Le coin du libraire : Les Grisommes – Tome 3 – Rédemption

C’est à la suite et fin (… pour le moment disons) des aventures de Nathan et d’Orianne ce troisième tome des Grisommes nous convie, toujours écrit par Frédéric Livyns et disponible chez Séma Editions. Ayant bien apprécié le premier tome et plus encore le second, je me demandais comment l’auteur pourrait faire encore mieux avec ce troisième opus.

Après l’enlèvement d’Orianne par Sébastien, l’ancien élu, Nathan a refusé de retourner sur terre et est parti à leur poursuite. Mais le voyage est plus que périlleux car Nathan doit traverser les enfers pour ce faire. Si sa première aventure l’avait mis face à ses cauchemars refoulés, celle-ci le mettra face aux cauchemars de toute l’humanité. Et dans ce lieu ou le voyageur doit abandonner tout espoir, Nathan devra non seulement survivre mais se battre contre lui-même pour résister à tout ce qui se cache en enfer afin de sauver sa bien-aimée. Heureusement pour lui, il ne fera pas que des rencontres désagréables mais ira de surprises en surprises en apprenant les terribles machinations des Grisommes.

Enfin l’histoire de Nathan arrive à son terme. J’ai parcouru avec autant de plaisir ce troisième tome que ses prédécesseurs. Plus encore même car comme pour le second tome où j’avais l’impression que l’auteur visait un public légèrement plus âgé, une fois encore on monte d’un petit cran dans ce troisième opus. Les références à l’enfer de Dante sont nombreux, les enfants perdus (si l’on peut dire) sont aussi énormément de la partie et le jeu entre l’aventure et les peurs du quotidien sont très nombreuses. Cette fois-ci, le récit se divise en deux parties principales qui avancent en parallèle : la quête de Nathan et la vie de prisonnière d’Orianne. Ces deux parties permettent de découvrir une toute nouvelle gamme de personnages hauts en couleurs comme le lapin ou les pantins de bois. Il est surtout très intéressant de voir comment Frédéric Livyns présente leurs histoires et motivations. Une fois encore, le travail sur les personnages secondaires est très bien réalisé. Même si leur passé n’est quasi pas abordé (car peu nécessaire), les émotions et sentiments qui les parcourent sont vraiment bien exploités. Même Nonoss (pour ceux qui liront le livre) est un personnage assez intéressant avec son côté trouillard et roublard qu’on n’imagine pas lors de sa rencontre.

En revanche, une fois encore j’ai l’impression que les Grisommes sont un peu mis de côté en n’ayant qu’un rôle de déclencheur pour les péripéties de Nathan et ses amis. Au vu de la fin, j’espère que d’autres tomes apparaîtront et feront un meilleur honneur à ces personnages. Mais en tout cas, sur cette partie je reste sur ma faim. De la même façon, j’ai été surpris du traitement proposé en fin d’ouvrage sur les enfants perdus. Tout est possible dans une histoire, je ne remettrais jamais ce postulat en doute, mais cette partie ne me semble pas vraiment cohérente. Mais ce ne sont finalement que des peccadilles par rapport au plaisir d’avoir pu lire cette trilogie. Et sans aucun doute, je la recommande particulièrement aux plus jeunes qui se retrouveront facilement dans ces aventures fantastiques.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.