Le coin du libraire – Au bord de la tombe

Si Buffy la chasseuse de vampire a enchanté votre jeunesse, vous serez plus que probablement intéressés par ce roman. Au Bord de la tombe, le premier tombe de la série Chasseuse de la Nuit, va vous parler d’une chasseuse de vampire elle-même à moitié vampire. Et on ne nous parle pas ici de vampires qui font aussi boule à facette mais de vrais vampires forts et avec des enjeux tout aussi forts. Laissez-moi vous présenter le monde de Cat, écrit par la romancière Jeaniene Frost.

Cat n’a jamais été totalement normale. Avec sa peau très claire et ses cheveux roux, elle était plus forte que les enfants de son âge mais aussi plus rapide. Elle n’a jamais rencontré son père et pour cause, elle est le résultat d’un viol. Sa mère avait été attaquée par un vampire et puis violée, la laissant brisée et enceinte. Cat est née 5 mois plus tard et contre tout attente a survécu. Sa mère l’a élevée avec ses grands parents dans une petite ville où elles ont été toute deux raillée par la populace locale. En effet, avoir un enfant hors mariage était mal vu et même avec ses circonstances. Mais en grandissant, Cat a reçu de sa mère une haine farouche pour les suceurs de sang. C’est pour cela qu’elle sort en boîte le soir et depuis quelques temps. Elle part en chasse et tue ces monstres qu’elle déteste tant. Mais si elle se débrouille bien, elle va finir par tomber sur un os (littéralement) en la présence de Bones. Ce vampire de plus de 200 ans d’âge est aussi un chasseur. Ayant constaté des capacités de Cat, il va la prendre sous son aile et l’entraîner afin de devenir son appât. Car Bones ne chasse pas n’importe quel vampires mais ceux qui tuent les humains sans distinction. Tout cette histoire va ouvrir les yeux de Cat sur ce monde surnaturel qu’elle appréhendait à peine. Tous les vampires ne sont pas maléfiques, certains sont même plus intégrés que d’autres mais parfois, il y a de véritables monstres en liberté.

J’ai commencé à lire ce roman un peu par hasard. Après les premières pages, je m’attendais presque à relire une histoire copie conforme de Buffy/Angel. Mais rapidement, le ton a changé et si là aussi on a une réflexion sur le monde des vampires, goules et autres fantômes, ce n’est pas le cœur du propos. En effet ceux-ci peuvent ne pas forcément tuer leurs victimes et peuvent leur prélever leur sang sans douleur et en effaçant la mémoire de leurs victimes afin de garder le secret. Et je dis victime mais tel que dans certains films de vampire, il y a des victimes consentantes. Plus encore, le sang de vampire donne certaines possibilité comme la régénération ou une augmentation temporaire des capacités. Cependant Jeaniene Frost a eu l’intelligence de mélanger son histoire à des faits existants pour leur donner une autre explication qui semble cohérente dans le monde de son roman. Par exemple toute cette histoire des jeunes femmes qui ont disparu à la frontière mexicaine trouve un tout autre sens avec les vampires qui font l’exploitation des femmes et via des clubs, des drogués ou via de pauvres hères solitaires sur les campus scolaires.
On se trouve ainsi dans un monde qui a une face sombre mais dans laquelle les vampires ne sont pas forcément les plus méprisables créatures. Et pour le plaisir des fans de 50 Shades of Gray et Twillight, il y a également une histoire d’amour tumultueuse, un peu torturée (point de vue sentiments uniquement) . Un amour contre-nature mais qui a le mérite d’être bien mis en abîme. On ne peut pas faire sans revoir dans celle-ci les histoires d’amour de Buffy et les vampires mais en nettement moins cul-cul (si je peux me permettre).

Au final cette histoire de Cat, la faucheuse rousse, est bien écrite, assez rafraichissante et donne vraiment envie de voir ce qu’il y aura par la suite. D’ailleurs, le second tome de la série est sur ma table de nuit et je compte bien le finir rapidement pour vous en parler tout prochainement. C’est un bon achat pour les amateurs des morsures au cou.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *