Le coin du libraire : Un pied dans la tombe

Je vous ai parlé il y a peu du premier tome de la série « chasseuse de la nuit » de Jeaniene Frost en ventant ses mérites. Il faut dire que j’étais tellement happé par ce roman et par sa fin qui vous tenait en haleine que je n’ai pas hésité une seule seconde à replonger dans cet univers. C’est avec plaisir donc que j’ai attaqué le second tome de la série : Un pied dans la tombe.

La vie peut prendre des tournants assez ironiques parfois. Après avoir passé son adolescence à chasser les vampires, être prise sous l’aile d’un vampire dont elle est tombée amoureuse et détruit un réseau de « traite des blanches » organisé conjointement par des vampires et le gouverneur de l’état, Cat est aux arrêts. Forcée de rejoindre une cellule militaire secrète de chasseurs de vampires, elle a dû couper les ponts avec son amour pour le protéger. C’est pour elle malgré tout un bon moment car elle se fera des amis en la présence des membres de son équipe d’intervention qu’elle protège d’un ton un peu maternel bien que très ferme. Mais malgré les années, le ténébreux Bones n’a pas oublié son chaton et ceux-ci font de nouveaux se revoir pour le meilleur ou pour le pire. Après tout, Cat est désormais sur la liste noire des buveurs de sang qui ont mis sa tête à prix. Et pire encore, la famille est désormais de la partie avec son sombre géniteur. Décidément, la vie n’est pas facile pour Cat.

Alors, premier constat : le ton est un peu plus adulte dans ce second volume de la série Chasseuse de la nuit. Cat n’est plus une ado un peu paumée qui accepte les ordres mais est devenue un leader charismatique respectée par ses hommes et même son chef se range assez vite à ses décision. Elle a ainsi d’autres enjeux et plus de responsabilités. Mais également, cela permet de pouvoir présenter un nouveau background, celui des quatre années que Cat a passé dans son unité d’élite. Pareillement, on en apprend plus encore sur le ténébreux mais toujours aussi enjôleur Bones. Là aussi son historique personnel s’étoffe beaucoup pour mieux mettre en abîme sa personnalité et surtout la connaissance du monde vampirique qu’il apporte à Cat. En revanche, l’histoire devient vite assez convenue avec Cat qui est prise pour cible par la communauté vampirique et Bones qui revient au bon moment pour la défendre. Et si l’histoire du premier roman avait pris une tournure très intéressante avec le rapprochement de l’histoire des milliers de femmes disparues au Mexique, cette fois-ci tout va tourner autour de la famille de Cat qui va gagner plusieurs membres au long du volume. Et bien sûr, toute la partie des retrouvailles avec Bones sera aussi un intéressant mélange de gêne, de désir et de contrepèteries.

Pourtant le final de l’histoire m’a vraiment laissé sur ma faim. Là où le premier roman clôturait un pan complet de la vie de l’héroïne, cette fois on a juste mis au clair certains détails comme la paternité de Cat et Bones revient comme personnage de premier plan auprès de son chaton mais c’est à peu près tout. Certes Cat a encore grandi dans son cœur et dans sa tête vu qu’elle va pleinement assumer son histoire avec Bones mais à part cela … ben pas grand-chose. Reste que ce livre se lit tout aussi facilement que son prédécesseur, qu’il comporte de très bons passages, surtout avec les compagnons d’arme de Cat qui sont face à des choix très tendus par moments, et qu’on en sort ravi de l’expérience. Mais il vaut mieux avoir lu le premier tome pour en profiter au maximum car même si on a un bon résumé de l’histoire, rien ne vaut de partir sur de bonnes bases pour mieux appréhender les personnages principaux .

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.