Le coin du libraire : Les Grisommes – tome 2 : Châtiment

Le premier tome des Grisommes de Frédéric Livyns était assez intéressant. On y suivant le jeune Nathan, 13 ans, qui se découvrait une grand-mère, une incroyable destinée, des pouvoirs fantastiques et une compagne un peu fantasque mais adorable. J’espérais que la suite des aventures de l’élu allait être d’au moins aussi bonne facture que lors du premier tome … et je n’ai pas été déçu du voyage. Voici donc Les Grisommes – tome 2 : Châtiment toujours publié chez Sema éditions.

Ce deuxième tome reprend peu après les événements du premier tome. Tout va bien dans le meilleur des mondes pour Nathan, ses parents se sont remis ensemble, il roucoule avec Orianne et ils passent tous plus de temps avec Granny. Sauf que lors d’un pique nique, une tornade soudaine s’abat sur le groupe. Celle-ci est un message des Grisommes comme quoi ils ont trouvé un allié puissant qui leur a permis de récupérer les quatre gemmes élémentaires contrôlant le feu, l’eau, le vent et la terre. Sachant que la dernière fois que les Grisommes ont mis la main sur ces gemmes, cela a causé le déluge biblique … Nathan n’a d’autre choix que d’aller au pays des cauchemars avec Orianne pour récupérer les gemmes élémentaires.

Si le premier tome était directement destiné aux plus jeunes et avait des aspects assez sombre en jouant sur les peurs de l’enfance, ce second tome reste dans la continuité mais en étant somme toute un peu plus adulte encore. La relation entre Nathan et Orianne continue à évoluer tout en étant parfois malmenée par la tension des aventures qu’ils vivent dans le monde des cauchemars. L’amour entre eux est même un des point important de cette histoire. Et d’ailleurs, parlons également du monde des cauchemars car sa présence et son contenu indiquent un peu que le public ciblé est un peu plus âgé au vu des références qui y sont présentes. En effet si ce monde est largement inspiré des contes de fées revu et corrigés (Peter Pan par exemple) par des forces maléfiques, des références comme Jules Vernes ou Moby Dick sont moins facilement accessibles au jeune public. Heureusement, ces quelques références ne bloquent jamais les lecteurs.

Concernant le contenu de ce second tome, j’ai beaucoup apprécié le rythme beaucoup plus soutenu que dans son prédécesseur. Il y a un peu moins de péripéties mais elles sont plus conséquentes, plus détaillées et bien plus prenantes. L’action devient plus présente mais aussi les émotions avec des passages plus durs pour les personnages, sous –entendu plus difficiles à supporter. Les nouveaux personnages qui apparaissent sont aussi bien plus développés, plus charismatique et mieux construits que les guides du premier tome par exemple. Par contre, je trouve que la fin manque un peu de vigueur, de peps. Bien sûr, ces romans des Grisommes sont construits pour être une trilogie et la fin en était un peu prévisible. D’autant qu’on l’annonce plus d’une fois avec certains dialogues. Attention, je n’ai pas dit que la fin était mauvaise du tout mais juste pas assez … puissante dirais-je. Autre petit regret, les personnages des Grisommes sont finalement assez peu exploités. Que ce soit dans le premier ou ce second tome, ils sont plus un prétexte que de véritables protagonistes et c’est dommage vu qu’ils donnent leur nom à cette trilogie de romans.

Quoi qu’il en soit j’ai passé une fois encore un très bon moment en lisant ce roman qui se lit assez vite, d’autant que ce second opus est nettement supérieur à son prédécesseur. Une belle histoire, une grande aventure et un bon moment à passer pour les petits et grands.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.