Inteview – Vadu Amka, artiste plasticienne sur console

Inteview – Vadu Amka, artiste plasticienne sur console

La convention belge Man.Ga.Mes a accueilli plusieurs artistes cette année. Vadu Amka, la spécialiste de la customisation de consoles et manettes, était sur place. C’est l’occasion de lui poser quelques question sur son...
Inteview – Lita Kira, chanteuse Pink-Rock à Man.Ga.Mes

Inteview – Lita Kira, chanteuse Pink-Rock à Man.Ga.Mes

La convention belge Man.Ga.Mes a accueilli plusieurs artistes cette année. L’une d’entre elle était la jeune chanteuse Lita Kira qui présentait son univers Pink-Rock fort influencé par le J-Rock. Elle a gentiment accepté de répondre à nos questions après son...
Les interviews d’Au détour du net – Carrhotus

Les interviews d’Au détour du net – Carrhotus

Vous en avez l’habitude maintenant : après la présentation d’Au détour du net, j’essaye d’avoir une petite interview de l’auteur de la chaîne en question. Et c’est très gentiment que Carrhotus a accepté de jouer le jeu et voici le compte-rendu de notre petite conversation.   YellowMan : Bonjour Carrhotus et merci de participer à cette petite interview. CARRHOTUS : Merci à vous de me recevoir     YellowMan : En premier lieu, pourrais-tu rapidement te présenter pour nos lecteurs? CARRHOTUS : Kevin dit Carrhotus, 27ans (22 passées à jouer), 1m77, 93kg (oui j’aime le pâté). Après des études en cinéma je me suis lancé dans une chaîne YouTube ayant pour thème le jeu vidéo (c’est original…). J’ai grandi avec, comme parents, Dorothée et les Minikeums et suis aujourd’hui un adulte tout fait atteint du syndrome de Peter Pan! Mes deux amours : Le 7ème art et le Jeu vidéo bien sûr.   YellowMan : D’où te vient ce surnom de Carrhotus? CARRHOTUS : Déjà, avec « Kevin » comme prénom IRL, le choix d’un pseudo s’est vite imposé… Plus sérieusement la Carrhotus est une variété d’araignée. Hors, j’aimais assez la métaphore de l’arachnide dans ma démarche de vouloir faire ma place sur la toile, de tisser mon réseau etc. De plus, en tant que lecteur de comics, j’aime la symbolique. Bruce Wayne utilise l’objet de sa peur pour devenir Batman, je choisis le mien pour devenir Carrhotus : je ne suis ni beau ni milliardaire mais je suis arachnophobe au plus haut point ! J’aurais bien pris « Spiderman » comme pseudo mais un certain Peter Parker est déjà sur le...
Les interviews d’Au détour du net – Arthur Meurant dit Le MaSQuE

Les interviews d’Au détour du net – Arthur Meurant dit Le MaSQuE

Bonjour Monsieur Meurant (alias Le MaSQuE) et merci de participer à cette petite interview pour compléter la chronique d’ « Au détour du net » dédiée à votre chaîne et plus principalement à votre émission “Critique Cruelle”.   YellowMan : Avant toute chose, pourriez-vous vous présenter un peu pour nos lecteurs ? Arthur Meurant (Le MaSQuE) : Évidemment : l’inverse serait malpoli. Je m’appelle Arthur Meurant et sous le nom de guerre du MaSQuE cela fait approximativement dix ans que je suis critique vidéoludique. En fait, maintenant que j’y pense, cela fera précisément dix ans en août de cette année. Je suis né dans une petite bourgade nommée Braine-l’Alleud qui se trouve à proximité de Bruxelles. (Ce qui implique donc bel et bien que je suis Belge.) J’ignore quels détails sont réellement utiles vis-à-vis de ce type d’exercices mais je peux préciser que je suis certainement le seul critique venu de Belgique à avoir tenu un rythme hebdomadaire durant aussi longtemps. Ah, et je suis un grand fan de Hall & Oates.   YellowMan : Pourrais-t’on avoir un petit aperçu de votre parcours de joueur ? Arthur Meurant (Le MaSQuE) : Ouh. Faisons simple : je suis né en 1986. Il est donc plus ou moins évident que pour un enfant de bonne famille la rencontre initiale avec le jeu vidéo devait se faire en-dehors des limites du domicile familial. (La discipline était bien moins évidente d’un point de vue de la possession d’une console; elles ne servaient à rien d’autre qu’à jouer.) Donc, mes premiers souvenirs vidéoludiques sont des souvenirs d’arcade. RoboCop de Data East. Terminator 2: Judgment Day de Midway....
Les interviews d’Au détour du net – PsEuDoLeSs

Les interviews d’Au détour du net – PsEuDoLeSs

Bonjour PsEuDoLeSs et merci de participer à cette petite interview pour compléter la chronique d’ « Au détour du net » dédiée à votre chaîne Youtube. YellowMan : En premier, pourrais-tu te présenter un peu pour nos lecteurs ? PsEuDoLeSs : Bien sûr ! Moi c’est PsEuDoLeSs, je fais des vidéos qui parlent de jeu vidéo sur YouTube, comme cinquante mille autres connards sur internet, mais c’est sûrement marqué dans la chronique juste au-dessus. Je suis mal coiffé et j’utilise souvent le terme “connard” à la place de “personne” et ça crée des malentendus. Je fais un peu de streaming aussi, je suis le lundi de 16h à 18h sur Gaming Live pour jouer à des vieux jeux souvent bizarres. Voilà globalement tout ce qu’il y a de notable à dire sur le sujet je crois.   YellowMan : Pourrais-tu nous parler un peu ton parcours de joueur ? PsEuDoLeSs : Ça commence sûrement comme pour la plupart des gamins des années 90. Un petit peu de borne d’arcade par-ci, un peu de Nintendo chez des voisins par-là, un membre de la famille avec un vieil ordinateur de l’époque, et on en vient à demander une console pour son anniversaire. Personnellement ma toute première machine fut la Megadrive II, une console que j’ai gardée des années. Et pendant que le Comité Anti-Playstation sévissait à la télé, moi j’étais sur Kid Chameleon et Chakan (j’ai quand même pu essayer la Playstation chez des voisins ou dans les grandes surfaces). L’avantage d’avoir une génération de retard c’est que, à l’époque, les jeux Megadrive coûtaient généralement sept francs dans les boutiques de bric-à-brac. Je ne troquerai ma Megadrive que bien plus tard,...
Interview de Michael Pieffert (Mi-Clos Studio) sur le jeu Out There

Interview de Michael Pieffert (Mi-Clos Studio) sur le jeu Out There

Le jeu Out There du petit studio indépendant Mi-Clos  a laissé l’année dernière sa marque dans le paysage des plateformes mobiles. Plébiscité par la presse, poussé par le soutient des joueurs, ce jeu a fait beaucoup de bruit. Beaucoup le considèrent même comme un des dix meilleurs jeux de l’année sur les supports mobiles. Pour ma part, je ne l’ai découvert que tardivement via un pack Humble Bundle mais j’ai vite succombé à ce jeu de survie spatial très romancé. Le jeu a tellement bien marché que ce petit studio, un peu sous la pression des joueurs, a mis en chantier une version étendue de leur jeu : Out There Omega. Cette version qui sera également disponible sur la plateforme STEAM proposera plus de contenu, des graphismes revus à la hausse, une bande sonore d’exception et bien d’autres choses encore. Pour nous parler plus en détail du jeu Out There et de sa future version Omega, nous avons eu le plaisir d’interviewer Michael Pieffert, le fondateur du studio Mi-Clos. Il nous parle de cette aventure depuis son commencement. Il nous explique également en quelques mots ce que sera le futur du studio Mi-Clos et de la licence Out There. Et après ces quelques explications, il me tarde déjà de pouvoir essayer ce Out There...
Les interviews d’Au détour du Net – 8 Avenue du Geek

Les interviews d’Au détour du Net – 8 Avenue du Geek

Encore une fois, nous avons le plaisir d’avoir le responsable de la chaîne Youtube concernée par la chronique Au détour du Net pour répondre à nos questions. Et pour 8 Avenue du Geek, nous parlerons donc avec Max afin d’en savoir plus sur lui et sa chaîne. YellowMan : Bonjour Max et merci de participer à cette petite interview. 8 Avenue du Geek : Merci à toi, c’est un honneur pour moi, une poussière de youtubeur dans cette vaste galaxie d’avoir le droit à une interview.   YellowMan : Première question, qu’est-ce qu’y t’a incité à faire des vidéos sur Youtube? 8 Avenue du Geek : La créativité ! J’ai toujours adoré créer, m’exprimer, et personnaliser. Beaucoup de jeux m’on attiré grâce a leur mode Personnalisation. Et quand j’étais enfant, la personnalisation n’existait pas vraiment. Les seuls jeux que je me rappelle qui étaient un peu personnalisable étaient t «International Super Star Soccer Deluxe » où l’on pouvait changer les couleurs des maillots et Sim city. Par chance pour les gens comme moi, depuis les consoles des années 2000 il y a beaucoup plus de personnalisation dans les jeux comme dans Def Jam, Need For Speed, little big planet, Mod Nation racers etc… C’est d’ailleurs une des choses qui on fait que je suis repassé de la Xbox 360 a la ps3 pour pouvoir profiter de Little Big Planet et surtout de Mod Nation Racers ! Je me suis même fait piéger récemment avec DBZ Ultimate Tenkaichi. Les DBZ Tenkaichi étant les seuls jeux pour lequels j’ai gardez la PS2, j’ai cru retrouveravec cet Ultimate Tenkaichi un super jeu...
Entrevue vidéo avec Frima Studio sur le jeu Chariot

Entrevue vidéo avec Frima Studio sur le jeu Chariot

Vous avez déjà pu découvrir dans nos colonnes notre avis sur Chariot, qui fut pour nous un beau coup de coeur. Ce titre est développé par un studio Québécois et nous avons profité de sa sortie européenne sur Playstation 4, pour établir une entrevue avec Frima Studio afin d’en apprendre un peu plus sur la création d’un tel jeu. C’est Martin Brouard, producteur exécutif chez Frima, qui a l’amabilité de répondre à nos questions afin de nous dévoiler quelques secrets de fabrication sur Chariot, mais plus encore. De quoi découvrir les idées qui ont pu faire germer ce jeu de plate-forme et qui fait le choix de privilégier la coopération entre joueurs, ainsi que l’avenir éventuel de cette nouvelle licence....
Les interview d’Au détour du net – SoldatGG

Les interview d’Au détour du net – SoldatGG

Bonjour à l’équipe du SoldatGG et merci à vous de bien vouloir participer à cette interview pour PixelSprite.fr. Cette interview fait suite à ma chronique d’Au détour du net sur votre chaîne Youtube. YellowMan : En premier lieu, est-ce que l’équipe peut se présenter ? On sait déjà via les vidéo de Trop Pas Sorcier que les deux présentateurs sont frères mais est-ce tout? (Voix off, le petit bout’chou qui joue à MDK …) SoldatGG : L’équipe est en fait une histoire de famille : il y a donc mon frère et moi qui présentons, ma femme qui fait la voix off et le caméo de ma fille dans MDK. Pour ma part je bosse à Airbus à Nantes. Avec ma femme nous sommes mariés depuis 6 ans et nous sommes les heureux parents de 2 petites filles. Mon frangin est étudiant en terminale avec option Cinéma.   YellowMan : La classique question : pourquoi en êtes-vous venu à vouloir faire des vidéos sur le net ? SoldatGG : J’ai commencé à faire des vidéos pour promouvoir le forum de mon frère…pas Nostalgeek mais mon autre frère (SchoolJay)….c’est vraiment une histoire de famille je vous l’ai dit! YellowMan : Pouvez-vous nous expliquer comment est née Trop Pas Sorcier vu qu’il s’agit d’un de vos premiers concepts? SoldatGG : Mes premières vidéos ne me satisfaisaient pas du tout et j’ai donc essayé de trouver un concept intéressant. En gros j’ai continué en tentant de faire juste de bonnes vidéos, j’avais complètement oublié le reste. En voulant faire une vidéo sur la master system j’ai fait des recherches pour être sûr de ne pas raconter de bêtises, m’assurer que ce que...
Les interviews d’Au détour du net – Mister Flech

Les interviews d’Au détour du net – Mister Flech

Et voici comme promis l’interview de Mister Flech (accompagné d’Hermine) pour compléter l’épisode 07 d’Au détour du net sur l’émission Reset System. Cette interview a été légèrement décalée par rapport à l’article correspondant d’Au détour du net mais il y avait une bonne raison. Cette raison est que Mister Flech himself a demandé à ne pas publier l’interview avant sa vidéo F.A.Q. Mais comme c’est désormais chose faîte, voici juste pour vous l’interview de Mister Flech et d’Hermine de l’émission Reset System.   YellowMan : Bonjour Mister Flech et Hermine et merci de participer à cette petite interview. Voici la première question : pourquoi vous être lancé dans ce show vidéo ? Mister Flech : Je pense qu’à force de regarder d’autres personnes faire leur propre émission, on a envie d’essayer de faire la nôtre, et le besoin de m’exprimer à travers ce média qu’est la vidéo a fini par émerger assez naturellement. Je me retrouvais souvent tout seul à penser « Là, sur ce jeu, il y a quand même des choses à dire », et c’est aussi cette volonté de partager mon avis et mes critiques qui m’a poussé à me lancer.     YellowMan : Qu’espérez-vous apporter aux autres joueurs (ou non-joueurs) avec Reset System ? Mister Flech : Je place Reset System avant tout dans le divertissement plus que dans l’information, même si j’essaie de toujours apporter une petite touche de connaissance, d’anecdotes ou d’analyse. Du coup, certains épisodes passent mieux que d’autres auprès des non-joueurs. La présentation de Bienvenue chez les ch’tits sur Nintendo DS est accessible à n’importe qui tandis que l’épisode sur Super Smash Bros. 4 s’adresse plus à la...