Catherine "Love is Over" Deluxe Edition

Depuis quelques mois maintenant, en matière de jeu vidéo je boude un peu la plupart des versions collector. Ce que j’aime, c’est quand on nous offre des goodies un peu inédits et qui sortent du lot, mais en ce moment c’est pratiquement toujours des figurines ou des « bonus en téléchargement ». Je n’ai rien contre ça, surtout quand elles sont plutôt jolies. Mais quand je vois que la plupart des grosses sorties sont accompagnés de tel pack, en soit disant édition limitée, je dois dire que je m’en suis vraiment lassé.

Pourtant, il faut croire qu’Atlus a entendu mes prières, car ce qu’on peut dire c’est que la version Deluxe de Catherine est vraiment spéciale. Dès son annonce en mai dernier, je me suis jeté sur la précommande, ce qui ne m’arrive pas souvent. Et après quelques déboires avec Amazon.ca, qui n’avait pas de stock avant la sortie du jeu, donc une livraison presque dix jours en retard. Voilà que je peux enfin poser mon regard sur ce jeu que j’attendais avec impatience.

Catherine "Love is Over" Deluxe Edition Catherine "Love is Over" Deluxe Edition

C’est sur la version PS3 que j’ai jeté mon dévolue, même si d’habitude je prévilégie la 360 car c’est une console qui est plus près de ma zone de bureau, ce qui est plus confortable quand je dois écrire. Mais après avoir joué à la démo sur 360, je me suis rendu compte que les vidéos du jeu étaient vraiment mal encodés et qu’elles sacaddaient un peu. Puis cela tombe bien, j’avais une petite préférence pour la jaquette PS3. (A noter qu’il y a même une version du jeu seul, vendu avec une jaquette alternative moins “coquine”.)

La packaging est vraiment joli, dès que j’aurais l’occasion de l’exposer quelque part je n’hésiterai pas à le faire. Le carton est aux couleurs d’une boite de pizza et fait directement référence au bar où se déroule la plupart des scènes du jeu.

Catherine "Love is Over" Deluxe Edition Catherine "Love is Over" Deluxe Edition

Lorsque j’ai commandé cette versions Love is Over, j’avais vraiment peur que les vêtements soit beaucoup trop petit pour moi. Surtout que c’est annoncé comme étant du L Homme. Du haut de mes 1m85, je me disais que jamais de la vie je ne rentrerai dedans. Et pourtant, faut croire que j’ai oublié de prendre en compte que c’est des habits US, car sur une norme européenne ce serait plutôt du XL.

Catherine "Love is Over" Deluxe Edition

Le petite bonheur dans ces goodies, c’est vraiment d’y trouver ce couvre oreiller à l’effigie de Catherine. Comme beaucoup, j’avais peur qu’on se paye un ridicule protège poignet comme dans la version japonaise. Comme les vêtements, le tissu est de bonne qualité ainsi que l’impression. Même si je ne me risquerai pas de les laver à la machine, ce sera à la main. Une belle décoration pour un canapé en tout cas. (Le jour où j’aurais la place pour une gaming room.)

Catherine "Love is Over" Deluxe Edition Catherine "Love is Over" Deluxe Edition

En plus du jeu, on retrouve aussi un OST et un (simili) art-book. il s’agit en faite surtout d’un semblant de bonus, où l’on retrouve des petites interviews du producteur et du concepteur (Shigenori Soejima), ainsi qu’une courte présentation des personnages principaux. Il y a également quelques art-works, mais qu’on trouve pour la plupart déjà sur le net et qui étaient diffusés pour présenter le jeu. D’ailleurs le tout est en anglais, mais traduit aussi en français. Chose courante aux Us, car le jeu est également édité pour la partie francophone du Canada.

J’attendrai la sortie d’un véritable art-book, car j’ai vraiment craqué pour le design de ce jeu. Même si je sais qu’un guide de Catherine existe en japonais, et qu’il fait un peu office d’art-book, mais j’attendrais une véritable édition.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.