Le coin du libraire – Le dernier Héraut-Mage : L’intégrale

Encore une fois, un livre d’héroic-fantasy tombe dans mon escarcelle. Et finalement tant mieux car j’adore ce genre d’histoire pleine de guerriers, de magie, d’actions héroïques, de dragons et autres choses du même genre. Sauf que, ce n’est pas un simple livre que je vois dans mes mains mais bien une trilogie complète : celle du dernier Héraut-Mage de Valdemar publiée chez Milady dans sa gamme Fantasy.

9782811214470_org

Magie, magie, fait ce que tu veux.

La trilogie du dernier Héraut-Mage commence par relater l’enfance de Vanyel. Premier né d’une famille noble, ce pauvre garçon aura à faire face à l’hostilité de son père, du maître d’arme et des autres membres de sa famille tout au long de son enfance. Délaissé, mal aimé et même méprisé, Vanyel sera un enfant solitaire qui ne trouvera de bonheur que dans la solitude et dans la musique. Mais tout a empiré après avoir utilisé des techniques d’esquives à l’entrainement pour vaincre son maître d’arme, rompu à une seule technique : le bourrinage en règle. Ulcéré, celui-ci le battra quasi à mort, lui brisant le bras. En désespoir de cause, le père de Vanyel décidera de l’envoyer chez sa tante, le Héraut-Mage Savil, pour tenter d’en faire un homme. Et c’est là que tout changera pour Vanyel. Déjà, il y trouvera l’amour ultime de sa vie dans les bras d’un autre étudiant, l’ apprenti Héraut-Mage préféré de Savil. Cet amour sera aussi profond que tragique et réveillera en Vanyel des pouvoirs qui feront de lui le plus puissant des Héraut-Mages de Valdemar, un héros de légende tourmenté par ses souvenirs douloureux.

1001-heraut-mage1

Autant vous le dire, la lecture de ces trois livres a été pour moi une expérience assez éprouvante. Et quand je dis éprouvante, c’est dans le mauvais sens du terme. J’avoue ne jamais avoir accroché dans tout le trip Yaoi (ou homosexuel si vous préférez) qui fait le cœur de l’histoire personnelle de Vanyel. Tout au long de chaque livre, celui-ci se retrouve face à l’incompréhension de sa famille, au regard des autres et surtout face à ses propres démons. Mais ce n’est pas tout. Si vous espériez de gros combats bien violents, de scènes héroïques dans tous les sens et surtout de la magie à toutes les sauces, vous risquez d’être assez déçu. Et s’il y a de la magie, quelques combats et quelques moments épiques, chacun des trois livres va se concentrer sur certains aspects de la vie de Vanyel mais rarement ceux qui sont les plus intéressants pour le lecteur. Voici un petit aperçu de ce que chaque livre va vous proposer.

1002-heraut-mage2

Petite rétrospective.

Le premier livre va se consacrer à l’adolescence torturée de Vanyel, son arrivée chez sa tante et l’acceptation de son homosexualité. Et c’est seulement vers la fin du livre que Vanyel développera ses pouvoirs dans un combat qui … manquera cruellement de panache. Le livre en soi manque cruellement de rythme et l’histoire peine à évoluer. Le second livre verra un Vanyel plus âgé et plus mature qui devra sauver un jeune mage accusé de meurtre. Cette histoire, qui est plus une enquête qu’une aventure fantastique, est bien meilleure que la première. Le ton y est plus soutenu, la magie et l’aventure est y plus présente et toute cette enquête en plusieurs étapes est bien écrite. On y voit à quoi ressemble vraiment le plus puissant Héraut-Mage de Valdemart. Certes, l’histoire d’enquête est bien écrite mais elle intègre également une partie plus politique très intéressante vu que Vanyel est par sa fonction très intégré à tous les niveaux de pouvoir. Le troisième livre verra Vanyel confronté au plus grand des dangers, celui qui provoque la mort de tous les Héraut-Mages. Mais une fois encore, on revient ici un maximum dans le Yaoi ce qui a le don de tuer le rythme de l’histoire et de relancer l’apitoiement constant de Vanyel sur lui-même. Et puis, le combat final qui se voulait être l’aboutissement des 3 tomes est plus que décevant à mon sens tant il est rapidement expédié. Bref, il y a a boire et à manger dans cette trilogie mais il y a aussi beaucoup de petits points négatifs qui ont quelque peux gâché mon plaisir de lecture

1003-heraut-mage3

En conclusion.

Vous l’aurez donc compris, il y a du bon et du moins bon dans la trilogie du dernier Héraut-Mage. Dommage que l’histoire se développe à chaque fois aussi lentement et dans la douleur mais aussi il est déplorable que les préférences sexuelles du héros prennent autant de place dans l’histoire. Reste que le tome deux est franchement sympa et que la mise en place (politique et sociale) du héros dans son monde est assez bien faite. A voir si vous êtes dans ce genre de trip.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.