Le coin du libraire : Autre Monde – Malronce

Les aventures mettant en scène des adolescents se multiplient de plus en plus. C’est un effet qui a peut-être été lancé par des Harry Potter mais qui se multiplie à coup de Hunger Games, de Labyrinthe … et bien d’autres. Ce n’est donc pas très étonnant de voir arriver cette série de romans “Autre Monde” de Maxime Chattam sorti il y a quelques années aux éditions Albin Michel.

Cet autre monde est loin d’être le plus beau. Après le passage de la Tempête, un cataclysme qui a détruit et transformé la terre, le monde c’est divisé. D’un côté il y a les adultes et de l’autre les enfants qui ont été séparés par la Tempête. Ces derniers doivent lutter pour survivre car ces jeunes Pans, en référence à Pater Pan qui ne voulait pas grandir, sont pourchassés par les adultes appelés désormais Cyniks. Ceux-ci ayant tous perdu la mémoire après la Tempête accusent les enfants de tous leurs maux, les réduisent en esclavage et ont juré de tous les faire disparaître. Sous les ordresde leur reine Malronce, la chasse aux Pans est ouverte. Et dans ce monde, 3 Pans veulent essayer de changer les choses. Ambre, Matt et Tobias veulent comprendre ce que cherchent les Cyniks et parcourent une nature mutante, poursuivi par un monstre hideux accompagné par l’orage qui cherche Matt pour une raison inconnue. Leur aventure les mènera en haut de la foret aveugle aux arbres géants mais surtout aux portes de la citadelle de Malronce qui elle aussi cherche Matt pour d’obscures raisons. Il y feront face à l’horreur du sort des Pans capturés et ce qu’ils apprendront sur place risque fort de signer la fin des Pans.

 

Même si je n’ai pas pu lire le premier tome de cette série, l’historique contenu dans ce second volume est assez bien dilué au fur et à masure pour comprendre tout ce qui a pu s’y passer et ainsi ne pas être complètement perdu. L’histoire de ces enfants devant lutter contre le monde des adulte face à un monde qui évolue sans eu est vraiment intéressante. Il y a même une bonne composante fantastique avec les créatures monstrueuses, les enfants-arbre mais aussi les pouvoirs que les enfants développent depuis la Tempête qui a détruit leur monde et qu’ils peinent à maitriser. Le plus flagrant dans cette histoire tourne autour de la perversion du monde des adulte, cette méchanceté gratuite allant jusqu’à la torture principalement parce qu’ils sont aveuglés par de belles paroles. C’est clairement une critique du monde religieux vers lesquels se tournent les gens apeurés pour y trouver leur rédemption. Et quand la religion dirige tout de façon trop stricte, c’est la porte ouverte au fanatisme de tout poil. Mais ce roman livre aussi un regard sur la peur du passage de l’enfance à l’adulte qui est ici poussée à l’extrême. Certains enfants préférant même bannir ceux qui s’approchent trop de ce passage pour éviter les risques. Mais dans un monde ou les adultes tuent les enfants et où les enfants bannissent les adultes en devenir … que restera-t’il?

J’ai beaucoup aimé ce roman et chacun des éléments cité précédemment qui donnent à réfléchir. Cependant je reste un peu sur ma faim concernant le rythme de l’aventure trop décousu et irrégulier ainsi que le manque de développement des personnages principaux. Ceux-ci auraient bien mérité un peu plus de profondeur concernant leur interaction. Et le fait de ne pas trop s’attarder aux personnages secondaire pourtant bien écrits fait qu’on a du mal à s’y attacher. Ils deviennent vite juste un souvenir confus et plus la raison pour laquelle nos 3 amis risquent leur vie. Mais l’histoire et la découverte de ce monde devenu étrange est très bonne, assez bien suivie et donne envie d’en apprendre plus et principalement sur les origines et les raisons de la Tempête. Et vu que la fin du roman demande clairement à lire le suivant, il est d’ores et déjà sur ma table de travail car je suis fort curieux de voir comment la suite va s’annoncer. Une bonne pioche que je conseille à tous les lecteurs aimant l’aventure et le fantastique.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.