Au détour du net – 12 – Carrhotus

Au détour du net – 12 – Carrhotus

« Au détour du net » et de retour … et ce n’est pas pour vous jouer un mauvais tour. Constamment en quêtes d’émissions Youtube (autour des jeux vidéo bien sûr) méconnues mais qui valent clairement le coup, je reviens une fois de plus pour vous présenter mes trouvailles. Et cette fois encore, c’est du lourd avec un petit nouveau qui a démarré il y a moins d’un an maaaaaiiis ce jeune Français a pas mal de choses à vous proposer, de bonnes choses. Introduction. Oyez, Oyez. Gentes dames et gentils messieurs, j’ai l’honneur de vous présenter le sieur Carrhotus, Kevin de son petit nom. Ce cher monsieur vous présente sur sa chaîne plusieurs idées de vidéos que je me devais de vous présenter ci-après. Mais avant, parlons du personnage de Carrhotus. Le héros de cette chaîne, qui doit malheureusement se sentir un peu frileux du haut du crâne, déborde d’envie de vous parler de jeux vidéo. Mais il arrive à canaliser cette envie pour tenter de faire la lumière sur certains aspects du jeu vidéo. Alors certes il présente des tests assez classiques mais ce n’est pas tant cela qui m’a incité à parler de sa chaîne. Ses autres concepts sont pour ma part bien plus intéressants (même si les tests sont très bien faits) et méritent que l’on en parle. Ce qui est amusant, c’est que Carrhotus n’est encore qu’un acteur assez récent sur Youtube mais il a déjà su rassembler autour de lui un petit panel de fans et d’habitués. Pour ma part, je suis tombé sur cette chaîne en cherchant des avis sur le jeu...
WonderBook, l’oublié de la réalité augmentée

WonderBook, l’oublié de la réalité augmentée

La réalité augmentée, on en parle de plus en plus. Que ce soit avec Microsoft et ses lunettes pour jouer à Minecraft ou avec l’Oculus Rift, beaucoup de gens misent énormément sur ces technologies. Mais connaissez-vous cette chose qui s’appelle le WonderBook ? Je parle de ce livre de réalité qui, couplé au Playstation Move, permettait de vivre des histoires par le biais de sa Playstation 3. Ce petit accessoire avait fait grand bruit lors de son annonce dans une conférence de Sony en 2012. Pourtant, 3 ans plus tard plus personne n’en parle ni ne semble s’en souvenir. Du coup, je pense qu’il serait bon de faire un petit retour sur ce petit accessoire rapidement devenu invisible.   Retour en arrière. La réalité augmentée a été pendant un temps l’un des atouts mis en avant par Sony pour promouvoir sa Playstation 3. Il y eu d’abord des titres comme The Eye of Judgement en 2007 quitransformait un jeu de carte type Magic The Gathering pour le rendre plus proche d’un combat de Yu Gi Oh. Ensuite il y eu Invizimals et l’EyePet sur PSP qui ont étendu ce système de réalité augmentée, nous étions alors entre 2009 et 2010. Ces jeux exploitent la Go!Cammais pas seulement. Les petits animaux apparaissent sur une carte que le joueur dépose où bon lui semble. La caméra reconnaissait la carte grâce aux symboles affichés (un peu comme un code barre ou un QR code) et réagissait en fonction. C’est cette carte qui sera le précurseur de ce que sera le WonderBook. En 2012, Sony annoncera donc à grand renfort de campagne médiatique...
Au détour du net – 11 – Les critiques du MaSQuE

Au détour du net – 11 – Les critiques du MaSQuE

Cela faisait trop longtemps que je délaissais « Au détour du net ». Me revoici donc pour un nouvel épisode de cette petite chronique qui vous présente une chaîne Youtube qui parle de jeux vidéo et qui mériterait d’être plus connue. Oui, je parle bien de ces chaînes qui proposent un concept particulier ou qui parlent de jeux vidéos d’une façon différente de ce que l’on a l’habitude de voir sur la toile. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de quelqu’un qui est un peu mon voisin vu que nous avons la même nationalité et habitons le même royaume. Aujourd’hui, je vous présente Arthur Meurant dit Le MaSQuE. C’est certes un personnage un peu singulier que j’ai croisé pour la première fois dans une vidéo d’une autre chaîne, celle d’Un Drop Dans La Mare. Dans cette vidéo, il lui avait été donné comme challenge de parler de l’intelligence artificielle dans les jeux vidéo, exercice pour lequel il s’est particulièrement bien débrouillé à mon goût.   Introduction. Le MaSQuE est un personnage, c’est le cas de le dire. Et c’est ce personnage avec sa verve, sa culture, sa prestance et son égo qui m’a donné envie de vous le faire découvrir. Il faut dire que celui-ci annonce régulièrement qu’il officie depuis plus de 10 ans dans le secteur du jeu vidéo et donc qu’il a un bagage plus que suffisant pour critiquer de manière adéquate les jeux vidéo. Bon, au vu de toutes ses critiques, je dois bien reconnaître que c’est vrai. Mais c’est surtout la manière qu’il a de critiquer les jeux qui m’a fait m’intéresser à ce personnage...
Édito – Le jeu vidéo : cette passion d’hypocrites

Édito – Le jeu vidéo : cette passion d’hypocrites

Gamer. Ceux qui me connaissent le savent, c’est un mot qui sort rarement de mes lèvres ou de mon clavier, pour la bonne et simple raison que la description qu’on en fait ne colle plus du tout avec la vision que j’ai aujourd’hui du jeu vidéo. Cette manière de vouloir à tout pris catégoriser les joueurs en tentant de les séparer dans des tiroirs bien étiquetés, c’est un mouvement qui au fil des années me prend de plus en plus à la gorge, au point de m’en écoeurer. Je suis un gamer. C’est un discours que j’entends de plus en plus venant de joueurs, qui pour la plupart n’ont aucune culture du jeu vidéo. C’est leur droit et je ne ferais aucune vulgarisation ici, car tout le monde n’a pas forcément envie de faire la démarche de savoir d’où vient cette industrie. Mais en l’occurrence, je dois me rendre à l’évidence que c’est justement chez les personnes qui prônent appartenir à cette élite du jeu vidéo, que je vois le plus de propos diffamatoires et de guéguerre inutile. Un vieux con qui parle. Du haut de ma trentaine, on pourrait penser que je ne suis peut-être tout simplement plus dans le coup. Mais quand je me remémore mon enfance, il y avait déjà des petites guerres de cours d’école pour savoir qui entre Nintendo et Sega avait la meilleure console. Ce n’est pas pour autant qu’on se sentait obligé de s’insulter à tour de bras. Un phénomène qui prend parfois des ampleurs assez démesurées et qui ironiquement, passe au dessus de la tête de la majorité des joueurs. Dans...
Au détour du net – 10 – PsEuDoLeSs

Au détour du net – 10 – PsEuDoLeSs

Bienvenue pour un nouvel épisode de ma petite chronique « Au détour du net ». Pour ceux qui ne connaîtraient pas le principe, je vais vous présenter une émission vidéo sur le net autour des jeux vidéo. Et une fois encore, je vous ai trouvé une petite émission sympathique qui devrait vous plaire. Introduction. C’est toujours un plaisir pour moi de trouver de nouvelles chaînes Youtube. Je les passe totalement au crible, tente d’en percer les secrets et parfois je tomber sur de petites choses liées qui sont peut-être encore plus intéressantes que la chaîne de départ. C’est un peu comme ça que je suis tombé sur la de chaîne de PsEuDoLeSs. J’étais d’abord tombé par hasard sur la chaîne CriticalDamageGX qui était animée par un collectif de critiques de jeux vidéo. Et au fur et à mesure, un seul critique restait sur cette chaîne, PsEuDoLeSs. J’appréciais cependant beaucoup sa façon de présenter ses Pseudo-Critiques, sa verve et son envie de faire partager quelque chose. Après avoir fermé la boutique de CritialDamageGX en laissant la clé sur la porte, il a décidé de se concentrer sur sa chaîne personnelle et de mettre en valeur ses propres concepts. Je ne peux que le féliciter de ce choix qui me semble mieux lui correspondre. Et voici maintenant plus en détail ce que vous pourrez trouver sur sa chaîne. Le concept. Ou plutôt LES concepts. Tel un équilibriste, PsEuDoLeSs aime s’essayer à plusieurs genres avec pas mal de succès. En premier, il y a bien sur les critiques de jeu. Dans celles-ci, PsEuDoLeSs se plait à présenter de la façon la plus personnelle...
[Édito] Les dangers des jeux d’argent sur le net

[Édito] Les dangers des jeux d’argent sur le net

Je me suis rendu compte il y a peu que les plateformes mobiles sont un véritable marché de niches pour les jeux du genre poker, slots et autres jeux d’argent. De plus en plus, ces petites applications viennent porter jusque dans votre téléphone les jeux d’argents que l’on ne trouvait auparavant que dans les casinos. Certes, maintenant ces gros établissements plein de bruit, de tables de jeu et de promesse d’argent facile ont toujours fait rêver. Imaginez-vous une minute tirant le jackpot au bandit manchot ou alors voyant arriver la carte vous donnant une main royale au poker vous assurant de remporter la mise. Mais maintenant, ces mêmes établissements peuvent trouver leur équivalent virtuel directement du bout de votre connexion internet. C’est la porte ouverte pour les fans de ces jeux mais c’est également une vitrine pour le meilleur et le pire car l’appât du gain peut vous laisser aller à certaines … bêtises. Maintenant, j’aimerais tirer un peu la sonnette d’alarme et attirer votre attention sur un point : de plus en plus de sites de casinos ou de paris en ligne ouvrent leurs portes mais beaucoup ne sont que de la poudre aux yeux destinés à vous prendre vos moindres deniers. Pensez donc que vous pourriez être tenté de dépenser quelque argent à une table de poker virtuelle pour voir un peu plus tard votre compte en banque vidé par des hackers. Les pauvres internautes que nous somme ne font souvent pas la différence avec des sites respectables et fiable et les autres qui ne servent qu’à vous piéger. C’est bien dommage quand même. Il faut toujours être...
[Édito] Comment j’ai découvert RadioTalbot, en passant par M.Net

[Édito] Comment j’ai découvert RadioTalbot, en passant par M.Net

S’il y a bien une passion que je suis content d’avoir, c’est celle du jeu vidéo. Bien en dehors de mon appétit de mettre mes mains sur une manette pour découvrir continuellement de nouveaux jeux, mon autre plaisir est surtout de voir une communauté vivante et qui me surprend tous les jours un peu plus. Cela se fait par bien des manières et je ne vais pas toutes les énumérer ici, mais c’est toujours un grand plaisir de voir que ce loisir peut réunir des gens d’horizon très différent et que leur envie de partager cette passion ne se tarie jamais. Ceux qui me connaissent un peu, savent que ma terre natale est la France, mais que pour des raisons familiales je vis depuis quelques années au Québec. À mon arrivé dans cette belle province il y a cinq ans, il était donc naturel pour moi de m’intéresser à ce qui se faisait dans le coin, en terme de jeu vidéo. C’est d’ailleurs à cette période que j’ai débuté en tant que blogueur, il était donc encore plus évident pour moi de voir ce qui se faisait en face. Ce fut donc durant cette période que j’ai concrètement entendu parler la première fois d’une émission québécoise qui parlait de ce loisir que j’affectionne. Pour présenter succinctement M.Net, il suffit je pense de s’imaginer un talk show, avec un animateur central (Denis Talbot) et autour de lui plusieurs chroniqueurs, qui à tour de rôle vont présenter divers sujets ou produits. Une présentation légèrement grossière, mais qui permettra à ceux qui ne connaissent pas l’émission de savoir de quoi je vais...
Au détour du net – 09 – 8 Avenue du Geek

Au détour du net – 09 – 8 Avenue du Geek

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, nous voici de nouveau réunis autour de cette nouvelle chronique d’Au détour du net. Je sais que vous attendez avec impatience de découvrir une nouvelle chaîne Youtube qui propose un contenu différent de ce que l’on a l’habitude de voir. Aussi, j’ai creusé bien loin dans l’internet pour découvrir une petite émission très jeune mais avec pas mal de potentiel. Aujourd’hui, je vous propose de voir ce que vous propose « 8 Avenue du Geek ». Introduction. Une fois encore, j’ai parcouru la toile pour vous dénicher ce genre de petites chaînes que l’on aime trouver. Avec 8 Avenue du Geek, je suis tombé sur un show qui ne m’a pas laissé de glace. En fait, vous commencez à me connaître depuis le temps, j’aime être surpris par une émission Youtube. C’est aussi pour cela que je creuse parfois très loin pour vous présenter cette chronique. Et 8 Avenue du Geek m’a attiré directement avec son concept « Une pub, un jeu ». Pour être franc, j’ai attendu un peu que Max, le créateur de la chaîne, ait publié assez de vidéo pour avoir suffisamment de contenu intéressant avant d’écrire cette chronique. Vous l’aurez compris, cette chaîne est encore assez jeune mais son créateur montre beaucoup de potentiel. Le concept. Il y a en ce moment plusieurs concepts en cours sur la chaîne de 8 Avenue du Geek mais c’est de celui qui est le plus abouti qu’il sera ici question : Une pub, un jeu. Avec pour l’heure juste quatre vidéos de publiées pour ce show, on peut déjà bien...
[Édito] Le MMORPG : cet univers impitoyable

[Édito] Le MMORPG : cet univers impitoyable

Mon expérience avec les MMO commence légèrement à dater, mais reste tout de même dans l’ère du temps. Il faut dire que j’ai commencé à mettre les pieds dans ce genre de jeu, à une époque où l’ont parlait encore de MMORPG. Un temps révolu, où le roleplay étant encore de mise et que la course à l’équipement et de la prise d’expérience était loin d’être légion. Cela existait bien entendu, comme dans La Quatrième Prophétie (T4C pour les intimes), mon tout premier MMO en ligne. Mais il y avait un bon équilibre entre les deux et cela était assez complémentaire. Il faut dire que c’était un état d’esprit très différent, notamment car les serveurs de GOA étaient de base tourné vers le roleplay. C’était un jeu à l’accès gratuit et la notion de free2play étant encore loin d’exister. Même si historiquement quelques essais avaient déjà été faits pour établir des MMO payants. Mais pour le coup T4C était vraiment un des premiers MMO disponible en France. On présente encore aujourd’hui World of Warcraft comme le mastodonte du genre, celui qui aurait tout inventé et qui possède un modèle économique qui fonctionne encore. Pour être un vieux joueur de MMO, mais qui ne le pratique plus vraiment aujourd’hui, j’estime largement que les utilisateurs n’ont plus envie de payer pour jouer dans un monde persistant. Et même si le Free2Play est un modèle qui possède plusieurs idées reçues, comme on peut le voir ici : http://www.jeuxf2p.com/dossiers/5-idees-recues-sur-les-mmo-free-to-play/. C’est pourtant un type de MMO qui attire de plus en plus les éditeurs, au point de le voir arriver sur consoles de salon. Je vais tout...
[Édito] Les parents face au PEGI : comment bien l’utiliser ?

[Édito] Les parents face au PEGI : comment bien l’utiliser ?

Les fêtes approchent, Saint Nicolas va passer et le Père Noël le suivra de peu. C’est le moment où les enfants sages reçoivent un cadeau dans leurs petits souliers, pour peu qu’ils aient été bien sages. Et au fil des générations, les petits bonbons sont souvent remplacés par des jeux vidéo. Oui mais … De plus en plus, on voit des activistes anti-jeux vidéo ou des journalistes ne connaissant rien à ce sujet qui montent au créneau en dénonçant la violence que l’on y trouve. Dans leur discours, ils se plaignent surtout que les plus jeunes peuvent être influencés par ces images et ces situations. Ne polémiquons pas sur ce fait car les gens les moins bien informés sont souvent ceux qui crient le plus fort. Mais reconnaissons quand même un peu de véracité dans ces propos. De plus en plus de jeunes enfants se retrouvent face à des jeux trop violents, proposent des scènes de sexe ou des images impressionnantes. Pourquoi ? S’il a été largement prouvé que jouer aux jeux vidéo stimule l’imagination, la créativité, les réflexes et la prise de décision rapide, il faut quand même choisir un jeu adapté pour son enfant. Et force m’est de constater qu’il y a de plus en plus de jeunes voire de très jeunes enfants qui jouent à des jeux qui ne leur sont pas du tout destinés. Allez jouer en réseau à Call Of Duty (par exemple et sans stigmatiser la série) et vous entendrez qu’il y a énormément d’enfants dans les sessions. Mais ce n’est que le sommet de l’iceberg car après tout, à qui est la faute ?...