Les interview d’Au détour du net – Testeur Alpha et Joueur Beta

Les deux personnages principaux de l’émission Testeur Alpha, sujet de ma dernière chronique,  ont accepté très gentiment de bien vouloir répondre à quelques questions. J’ai sélectionné pour vous des questions qui vous permettront de mieux connaître et appréhender ces deux personnages à l’accent Québécois. Voici juste pour vous l’interview complète d’Alpha et de Beta.

Testeur Alpha - 17 Testeur Alpha - 15

YellowMan : Bonjour Alpha et Beta et merci d’avoir bien voulu participer à cette interview.


Alpha : …j’espère qu’on sera payés?!? Mais non je blague, ça nous plaisir!

Beta: Si y dit que ça fait plaisir, ça fait plaisir!

 

YellowMan : Dans ma chronique, je vous présente comme un mélange entre l’AVGN et le Joueur Du Grenier (JDG) saupoudré d’un peu d’heavy métal et de pas mal de paires de baffes. Et vous, comment dériveriez-vous votre show ?

Alpha : Comme un duo plutôt dysfonctionnel qui essaie tant bien que mal de divertir les gens. Je crois que notre style se rapproche plutôt de JDG que de l’AVGN, mais oui le métal est bien présent dans nos vidéos.
Beta: On est assurément une coche plus violent et vulgaire dans nos blagues que JDG, mais c’est vraiment la relation entre deux personnages avec des personnalités incompatibles qui fait le show.

 

YellowMan : Pourquoi vous êtes-vous lancés dans la vidéo amateur au départ ?

Alpha : Depuis plusieurs années (de 2009 à 2012), je suivais AVGN et JDG assez religieusement. Un jour j’ai voulu trouver un équivalent québécois. J’ai été très déçu de voir qu’il n’en existait aucun, j’ai donc décidé de partir le projet avec un ami de longue date.

Beta: Le tout à commencé avec des projets scolaires, puis avec beaucoup de temps à perdre. Cela faisait déjà quelques années que nous nous disions que nous devions recommencer à faire des films/vidéos, et j’ai sauté sur l’occasion quand elle s’est présentée.

Testeur Alpha - 14 Testeur Alpha - 11

YellowMan : Dans votre duo, on voit clairement une sorte de relation maître-esclave entre Alpha et Beta. Etais-ce quelque chose de voulu dès le départ ou est-ce que cette alchimie c’est développée au fur et à mesure.

Alpha : Sincèrement, il n’y avait pas grand chose de ”voulu” au départ. Je veux dire par là que nous ne savions pas trop où on voulait aller et avec quel style. Ce n’est qu’après plusieurs vidéos que petit à petit nous avons précisé notre style. De plus, je crois que le style est maintenant généralement stable, mais il continue à évoluer.

Beta: Nous n’étions pas certains du tout d’aller dans cette direction. Au début, Beta répond un peu plus et frappe même Alpha dans l’intro. Depuis, Beta est clairement devenu plus une victime qu’un ami ou collègue. Mais bon, on doit essayer des trucs avant de savoir si ca nous va, non?

 

YellowMan : Et sur le même point, est-ce que cette relation perdure en dehors des vidéos ?

Alpha : Eee..dé kessé?

Beta: La personnalité de Beta est omniprésente en moi depuis bien avant le projet de Testeur Alpha, et inévitablement, Alpha et nos autres amis ont tous le goût de me taper dessus. Par contre, tout cela reste amical, bien sûr.

 

YellowMan : Comment vous êtes-vous rencontrés tous les deux ?

Alpha : À l’école secondaire, il y a presque 15 ans de cela déjà. Je m’en souviens car Beta se plaignait de toujours attraper des Golduck alors qu’il essayait d’avoir un MissingNo à Pokemon red/blue? C’était magique lol.
Beta: Hey boy… ca remonte vraiment à loin tout ca.  Je me souviens qu’Alpha se cachait en dessous d’un cahier de note en criant “planquez-vous!”. Magique est le bon mot, ouais…. PUTAIN DE GOLDUCK A MARDE!!!!

Testeur Alpha - 09Testeur Alpha - 05

YellowMan : Et Lambda ? Comment l’avez-vous rencontrée ?

Alpha : Pour ma part, ça devait être quelque part en 2005 ou 2006, au cégep alors que Beta et moi étions dans la radio étudiante.

Beta: C’était définitivement à la radio étudiante. Nous avions un groupe d’amis plutôt restreint à l’époque, mais la radio nous a fait connaitre beaucoup de nouveau monde, dont celle qui devait devenir Lambda.

 

YellowMan : En parlant d’elle, elle n’apparaît plus pour le moment hormis dans la dernière vidéo « bref, on a joué à … ». Est-ce qu’elle continuera à faire quelque passage de temps en temps dans votre show ?

Alpha : Oui c’est possible et on essaie. Les contraintes d’horaires rendent la chose très complexe à prévoir, mais je n’écarte pas cette possibilité.

Beta: C’est surtout les horaires qui étaient compliqués à coordonner. Si on veut garder un certain rythme de production, on doit s’arranger comme on le peut.

 

YellowMan : Est-ce que vous pourriez nous parler un peu de vos parcours de gamers ?

Alpha : À deux ans mes parents ont acheté une NES. Ce fut le début de la relation d’amour que j’éprouve envers cette merveilleuse console. C’est encore aujourd’hui ma console favorite. Je me souviens les vendredis soir après l’école, je courais au club vidéo pour me louer une cassette de Mega Man. Ce fut toute mon enfance. Je crois que c’est ce qui explique pourquoi aujourd’hui je collectionne toute la série Mega Man et que j’ai les 6 Mega Man du NES complets en boite. Plus récemment, de 2007 à 2012, Beta et moi avons été des joueurs compétitifs de World of Warcraft TCG (Trading Card Game), ça ressemble à Magic the Gathering mais sans ses défauts! Pendant plusieurs années nous avons donc voyagé à travers les États-Unis pour participer aux compétitions nationales et mondiales. Le jeu est maintenant mort puisque Blizzard a développé Hearthstone, mais le joueur de cartes en moi est toujours bien présent.
Beta: Il y avait une salle de jeux chez ma grand-mère dans laquelle mes cousins laissaient leurs jeux de NES. J’ai commence à jouer a Final Fantasy et Dragon Warrior 1, et je suis tombé en amour avec les RPG depuis. Depuis, je suis un “Nintendo whore”, comme on dit dans le domaine. Je n’ai aucune console d’une autre marque et je n’ai pas l’intention de changer. Mon cote joueur de carte est apparu encore une fois grâce à mes cousins qui jouaient à MTG. La découverte de Wow TCG fut un orgasme psychologique assez puissant pour que je m’y investisse sérieusement. Malheureusement, comme toutes les bonnes choses ont une fin, notre belle aventure internationale prit fin avec la mort de cet excellent jeu.

Testeur Alpha - 04 Testeur Alpha - 08

YellowMan : Est-ce que votre show n’est pas trop compliqué à gérer avec votre vie professionnelle/privée hors youtube ?
Alpha : Oui. Les vidéos prennent de plus en plus de temps à faire avec la qualité qui grimpe. On ne vit pas de youtube (40$ par mois à deux ça fait pas cher gagné), alors nous n’avons pas le choix de prioriser notre vie professionnelle avant le projet. Je crois néanmoins que nous savons bien nous organiser et que c’est ce qui permet au projet de rester sur ses rails.
Beta: On est encore loin de vivre de nos vidéos. Au contraire, avec nos dépenses de conventions, et même juste acheter les jeux que l’on teste, ça nous coûte plus cher que la vidéo nous rapporte. Disons juste que le compte “Testeur Alpha” est dans le rouge solide, alors pas le choix de travailler pour compenser.

 

YellowMan : Votre show propose pas mal de petits personnages récurrents (le professeur fou et son assistant, le chauffeur de taxi, le fou des pyramides inverses …). Comment les imaginez-vous ?

Alpha : Le fou des pyramides inverses est une caricature d’un de mes enseignants qui m’a marqué. Nous l’avons certainement exagérer pour le rendre divertissant. Les autres personnages sont principalement des créations spontanées qui viennent de plusieurs clichés.

Beta: Fisher (le programmeur fou) existe depuis plus de dix ans, mais sinon c’est vraiment par nécessité qu’un personnage est inventé. Idéalement, on essaie de les utiliser pour éviter qu’on les oublie ou qu’on doive en inventer d’autres.


YellowMan : Comptez-vous encore créer d’autres personnages lors de futures vidéos ?

Alpha : Bien sûr, aussitôt que le besoin se fait sentir, nous en créons de nouveaux. Cela vient justement de se produire dans le 21e épisode lorsque nous introduisons (sans le voir) Omega, l’ennemi juré d’Alpha.
Beta: Aucune raison d’arrêter, tant que le besoin y est. :)

Testeur Alpha - 19 Testeur Alpha - 20
YellowMan : Est-ce que les frais d’hôpital pour le pauvre Beta qui s’en prend régulièrement plein les dents ne sont pas trop élevés ? J’espère qu’il a une réduction pour client fidèles ^_^

Alpha : Ça va plutôt bien de ce côté. J’ai trouvé un truc pour économiser, il s’agit de déguiser Beta en chat et de l’envoyer chez le vétérinaire. Ils sont discrets et efficaces les vétérinaires au Québec!

Beta: Après 9 visites j’ai une chirurgie a cerveau ouvert. C’est dommage parce que la dernière fois que j’y ai eu droit, y l’ont pas trouvé.


YellowMan : Au fait, d’où vient cette fixation sur le windex?

Alpha : Bonne question. C’est une bulle au cerveau qui m’est venue spontanément.

Beta: Parce que la compagnie nous verse un montant chaque fois qu’on en parle, au même titre que l’Égypte quand on dit “pyramide inverse”.


YellowMan : Concernant votre show, est-ce que votre audience est plus centrée autour du Canada où plutôt autour du reste de la communauté francophone (France, Belgique, …) ? Et surtout, quelle type d’audience visiez-vous justement? Plus locale ou plus gobale?

Alpha : Au départ, notre audience était majoritairement du Canada et je me souviens que nous essayions de plaire à tous les français du monde, donc on soignait notre français. Cependant, j’ai rapidement compris (grâce aux commentaires) que les gens préféraient nous entendre parler en québécois, c’est ce qui nous rendait spécial. Nous sommes donc redevenus 100% Québec et il y a maintenant presque un an que notre audience est majoritairement française.

Beta: Sachant que la France était la source principale de notre auditoire type, nous avons essayé un peu de faire comme les français au début. Mais finalement, y parait que ça pogne pas mal de parler québécois, alors des fois on en rajoute une couche avec des expressions étranges pour surprendre les Français et qu’ils se disent “mais qu’Est-ce qu’ils disent?!?”. Il faut aussi dire que, côté auditoire, contrairement à JDG qui est plus “général”, nous serions plus “13 ans et plus”, pour cause de violence, langage vulgaire et quelques scènes à connotation douteuse. ;)

Testeur Alpha - 16 Testeur Alpha - 07

YellowMan : Encore une question sur votre show : pourquoi vous focaliser principalement sur les jeux pourris ? Serait-ce que, comme l’expliquait le JDG dans son hors-série sur Aladdin version Megadrive, l’ambiance et le rythme ne seraient pas du tout compatible?

Alpha : En fait, bien que la majorité des jeux que l’on présente n’est pas composée de bons jeux, j’aime parfois présenter des bons jeux. Je le fais dans le 20e épisode avec Lone Ranger et je l’avais aussi déjà fait avec Sub-Terrania dans le 12e épisode. La raison à cela est bien simple, ça nous prend quelque chose à dire. Alors ou bien je choisis un bon jeu qui a divers aspects dont je dois discuter, ou bien je choisis un jeu pourris sur lequel je peux me plaindre sans arrêt. Il faut comprendre aussi que j’essaie de faire découvrir des jeux inconnus (bons ou mauvais) et pour cette raison, les mauvais jeux sont plus récurrents puisque les bons jeux sont souvent déjà bien connus.
Beta: Les bons jeux, tout le monde les connait, ou du moins tout le monde connait quelqu’un qui connait le jeux, parce qu’ils sont relativement limités en nombre. Les mauvais jeux sont presque infinis, sur des dizaines de consoles différentes, et c’est là que réside tout le potentiel d’histoires et d’anecdotes à raconter. Avoir une bonne idée et la développer, c’est quelque chose. Avoir une mauvaise idée et la développer quand-même, ca prend une certaine forme de courage, et nous rendons un certain hommage à ces personnes qui ont prit du temps et de l’argent pour nous donner un produit qui… ok, non, j’en peux plus de dire n’importe quoi. Les raisons qui font qu’un jeux est mauvais sont souvent plus intéressantes à raconter que les raisons qui font qu’un jeux est bon. C’est aussi simple que cela.

 

YellowMan : Pour finir, avez-vous des nouvelles du retour de défi que vous avez lancé au JDG (faire une vidéo avec l’accent Quebecois) ?

Alpha : Il m’a confirmé avoir bien reçu le défi et il m’a aussi promis de faire ce qu’il pouvait et qu’il allait essayer un de ces jours.

Beta: Il l’a même confirme publiquement en commentant directement sur notre vidéo. C’est certain que ça nous plairait si JDG prenait vraiment le temps de relever le défi.


YellowMan : Voilà, c’est tout pour cette petite interview. Encore merci de votre participation et en espérant vous revoir rapidement dans un de nos prochains podcasts.

Alpha : Si Zeus le veut et merci à toi.

Beta: Aucun problème, j’avais rien d’autre à faire anyways, Alpha m’a encore oublié dans ma niche, alors…

 

C’est tout pour cette interview. Si celle-ci vous a intéressé, je vous invite à aller retrouver Alpha et Beta sur leur chaine Youtube ou leur forum. A la prochaine pour une autre interview d’Au détour du net.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] C’est l’heure de notre sixième podcast, dans lequel on revient débattre autour d’un sujet toujours dans l’actualité, celui de la Wii U et son avenir. L’émission est orchestré tambour battant par YellowMan et toujours accompagné de ma propre personne, tandis que nous avons cette fois-ci des invités de marque en la personne de Testeur Alpha et Testeur Beta. Vous connaissez forcément ces deux youtubeurs qu’on vous a présentez pas plus tard que la semaine dernière, dans notre chronique d’Au Détour du Net. […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.