Au détour du net – 11 – Les critiques du MaSQuE

Cela faisait trop longtemps que je délaissais « Au détour du net ». Me revoici donc pour un nouvel épisode de cette petite chronique qui vous présente une chaîne Youtube qui parle de jeux vidéo et qui mériterait d’être plus connue. Oui, je parle bien de ces chaînes qui proposent un concept particulier ou qui parlent de jeux vidéos d’une façon différente de ce que l’on a l’habitude de voir sur la toile.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de quelqu’un qui est un peu mon voisin vu que nous avons la même nationalité et habitons le même royaume. Aujourd’hui, je vous présente Arthur Meurant dit Le MaSQuE. C’est certes un personnage un peu singulier que j’ai croisé pour la première fois dans une vidéo d’une autre chaîne, celle d’Un Drop Dans La Mare. Dans cette vidéo, il lui avait été donné comme challenge de parler de l’intelligence artificielle dans les jeux vidéo, exercice pour lequel il s’est particulièrement bien débrouillé à mon goût.

 

Le MaSQuE - Banner

Introduction.

Le MaSQuE est un personnage, c’est le cas de le dire. Et c’est ce personnage avec sa verve, sa culture, sa prestance et son égo qui m’a donné envie de vous le faire découvrir. Il faut dire que celui-ci annonce régulièrement qu’il officie depuis plus de 10 ans dans le secteur du jeu vidéo et donc qu’il a un bagage plus que suffisant pour critiquer de manière adéquate les jeux vidéo. Bon, au vu de toutes ses critiques, je dois bien reconnaître que c’est vrai. Mais c’est surtout la manière qu’il a de critiquer les jeux qui m’a fait m’intéresser à ce personnage étrange et singulier venu d’un petit pays rempli de frites, de bières et de chocolats, petit pays qui est aussi le mien et qui se nomme sobrement la Belgique.

Au detour du net - le masque (6) Au detour du net - le masque (15)

Le concept

Le concept, comme je l’ai déjà dit plus haut, est de critiquer les jeux mais de manière singulière et peut-être un peu hautaine mais toujours de façon honnête. Ce n’est pas pour rien non plus que les émissions du MaSQuE s’appellent les Critiques Cruelles. Alors il faut bien comprendre que les analogies sont toujours nombreuses dans ces critiques et que le MaSQuE va prendre un malin plaisir à prendre des détours pour renforcer l’impact de ses propos. Par exemple, il peut de façon très crue parler directement de certains gros problèmes du jeu pour directement mettre les pieds dans le plat. Il peut également se la jouer plus enjôleur en enrobant le jeu de souvenirs nostalgiques pour décrire au mieux pourquoi tel ou tel aspect est bien réalisé, pourquoi ce gameplay est solide ou à l’inverse pourquoi un jeu n’arrive pas à passer outre de son modèle.

Au detour du net - le masque (22)Au detour du net - le masque (21)
Dans les critiques cruelles, j’aime également ce ton un peu monocorde qu’Arthur Meurant (Le MaSQuE) emploie pour ses vidéos. C’est un peu étonnant, certes, mais jamais lassant car son flot incessant de parole est relativement … captivant, oui c’est le bon mot. Arthur Meurant (Le MaSQuE) emploie aussi un vocabulaire assez châtié qui tranche un peu avec ce que la majorité des critiques du net font. On sent la personne très cultivée qui veut faire partager son savoir. Beaucoup lui reprocheront certainement cette impression d’égo démesuré mais c’est aussi çà qui fait le charme du personnage. Et au vu de ce qu’il raconte ainsi que des références qu’il emploie, je pense qu’il peut se permettre de mettre un peu son égo en avant. Et c’est encore plus le cas dans ces vidéos un peu hors-série où il fait de longues réflexions sur la culture geek ou sur la meilleure façon de faire la critique d’un jeu vidéo. Cependant, nul ne peut nier la pertinence de ses explications. Après, on aime ou on n’aime pas mais pour ma part, j’accroche plutôt bien aux vidéos d’ Arthur Meurant (Le MaSQuE). Il y a encore d’autres types de vidéos sur la chaîne du MaSQuE mais ce ne sont pas celles-ci qui m’ont attiré à lui. Je vous laisse le soin de les découvrir par vous-même.

Au detour du net - le masque (20) Au detour du net - le masque (11)

Pourquoi j’apprécie cette chaîne.

Je pense avoir déjà expliqué le pourquoi en long et en large précédemment mais surtout, il y a un point que j’apprécie plus que les autres. Ce point est que l’on a affaire à quelqu’un qui a beaucoup de background, d’expérience dans le domaine du jeu vidéo et ça fait vraiment la différence. Cette expérience se sent dans ses explications et dans le ressenti qu’ Arthur Meurant (Le MaSQuE) veut faire passer. On comprend rapidement pourquoi un jeu que d’aucuns qualifieront de pur chef d’œuvre peut paraître désuet si l’on connait un peu ce qui a pu lui précéder. Aussi, le fait qu’ Arthur Meurant (Le MaSQuE) fasse parfois des Critiques Cruelles sur des jeux rétros en plus des jeux récents est un gros plus pour moi. Mon cœur de rétrogamer jubile toujours lorsque je vois ces critiques de jeux d’un autre âge mais qui font partie intégrante de notre culture vidéoludique.

Au detour du net - le masque (3) Au detour du net - le masque (14)

J’espère vous avoir donné envie d’aller visiter la chaîne du MaSQuE et si ce n’est pas encore le cas, vous pouvez encore lire l’interview qu’il a très gentiment accepté de me donner. Dans celle-ci, vous en apprendrez encore plus sur le personnage, sur ses motivations et … plus encore. Pour aller la lire, il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous.

Au detour du net - le masque (12)

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *