Les interviews d’Au détour du net – PsEuDoLeSs

Bonjour PsEuDoLeSs et merci de participer à cette petite interview pour compléter la chronique d’ « Au détour du net » dédiée à votre chaîne Youtube.

30 29

YellowMan : En premier, pourrais-tu te présenter un peu pour nos lecteurs ?

PsEuDoLeSs : Bien sûr ! Moi c’est PsEuDoLeSs, je fais des vidéos qui parlent de jeu vidéo sur YouTube, comme cinquante mille autres connards sur internet, mais c’est sûrement marqué dans la chronique juste au-dessus. Je suis mal coiffé et j’utilise souvent le terme “connard” à la place de “personne” et ça crée des malentendus. Je fais un peu de streaming aussi, je suis le lundi de 16h à 18h sur Gaming Live pour jouer à des vieux jeux souvent bizarres. Voilà globalement tout ce qu’il y a de notable à dire sur le sujet je crois.

 

YellowMan : Pourrais-tu nous parler un peu ton parcours de joueur ?

PsEuDoLeSs : Ça commence sûrement comme pour la plupart des gamins des années 90. Un petit peu de borne d’arcade par-ci, un peu de Nintendo chez des voisins par-là, un membre de la famille avec un vieil ordinateur de l’époque, et on en vient à demander une console pour son anniversaire. Personnellement ma toute première machine fut la Megadrive II, une console que j’ai gardée des années. Et pendant que le Comité Anti-Playstation sévissait à la télé, moi j’étais sur Kid Chameleon et Chakan (j’ai quand même pu essayer la Playstation chez des voisins ou dans les grandes surfaces). L’avantage d’avoir une génération de retard c’est que, à l’époque, les jeux Megadrive coûtaient généralement sept francs dans les boutiques de bric-à-brac.
Je ne troquerai ma Megadrive que bien plus tard, contre une Nintendo 64, qui elle se verra remplacée par un Game cube (vous savez la politique de la console unique à la maison). Entre temps il y a quand même le PC qui s’est démocratisé dans les foyers. C’est avec lui que j’ai découvert Commander Keen, Jazz Jackrabbit, Wolfenstein 3D sans oublier les point’n click LucasArts que l’on faisait en famille.
Mais c’est finalement avec le Game cube que j’ai pris conscience à la fois de mon amour pour le jeu vidéo, mais aussi de la profondeur que ce dernier avait acquis. J’avais, sans vraiment faire attention, grandi avec lui ; et lui avait grandi avec moi. Le vrai choc a été Killer 7 ; c’est là que je me suis dit que le jeu vidéo était arrivé à un niveau supérieur et que j’ai commencé à me pencher plus en détail sur le sujet. Aujourd’hui je ne vis plus chez mes parents, j’ai largement plus d’une seule console, ce qui m’a permis de faire les titres qui me passaient sous le nez à l’époque, et mon père joue à The Walking Dead sur sa tablette en me racontant que ça lui rappelle les bons vieux point’n click que l’on faisait ensemble.

25 17

YellowMan : Comment en es-tu venu à faire des vidéos sur Youtube ?

PsEuDoLeSs : Faut savoir que j’ai toujours plus ou moins aimé parler jeu vidéo.  Alors quand un jour j’ai remarqué que des gens pouvaient parler jeu vidéo sur internet, me suis dit qu’ils avaient de la chance, que c’est sûrement plus accessible que de postuler pour un journal ou une chaîne de télé  et que moi aussi j’aimerais bien faire ça si je pouvais. Y’a pas un vidéaste qui m’a influencé en particulier, en fait j’en regardais assez peu, voire pas du tout. Juste, à un moment je me suis rendu compte que la possibilité de faire ça existait, et que ça serait sans doute plus utile que d’écrire mes petits avis dans mon coin juste pour m’exercer.  Un jour je cherchais au hasard des vidéos sur des jeux d’horreur, un de mes genres préférés, quand je suis tombé sur un débat où les gens disaient rechercher des gens. C’est là que je me suis enfin acheté un micro casque pourrave et que j’ai concrètement débuté. C’était en 2010 sur Dailymotion. Après une période Dailymotion + Youtube c’est devenu YouTube + Dailymotion et enfin YouTube – Dailymotion parce que le site marchait mal, que le public général l’avait déserté etc. Puis quand j’ai ouvert ma chaîne à moi, me suis dit que YouTube only ça serait pas mal. Et voilà où on en est.

 

YellowMan : L’aventure CriticalDamageGX s’étant terminée, quel bilan peux-tu en tirer ?

PsEuDoLeSs : Concrètement je suis parti parce que j’étais pratiquement tout seul au bout d’un moment, je voulais créer de nouvelle chose et la chaîne était déjà surchargée de machin et de bidule. Mais j’ai pu prendre confiance, affûter ma “plume” et gagner en expérience grâce à cela, grâce à toutes ces vidéos réalisées là-bas. J’ai pu faire des rencontres, plus ou moins heureuses, et apprendre sur le tas des trucs comme le montage vidéo ou le réglage basique de son. Pour un mec sans aucune réelle formation spécifique, je pense que je ne m’en tire pas trop mal et que je fais des trucs regardables.

16 09

YellowMan : Ta chaîne fourmille de petits concepts d’émission. Pourquoi en avoir autant ?

PsEuDoLeSs : Je ne pense pas en avoir tant que ça quand même, si ? La raison c’est que j’aime bien “expérimenter”. Quand j’ai une idée qui me plaît, je m’empêche pas de passer un peu de temps dessus, après tout c’est ma chaîne sur internet donc suis un peu libre de ce point de vue-là. J’aime bien montrer que l’on peut faire plusieurs choses avec un même média. Et puis aussi je n’ai pas envie de devenir l’homme d’une seule émission. C’est le genre de truc qui t’enferme et qui tue la créativité à petit feu ; d’autant que je suis tout seul donc bon si la créativité meurt, le plaisir il meurt un peu aussi et voilà. J’aime bien varier, avoir un petit système de rotation je pense que ça évite de devenir dingo.

 

YellowMan : Dans tous tes concepts d’émission, lequel préfères-tu ?

PsEuDoLeSs : Je n’ai pas de préférence, vraiment. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir plus de temps à consacrer à certaine émission, parce que j’aime vraiment tous les faires. Si “Le Répondeur” ressemble à un projet abandonné vu de l’extérieur, moi je l’ai toujours dans un coin de ma tête et il ne se passe pas un mois de l’année sans que je me dise “allez ça serait bien le retour du répondeur là”. Tout comme j’essaye d’avoir un roulement dans les émissions ainsi que dans les bons jeux / mauvais jeux pour les critiques ; j’aime(rais) bien avoir un roulement entre mes émissions “populaires” et moins populaire.

03 01

YellowMan : As-tu d’autres idées de concept pour un futur proche ?

PsEuDoLeSs : Pas que je sache. Pour l’instant je suis plutôt content de l’éventail de choses que je propose. Généralement quand j’ai une idée, je m’en sers comme introduction pour mes critiques de jeux ; j’avais d’ailleurs fait de Did You Knobvious Gaming une capsule random qui se glisse dans ces vidéos afin d’éviter une nouvelle émission à part entière. Après ce n’est pas gravé dans le marbre non plus, un matin je peux très bien me réveiller avec une lubie en tête. Mais la question porte sur le futur proche, alors je dirais que non, je ne pense pas avoir de nouvelles émissions à venir.

 

YellowMan : Est-ce que tu t’inspires d’autres émissions sur Youtube pour trouver de nouveaux concepts à essayer sur ta chaîne ?

PsEuDoLeSs : Voilà bah c’est un peu ce que je disais plus haut, j’ai découvert la plupart des vidéastes après m’être réellement lancer dans l’aventure. Donc pour trouver des “nouveaux concepts” non. À part Red Barrel qui m’est venu en tête après avoir réalisé qu’il n’y avait que des top 10 des trucs énervants dans les jeux, mais jamais une chronique focalisée sur un à la fois ; et les critiques de jeu que bon ce n’est pas un truc que j’ai inventé quoi, le reste c’est ma tambouille.
En revanche je peux m’inspirer de vidéo sur YouTube, comme je peux m’inspirer de série ou d’autre chose pour faire des petits clins d’œil ce genre de truc, comme tout le monde quoi. Dans le Red Barrel sur les DLC j’ai réalisé qu’il y avait de plus en plus de flyers avec des codes de téléchargement à l’intérieur des éditions collector, du coup je me suis demandé à quoi ressemblerait un unboxing entièrement dématérialisé. J’ai eu envie de faire une petite séquence dessus et j’ai pensé au format Hard Cornez de Benzaie parce que c’est un peu le seul unboxing qui ne soit pas chiant comme la pluie. Y’avait un cheminement derrière quoi, je n’ai pas juste foutu du Benzaie parce que c’est Benzaie ça n’aurait aucune utilité et aucune valeur à mes yeux.
14 11

YellowMan : Finalement, qu’est-ce que tu espères apporter aux gens qui viennent voir tes vidéos ?

PsEuDoLeSs : Un peu de recul vis-à-vis du média jeu vidéo ; un peu de réflexion, un peu d’information. Un peu de plaisir aussi, faut pas que ça se transforme en une leçon chiante hyper solennelle et premier degré, faut un juste milieu quand même. Montrer que le jeu vidéo n’est pas un loisir débilitant. J’essaye de ne pas aggraver l’image du jeu vidéo en fait, à mon échelle c’est déjà pas mal si j’y arrive.

 

YellowMan : As-tu beaucoup de contacts avec d’autres Youtubeurs ? Sous-entendu est-ce que tu penses un jour avoir des cameos dans tes émissions  voir apparaître dans des émissions d’autres Youtubeurs ?

PsEuDoLeSs : Beaucoup de contacts je ne sais pas, mais je discute de temps en temps avec d’autres personnes qui réalisent des vidéos oui. Pour ce qui est des cameos, ce n’est probablement pas un cadeau pour eux, mais “Le Répondeur” c’est un peu l’endroit où j’ai le plus envie d’en faire, où j’en ai déjà fait d’ailleurs. Après suis plutôt du genre à bosser seul et à pas être très fan du guest à outrance qu’est un machin qui peut rapidement bouffer tout le reste. Si caméo il y a, ça sera parce que ça m’aura paru évident et cohérent de le faire. Si c’est quelque chose que je peux faire tout seul, je le ferai tout seul.
Par contre j’aime bien filer des coups de main à des gens quand je le peux. J’ai déjà fait des petites voix, des courtes apparitions ou même des petits morceaux de vidéo pour d’autres personnes. Je réponds même à des questions des fois, mais c’est plus rare.

21 20

YellowMan : Juste pour le plaisir : es-tu plutôt rétro ou next-gen ?

PsEuDoLeSs : Je suis plutôt jeu vidéo.

 

YellowMan : Dernière question : comment vois-tu l’évolution de ta chaîne d’ici quelques années ?

PsEuDoLeSs : Et bien, après avoir racheté Game One et fusionner avec Webedia l’an prochain je compte bien ouvrir ma propre … non en fait je n’en ai pas la moindre idée. Je pourrais juste me souhaiter de ne pas me retrouver à XX.000 abonnés et 900 vues par vidéo. Moi je fais juste le contenu qui me plaît, c’est plutôt les gens qui font l’évolution de la chaîne. Donc dans quelques années je ferais sûrement encore du contenu. Rendez-vous dans quatre ans pour la critique d’Assassin’s Creed 21.

22 08

YellowMan : Voilà, cette interview se termine. Je te laisse le mot de la fin :

PsEuDoLeSs : Poussver

18

Merci encore de ton aimable participation et on te souhaite plein de nouveaux abonnés et beaucoup de vidéos à venir.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.