Des licenciements chez RARE

kinect-sports-rivals-head

Dans le monde impitoyable du jeu vidéo, il est toujours surprenant de voir à quel point les discours peuvent être en contradiction avec les faits. Le dernier retournement de situation en date s’opère du coté de RARE, le mythique studio derrière les licences comme Perfect Dark, Banjo-Kazooie ou GoldenEye. Pour ne citer que ceux là parmi une foule de bons jeux.

Alors que Phil Spencer tentait de nous rassurer il y a pas si longtemps, en nous disant que tout va bien pour RARE et que la sortie de Kinect Sports Rivals s’était très bien déroulée, il faut croire que finalement les choses ne vont pas si bien. On vient en effet d’apprendre que pas loin de seize personnes ont été licenciées au sein du studio (vingt employés selon CVG).

Il faut tout de même relativiser, puisqu’il est fréquent de voir des personnes quitté le navire à la fin du développement d’un jeu. C’est quelque chose de très fréquent dans le milieu, surtout que l’équipe en charge de Kinect Sports Rivals ne compte pas loin d’une centaine de personnes.

Reste plus qu’à voir vers quoi va se tourner le studio à présent, puisque suite aux dernières annonces de Microsoft et de l’abandon de vendre obligatoirement Kinect avec la Xbox One, on serait étonné de voir RARE se lancer de si tôt dans le développement d’un jeu utilisant cette technologie à reconnaissance de mouvements.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.