Critique ciné : Les Mondes de Ralph

 

L’image du jeu vidéo n’a que rarement fait bon ménage lorsqu’elle est traitée par un média de masse. La cause est souvent à chercher du coté des préjugés qui ont la dent dure, voir d’un flagrant manque d’informations. Donc quand Disney nous annonce un film d’animation qui tourne autour de ce thème, il faut reconnaitre que cela a eu tendance à titiller notre curiosité. Surtout que la bande-annonce semble plutôt prometteuse, avec plusieurs invités qui n’hésiteront pas à raviver notre flamme nostalgique.

Ralph La Casse est le grand méchant d’un jeu à succès qui se nomme Felix Fix Jr et cela depuis maintenant plus de trente ans. Mais cette situation ne lui convient plus et il aimerait être quelqu’un de gentil. C’est pourquoi il se rend à une réunion des méchants anonymes, mais cela ne l’aide pas forcément à résoudre son problème. Pour être reconnu par les habitants de son jeu, celui-ci va devoir gagner une médaille pour prouver qu’il peut être un héros. Mais l’idée se révèle être bien plus compliqué que prévue.

 

Lorsque tous les joueurs finissent leur dernière partie, le monde de l’arcade reprend ses droits et tous les personnages de jeu vidéo quittent leur monde pour se rendre dans le grand hall. Un lieu de passage dans lequel il est possible de visiter chaque univers et c’est bien cette situation que Ralph compte utiliser à son avantage. Un heureux hasard fera qu’il se rendra dans « Hero’s Duty » afin de mettre la main sur sa précieuse récompense, malheureusement notre maladroit de service y engendra une grosse catastrophe qui met en péril tout l’avenir de l’arcade.

Bien que le scénario semble assez léger de prime abord, on peut tout de même s’attendre à plusieurs rebondissements qui à défaut d’être extraordinaires, se montrent plutôt efficaces et divertissants. Comme tout bon Disney qui se respecte, les personnages sont touchants et les nombreuses références vidéoludiques concordent à merveille avec le contexte. Si pour d’obscures raisons de droits on ne retrouve pas forcément des héros très connus, on pourra tout de même s’extasier devant des clins d’œil comme Zangief de Street Fighter ou Bowser de Super Mario Bros, pour ne citer que les plus évidents.

 

L’œil aguerri des connaisseurs aura vite fait de scruter toutes les scènes à la recherche des références qui y sont parsemées. Le souci du détail est vraiment agréable et cela va des visuels en pixels des décors, jusqu’au mouvement saccadé de certains personnages qui proviennent de jeux d’arcade un peu plus anciens. Ce mélange de genre, entre le vieux et le moderne, est vraiment homogène et se retranscrit vraiment bien à l’écran. Cela apporte encore un peu plus de charme à ce film qui ne manquera pas de jouer avec votre corde sensible.

Les péripéties de notre méchant malgré lui, un personnage gaffeur et pourtant très attachant, ne manquera pas de toucher les plus jeunes avec une petite morale qui se cache dans l’histoire. Les parents en revanche y verront un amusement à partager en famille et avec des amis. Les Mondes de Ralph se montre comme un film très drôle et rempli de bonnes idées qui pour une fois ne s’attaque pas au jeu vidéo, mais s’en sert comme un excellent moyen de divertissement.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.