné envie de refaire cette série de jeu … et d’ailleurs j’y vais de ce pas. Portal : science, [patate] et jeu vidéo – disponible dès maintenant chez PaperSword...
Le coin du libraire : Démons

Le coin du libraire : Démons

La présence d’êtres démoniaques et maléfiques a de tout temps fait le bonheur des romanciers. Monstres, vampires et autres chimères peuplent notre imaginaire et nous nous régalons d’aventures les mettant en œuvre. Shirley J. Owens a choisi de mettre en avant un des membres les plus emblématiques de ce bestiaire : le loup Garou. En ces temps reculés d’obscurantisme médiéval, il ne fait pas bon être un enfant. Pour le jeune Aldavir, c’était plus que vrai. D’abord orphelin puis enfant des rues, il a du lutter pour survivre et ce n’est qu’avec l’intervention récente de Raduf, son protecteur que les choses s’étaient un peu améliorées. Mais à présent, alors qu’ils cheminent en plein hiver dans une forêt peuplées de loups, il commença à en douter et à raison. Après avoir vu son protecteur dévoré par un loup proprement monstrueux et avoir trouvé une fillette étendue dans la neige, il finira emprisonné par des mercenaires dirigés par le mystérieux Henrik qui recherchaient la fillette. Fugitifs et puis capturés par les guerriers d’un village voisin, les deux enfants ne sont pas au bout de leur peine. Là il apprendra non sans surprise être originaire de ce lieu maudit où les villageois ont été attaqués il y a des années par un monstrueux loup-garou dont les traces du passage perdurent. Les femmes mettent bas des monstres qu’il faut éradiquer rapidement et seule la présente d’Aldavir et d’Ida pourrait y remédier. Les deux enfants sont en effets les seuls enfants sains (non-loup) et ils comptent bien qu’ils se reproduisent en masse pour repeupler le village, quel qu’en soit leur avis. Mais ni Aldavir,...
Le coin du libraire : Horizon tome 1 – Crash

Le coin du libraire : Horizon tome 1 – Crash

J’avoue qu’à la lecture du petit résumé de ce roman, j’ai eu un doute. Je me suis dit un avion qui s’écrase, des survivants perdus dans une foret mystérieuse, çà ressemble un peu à Lost … tout çà. Mais je me suis dit que ce ne serait surement pas aussi simple et j’ai décidé de faire confiance à Scott Westerfeld, l’auteur de ce premier tome d’Horizon : Crash publié aux éditions Albin Michel Jeunesse. Pour plus de 500 personnes, ce vol le Japon n’était qu’une routine. Quelques étudiants, des touristes, des amis, des inconnus … une petite foule hétéroclite classique. Ce qui va leur arriver n’a en revanche rien de classique. Au dessus d’un désert de glace, une sorte de créature électrique a attaqué cet avion et éjecté quasi tout ses passagers avant que l’avion ne s’écrase en pleine jungle. Pour le petit groupe de survivants, il va falloir autant trouver de l’eau et de la nourriture et des secours qu’apprendre à s’organiser et à vivre ensemble. Sauf que cette jungle qui ne devrait pas exister au milieu de l’arctique est habitée d’oiseaux aux becs aiguisé comme des rasoirs. Aussi, la découverte d’un étrange artéfact qui permet de modifier la gravité leur propose une énigme pire que les autres : sont-ils encore sur terre? Autant vous l’avouer, j’ai vraiment eu très peur. Pas pour les personnages du roman mais surtout parce que le premier tiers de ce livre me rappelait énormément un manga : Cage of Eden. J’étais vraiment inquiet que cet Horizon ne soit qu’une simple récupération de cette histoire avec ses jeunes dans l’avion, le stéréotype de...
Le coin du libraire : Il sera une fois …

Le coin du libraire : Il sera une fois …

Comment appréhender ce « Il sera une fois », de Southeast Jones et sorti aux éditions Sema? Déjà c’est n‘est pas du tout une conte de fées, soyez en certain. On est face à un ensemble d’histoires courtes narrant différents futurs possibles, des récits d’anticipations ou des contes surréalistes. Mais à l’inverse des contes de fées, sachez que rarement les perspectives sont joyeuses. 15 histoires pour le prix d’une, c’est ce que vous propose Il sera une fois. Dans la grande veine des récits pulp et des comics de la grande époque, chaque histoire vous emmènera dans une nouvelle réalité, dans de nouvelles possibilités et à chaque fois avec un point de vue particulier où l’homme n’est pas forcément le point central. Rien que la première histoire va donner complètement le ton de la suite avec cette famille qui est évacuée d’une colonie minière, le père restant sur place pour se battre contre les monstres qui déciment leurs colonies relativement pacifistes depuis des siècles afin d’aider à ralentir leur avancée. On y croise autant le fatalisme d’une mort annoncée et inéluctable qu’un regard plein d’espoir sur le futur qu’on espère laisser à ses enfants jusqu’à la dernière page où l’on comprend qui sont les fameux monstres assoiffés de destruction. Plus encore que des récits pulp, j’ai eu l’impression très nette que chaque histoire de ce recueil aurait très bien pu être estampillée « La quatrième dimension » tant il y a parfois des retournements dans les histoires qui semblent tout droit sortis de cette vénérable série télé ou même de Doctor Who dans une certaine mesure. Mais surtout certaines...