Joueur du Grenier : Interview de Frédéric Molas

Dans ma grande démesure, j’ai eu envie de vous faire découvrir un monsieur que j’apprécie beaucoup. Même si j’espère que vous connaissez déjà son travail, car il s’agit bien entendu d’une des deux personnes qui se trouvent derrière le concept du Joueur du Grenier. Grand amateur de MMO à ses heures, je connais un peu Fred depuis un moment déjà, bien avant qu’il soit le Joueur du Grenier. C’était le bon vieux temps où j’avais encore le temps de me consacrer au jeu en ligne et surtout à Dark Age of Camelot. (Qu’il me manque ce jeu !)

C’est pourquoi j’ai profité de l’occasion pour le harceler lui demandé gentiment, s’il serait prêt à m’accorder un peu de son temps pour répondre à quelques questions. Il en résulte cette petite interview, en espérant que vous prendrez plaisir à la lire.

 

On ne vous présente plus vraiment, mais pour ceux qui viennent juste de vous découvrir. Pourrais-tu nous parler en quelques mots de vous et de vos vidéos, ainsi que ce qui vous à amené la dessus ?

Fred : Et bien je suis Frederic Molas et mon collègue c’est Sebastien Rassiat. En gros on travaillait dans la même boite depuis longtemps en faisant des films institutionnels pour des mairies, des villages des trucs comme ça. Et un jour on est arrivés à un stade où l’on avait moins de taff et qu’on savait que notre société allait fermer, mais dans le même temps nos contrats se prolongeaient encore pendant un certain temps alors qu’on avait plus de boulot. Donc là trois solutions : 1/ glander 2/ faire des truc pas intéressant juste histoire de pas avoir de trou sur le CV et 3/ essayer de faire quelque chose qui nous plait. Et ben c’est ca qu’on a choisi. Il y avait le concept de l’AVGN aux states qu’on aimait beaucoup et donc on est parti de cette base pour ensuite faire un truc qui nous plait et qui plait aux gens.

Votre première vidéo était juste un essai pour le fun, est-ce vous vous attendiez à un tel succès et qu’une telle communauté vous suive aujourd’hui ?

 Fred : Pas du tout. À la base on comptait faire six vidéos et s’arrêter, c’était le deal. On fait ça, on s’amuse et après on arrête et chacun part chercher un taff de son coté. Ben tant mieux heureusement, on s’y attendait pas une seconde mais ça a plu et on a continué.

 

Pour parler un peu de vos fans, il doit y avoir beaucoup de retour de leur part. Y a-t-il un évènement, voir un cadeau venant d’eux qui vous à marqué plus qu’un autre ?

Fred : Je reçois régulièrement plein de super dessins que j’ai tous gardés d’ailleurs. Mais un super cadeau que j’ai eu c’est les poupées de Seb et de moi qu’on voit derrière moi en permanence (Dans les vidéos du Joueur du Grenier.). C’est une fan de Dijon qui les as faites et je les trouve vraiment magnifique.

 

Vous présentez toujours les jeux sous forme de Test, mais depuis votre première vidéo, votre humour à grandement changé pour se concentrer de plus en plus sur les gags et les effets numériques. C’était une évolution logique pour vous ?

Fred : C’est parce que c’est ce qui nous plait. Les tests de retro gaming c’est bien sympa mais bon tout le monde s’en fout. Et si des gens veulent vraiment voir un vrai test de retro gaming y’a plein de testeurs qui en font déjà. Moi ce qui m’éclate c’est l’humour, c’est le délire. Le jeu est juste un support pour l’humour, ce n’est pas une fin en soit. Alors quand des gens me disent “ah y’a trop de gag tu n’as pas fini le jeu” je me dis putain ils ont vraiment rien compris, c’est absolument pas le but. Les effets numériques ne sont pas forcement recherchés, ce qu’on recherche c’est l’humour, pas les effets. C’est simplement que pour faire des gags différents, on est obligés d’élargir le champ possible ce qui nous fait recourir à des effets. Si on devait faire des vannes en restant entre quatre murs ça serait vite lourd et répétitif.

Sur internet, on trouve en abondance des vidéos qui traitent du rétrogaming et donc forcément de la plupart des mauvais jeux. Avez-vous du mal à parfois trouver l’inspiration, ou au contraire cela ne vous gênes pas de parler de jeux qui ont déjà été traité par d’autres vidéo-testeurs ?

Fred : Ça m’emmerdait beaucoup au début, surtout à tester des jeux déjà fait par AVGN. Pour une simple raison, c’est que quand tu testes le même jeu tu vas forcement dire les mêmes choses. On  l’a déjà vu. Quand je fais un jeu qu’il a déjà fait, je dis les mêmes choses que lui. Et quand il test un jeu que j’ai fais avant, on l’a vu aussi, il dit les même choses que moi. Ce n’est pas du plagiat, c’est de la logique : même jeu = même conclusion. Mais y’a plein de gens qui je ne sais pas pourquoi, ils n’arrivent pas a comprendre cet état de fait pourtant très simple, et se mettent à hurler comme des débiles au plagiat dès que on trouve un défaut identique sur le même jeu.

C’est hyper fatiguant, mais bon maintenant je dis merde. De toute façon AVGN a testé plus d’une centaine de jeux, dont des mauvais jeux hyper connus. Je ne vais pas continuellement me faire chier à éviter son répertoire et passer à coté de truc énorme (et donc de faire plaisir a mon public) juste pour ménager quelques cons donc /dwa.

 

Toujours en restant dans le retro, vous avez tenté des jeux plus récents comme avec Virus sur Playstation, mais avez-vous pensé à élargir le principe à sur des machines plus récentes ?

Fred : Pour l’instant, les jeux récents ne sont pas prévus dans le concept Joueur du Grenier. Ma limite c’est la PS1 qui pour moi est rétro. La PS2 faudra attendre un peu encore avant de la considérer comme telle.

 

Vous essayez de pouvoir profiter et vivre de cette notoriété soudaine. Fred est déjà chroniqueur dans l’émission plus ou moins Geek, mais avez-vous d’autres projets ou envies dont vous pourriez déjà nous parler ? Comme vos chroniques pour Capcom par exemple.

Fred : On a d’autres projets puisque à partir de la rentrée on va sortir un 2eme concept de vidéo qui sortira à chaque fois entre deux vidéos joueur du grenier. Ça sera du délire lié aux jeux vidéos, un prétexte à la déconne mais ça ne sera pas un “test” à proprement parler. Le but c’est vraiment de se faire plaisir en rigolant et ca nous permettra de parler de bons jeux.

Vous semblez très conscient que le Joueur du Grenier sera amené à disparaître un jour. Dans la dernière émission de J’irai loler sur vos tombes, vous avez mentionné une période d’un ou deux ans grand maximum. C’est une envie de passer un jour à autre chose ou tout simplement la crainte de tourner en rond avec le personnage du JDG ?

Fred : C’est fatal, l’émission est lié a une idée de base, tester des mauvais jeux. Et dans les jeux, et surtout les mauvais jeux rétro, les problèmes sont hyper récurrents. Donc la difficulté c’est à chaque fois de parler du même problème en plaisantant dessus d’une manière différente. C’est évident qu’un jour on n’arrivera plus à être original et que les gens auront l’impression de voir la même chose en boucle. Et honnêtement j’aimerai m’arrêter â ce moment là. Je n’ai pas envie de devenir pathétique.

 

Le jeu vidéo s’ouvre de plus en plus au grand public, mais on note pas mal de dérives à cause de ça. On parle souvent de DLC, de jeu trop simple ou avec une durée de vie trop courte. En tant que joueurs, quel est votre opinion la dessus ? C’était forcément mieux avant ?

Fred : Ce n’était pas forcément mieux avant loin de là. Il faut arrêter avec cet aspect vieux con nostalgique, mais c’est vrai que les trucs comme les DLC c’est un peu puant. Moi je veux des bons gros add-on qui coutent 35euros, mais je ne veux pas des morceaux de DLC à 12euros chacun. Quand aux skins à acheter, ça c’est une aberration pour moi ce genre de truc. C’est le “travail” de la communauté de faire des skins et de trafiquer les fichiers des jeux. Les développeurs doivent se concentrer sur l’ajout de contenu que ne peut pas faire la communauté.

 

Pour parler un peu d’actualité. Dans les jeux récents, quel est le titre sur lequel vous vous êtes le plus éclaté et au contraire celui qui vous a le plus déçu ?

Fred : Dans les jeux récents, il y a beaucoup de titre qui m’ont éclaté. On va dire Arkham City parce que j’adore Batman, mais c’est subjectif. Dans ceux qui m’ont déçu,  je ne sais pas puisque justement je n’achète plus les jeux nuls. Je me suis suffisamment fait avoir comme ça dans ma jeunesse.

 

Devant le nombre de scène que vous filmez pour vos vidéos, il doit y avoir un sacré paquet de raté. A quand une vidéo de vos pires gaffes ou ratés ?

Fred : Il y en a déjà, car on essaye de mettre les bloopers à la fin de chaque hors sujet. Et il y en a aussi sur le dvd !

 

Je pense connaitre la réponse, mais pour finir. Mario ou Sonic ?

 Fred : D’après toi ? :/

 

Pour suivre Fred et Seb dans leur aventure, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site officiel. Et surtout dans leur chaîne Youtube dans laquelle vous pouvez retrouver toutes leurs vidéos :

http://www.joueurdugrenier.fr

http://www.youtube.com/user/joueurdugrenier

 

3 réponses
  1. Tom a Hook
    Tom a Hook dit :

    C’est cool d’avoir fait une telle interview ! Et aussi de connaître les futurs plans du JDG
    Je me demande à partir de quand il a pu vivre en faisant de telles vidéos. Bravo à lui et son associé, vous êtes sacrément courageux

    Répondre
  2. PixelSprite
    PixelSprite dit :

    Ça je peux t’y répondre car il a été très transparent la dessus. Il n’a pu vivre de ses vidéos que très récemment, grâce â la publicité généré au début de ses vidéos grâce à Machinima. C’est loin d’être une fortune, mais cela permet de vivre, contrairement à ce qu’il touchait avant avec les pubs de Youtube qui lui reversait une misère.

    Répondre
  3. Tom a Hook
    Tom a Hook dit :

    Merci pour l’info !
    C’est une bonne nouvelle pour lui, c’est encourageant.
    Et comme quoi Youtube… les pubs font chier tous les utilisateurs et rapportent rien aux créateurs, Google abuse vraiment à fond.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.