Clin d’oeil – Preview de Sneaky Sneaky sur PC

Alors je n’ai pas l’habitude de chroniquer un jeu sans avoir la moindre information sur lui. Tout ce que je sais c’est que Naiad Entertainment l’ont encore en développement et qu’il devrait sortir courant 2014 sur PC, Android et iOS. Ceci dit cela n’exclu pas que je vais faire mon possible pour vous donner mes impressions sur ce jeu, car c’est un titre intéressant et addictif.

Sneaky Sneaky-head

Le voleur de Bagdad

L’histoire nous est conté sous forme d’images après l’écran-titre. Notre héros est une souris voleuse, qui à priori aurait dérobée des rubis à un quelconque Maharadja et tente de s’éclipser avec son butin du palais avec de nombreux gardes à ses trousses. Mais notre voleuse, dans sa course, se fait doubler par un corbeau qui lui pique son butin au vol. La suite, vous la devinez, ce sera de poursuivre notre voleur et récupérer par tous les moyens notre butin éparpillé dans les trois mondes qui composent le jeu. Ces trois mondes sont découpés en cinq stages voir six pour le deuxième monde. Chacun de ces mondes ont leur bestiaire et leurs spécificités.

 

Un Gameplay adapté

Dans chaque stage, le but est de trouver trois des rubis perdus, le plus furtivement possible et de trouver la sortie. On se retrouve dans des salles avec un environnement hostile qui peut nous compliquer la tâche, comme des sables mouvants cachant des serpents ou des squelettes dans le désert par exemple ou des gardes, voir des loups cachés dans les bois de la forêt. Chaque créatures ou gardes rencontrés ont un périmètre de détection défini par une zone rouge. Si par malheur on se trouve dans cette zone, une phase de combat au tour par tour commence donnant l’avantage à l’adversaire. A partir de là, chacun a droit à trois coups où tout déplacement est considéré comme un coup jusqu’à ce que l’un des deux meurent. On peut éviter cette situation en faisant une “sneak attack”, c’est à dire attaquer par surprise depuis un arbuste, un tas de foin…, ceci enlève deux fois plus de vie à l’adversaire et on prend l’avantage en attaquant le premier.

Ainsi chaque situation est différente et il faudra faire preuve de stratégie et d’analyse pour nettoyer la salle sans être vu ou repéré. Le jeu a une base RPG classique avec de l’ XP a gagner qui lorsque l’on passe un niveau, nous avons le choix d’augmenter notre vie (représenté par des cœurs comme dans Zelda), notre capacité d’attaque à l’épée comme à l’arc… Une fois le stage complété, on a un scoring à étoiles façon Angry Birds en fonction des points gagnés et pour ensuite avoir accès à une boutique tenue par une… Ho! une souris!!! où l’on peut acheter des items pour la bonne progression du stage suivant. On se dirige à la souris façon “point & clic” sur un quadrillage virtuel, ce qui facilite grandement le portage sur Android ou iOS car la souris sera facilement remplacée par le tactile sans pour autant changer le programme.

Screen Sneaky 2 Screen Sneaky 9

 Un jeu enfantin?

Lorsque Don Wurster et Jay Epperson, fondateurs de Naiad Entertainment, ont pensés au développement de Sneaky Sneaky, tout porte à croire qu’ils ciblaient les jeunes enfants dans un premier temps. Les graphismes sont haut en couleurs avec des petits personnages simples, qui ont des formes rondouillardes et cartoonisantes. Les décors sont simples mais pas dénués de détails. Malgré la vue trois-quart isométrique,on remarque bien le toit des maisons avec les détails des tuiles, la texture des pierres, une bonne colorisation des herbes, buissons, forêts… Par ces graphismes, on a l’impression d’être devant un jeu Flash, mais il en est tout autre, car l’animation va plus loin qu’une succession d’images. Le gameplay aussi est très adapté pour les enfants simple et facile de prise en main, il est efficace dans la résolution d’énigme assez simple, quoique certaines sont assez coriaces comme trouver le bon levier pour la bonne porte ou revenir sur des stages passés avec le bon outil pour débloquer un nouveau passage.

Autre chose, on sait que l’enfant se lasse vite d’un jeu s’il perd souvent à celui-ci et bien l’équipe de Naiad Entertainment ont pensé à un système bien adapté pour ne pas tomber dans la frustation. En effet, si par malheur on perd dans une salle, on respawn dans celle-ci avec full barre de vie, et tous les items utilisés entre-temps, ce qui permet au joueur de repenser à sa stratégie et aborder le problème autrement. Plus la progression est grande, plus la difficulté augmente, par des patterns des ennemis plus élaborés et une plus grande barre de vie. La musique de Jeff Ball qui accompagne le jeu est aussi plaisante et intègre bien le côté cartoon de Sneaky Sneaky.

 

En Conclusion

Sneaky Sneaky est un jeu à la fois addictif et plaisant de part son gameplay simple et parfaitement adapté pour ce style de jeu. Il ravira vos enfants pour ses graphismes très cartoon et leur permettra de mettre à rude épreuve leur esprit tactique et logique pour résoudre les énigmes que peut renfermer Sneaky Sneaky. Il est prévu pour fin 2014 et je pense que sa sortie risque de faire parler de lui et j’espère que ce sera un carton pour le premier “bébé” de Naiad Entertainment.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.