Le coin du libraire – Chasseuse de la nuit – Tome 5 – Réunis dans la tombe

Une chose qu’on ne peut qu’aimer dans cette série de roman est que les tomes se suivent mais ne se ressemblent pas. Chaque histoire fait évoluer l’héroïne et son mari vampire tout en construisant de plus en plus cet univers de mort-vivants existant en parallèle du notre. J’ai donc pris ce tome 5 avec une grande impatience et me demandais ce que Jeaniene Frost allait nous inventer cette fois.

 

 

Depuis l’histoire de Gregor, Cat et Bones ont repris la route. Cat étant toujours une cible vivante (enfin, vivante …) pour la communauté des ghoules, radicalisée par le fanatique Apollyon , Cat va être le point de départ d’une guerre entre les vampires et les ghoules. Apollyon pense qu’elle va diriger les vampires pour détruire les ghoules et a donc lancé ses troupes pour tuer les vampires par petits groupes. Cat et Bones aidés de Mencheres, Dracula et même Marie la maîtresse des ghoules de la Nouvelle-Orleans, va donc tout faire pour empêcher cette guerre. Cependant, Cat n’aura pas que cela en tête car elle aura la surprise de voir sa mère vouloir suivre ses traces mais surtout elle devra faire face à des nouvelles graves concernant son oncle Don. C’est difficile de mener tous ces combats en même temps.

Si l’on peut considérer que les trois premiers tomes de cette série concernaient l’acceptation par Cat du monde des vampires via Bones, les tomes suivants tournent plus autour des pouvoir de Cat et de leur impact sur le monde. Mais c’est surtout le style du roman qui trance un peu par rapport aux autres. En effet, les précédents tomes mettaient beaucoup en avant la relative fragilité de Cat et de sa façon d’exprimer ses sentiments. Ici, elle est devenue une vampire en pleine possession de ses moyens, avec un minimum de faiblesse si ce n’est sa famille. L’histoire doit donc faire évoluer plus le monde autour des personnages que les dits personnages. Et c’est pour cela que le monde fantomatique prend ici une toute nouvelle importance.
Heureusement, le tout est toujours aussi bien écrit avec peut-être moins d’action que précédemment mais beaucoup plus de mise en abîme de ce monde et de ce qui s’y passe. Comme dans le tome 3 où Parva était un peu une chef terroriste, Apollyon est un peu dans la même veine mais plus dans un extrémisme religieux. C’est encore un petit rappel à l’actualité que Jeaniene Frost nous fait comme pour ces ghoules sans éducation à la langue arrachée avant leur mort pour en faire des soldats un peu idiots, incapables de répondre et forcés à devenir de la chair à canon. Le fait que Cat soit émue par le sort de ces pauvres hères donne un aspect plus ouvert à ce monde vampirique qui ne cherche pas vraiment à dominer le monde ou à détruire la race humaine. Comme quoi tout le monde peut vouloir simplement vivre en paix. Je ferais quand même une petite mention d’un passage super touchant qui a failli me faire couler une larme (oui, oui) tant il était puissamment décrit. En revanche, une chose que je n’ai pas trop apprécié est le personnage de Denise qui a incroyable changé entre le tome 3 et le tome 5 (genre devenue un demi-démon) et c’est à peine expliqué. Apparemment cette histoire se trouve expliquée dans un roman spin-off mais c’est un peu dommage qu’il n’y ait pas un résumé.

On peut dire beaucoup de chose de ce cinquième tome de la série Chasseuse de la nuit. Par exemple qu’il est un peu en dessous des autres avec une histoire plus convenue … Oui, peut-être. Mais il respecte bien la continuité de l’histoire et contribue tout autant à faire évoluer le monde dépeint. Il reste toujours aussi agréable et plaisant à lire et je ne peux que vous le conseiller.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.