Mario Kart 8 : nos impressions sur le deuxième DLC

mario-kart-8-logo

Ce qu’on peut laisser à Nintendo, c’est que même si la Wii U a du mal à trouver son public, cela ne leur empêche pas de proposer des jeux de qualités. Ce fut le cas notamment avec Mario Kart 8, qui est sorti il y a maintenant presque un an et qui fait encore parler de lui aujourd’hui. Il faut dire que même si de légers détails avaient pu irriter les fans, la plupart des défauts du jeu ont été corrigé depuis, par le biais de mise à jour qui ont également apporter pas mal de contenu supplémentaire.

Après un premier DLC sous le signe de Super Mario 3D World et une pointe de The Legend of Zelda, un deuxième DLC vient d’arriver pour rajouter encore plus de fun à ce Mario Kart 8. Pour cette fois c’est principalement sur les couleurs d’Animal Crossing qu’on verra ces nouveaux ajouts, aussi bien des personnages que des circuits.

Du coté des protagonistes qui viennent s’ajouter au casting, on est assez loin de la surprise qu’avait pu engendré l’arrivée de Link. Sur le plan des poids lourd on peut compter sur l’apparition de Bowser Squelette, qu’on pouvait déjà jouer dans la précédente version du jeu. Pour les deux autres personnages, on reste dans la thématique Animal Crossing avec le Villageois, qui possède sa version féminine également, ainsi que Marie. Respectivement, ce sera donc l’ajout d’un personnage moyen et léger qui viendra égayer ce bel ensemble.

image-mario-kart-8-0001 image-mario-kart-8-0005

Les nouveaux véhicules de Mario Kart 8

Sur le plan des véhicules c’est deux motos et deux karts qui viennent s’ajouter à la longue liste d’engins déjà disponible. Le Scooter AC est une mignonne petite moto qui prendra les couleurs du personnage qui aura ses fesses sur sa selle. Tandis que le Tricyclos, avec un look entièrement métallique, propose une excellente tenue de route.

Le Coléokart quand à lui n’aura rien de particulier à faire valoir, hormis un design qui fait directement référence au scarabée qu’on retrouve dans Animal Crossing. Un kart avec des statistiques qu’on peut déjà plus ou moins avoir sur d’autres véhicules du jeu. Un petit reproche qu’on pourra également faire au Magikart, qui sous ses allures de voiture de sport, ne propose rien de bien spectaculaire.

Le Tryclos a de la gueule!

Le Tryclos a de la gueule!

Deux nouveaux championnats pour Mario Kart 8

Mais outre ces ajouts sympathiques, ce qui nous intéresse le plus au final dans ce deuxième DLC, ce sont les deux nouveaux championnats qui reprennent d’anciens circuits de la saga et remis au goût du jour. Ainsi que des nouvelles pistes, avec leur pointe d’originalité.

 

Coupe Crossing

Parc Baby, simple et efficace.

Parc Baby, simple et efficace.

  • Parc Baby (GameCube) : Sans être forcément un grand circuit, il n’en reste pas moins qu’il s’agit là d’une piste qui a ses charmes. Tourner en boucle durant sept tours, sur un court tracé, engendrera un chaos sans précédent. Surtout que le nombre de caisse d’objets a été augmenté pour ce Mario Kart 8. Même si l’on regrettera qu’il n’est plus possible d’envoyer un objet au dessus des rambardes, pour perturber les pilotes de l’autre coté du circuit.

 

  • Pays Fromage (GameBoy Advance) : Loin d’être inoubliable, ce circuit tout en gruyère propose tout de même un tracé assez agréable, même si l’on ne note aucun passage qui sort vraiment du lot. Au mieux, les trous sur la piste apporteront un peu de surprise et il faudra apprendre à les gérer. On notera tout de même le travail apporté sur le circuit, pour le mettre au standard esthétique de Mario Kart 8.

 

  • Passage Feuillage (inédit) : Premier circuit de ce DLC 2 créé exclusivement pour Mario Kart 8, on peut dire que celui-ci fait transparaitre tout le savoir faire des équipes de Nintendo. Très amusant à parcourir avec ses décors remplis de Maskass, les nombreuses chutes d’eau et le tracé sinueux, en font une piste vraiment intéressante et assez technique.

 

  • Animal Crossing (inédit) : Bien que le tracé soit assez convenu et pas bien difficile, à cause d’une route très large, la particularité de cette piste est de proposer 4 thème différents, en fonction des saisons de l’année. Ainsi les décors peuvent changer à chacune de nos visites sur le circuit, ce qui provoque quelques éléments de surprise, comme de la neige durant l’Hiver. Les personnages dans le décor changent également à chaque nouveau cycle.

 

Coupe Clochette

image-mario-kart-8-0020

Les circuits inédits fourmillent de détails.

  • Koopapolis (3DS) : Peut-être un de moins intéressant du lot, ce circuit provient tout droit de la précédente version de Mario Kart. Ce qui en fait un circuit assez récent et qui n’offrira donc aucunes surprises aux habitués de série. Cela n’en reste pas moins une piste sympathique, avec une belle ambiance.

 

  • Route Ruban (GameBoy Advance) : Faisant partie des circuits les plus originaux de ce DLC, bien qu’il soit issu de la version GBA de Mario Kart, la Route Ruban a vraiment un tracé très particulier, notamment avec la piste qui ondule à divers endroits. Ce qui nous permet d’avoir pas mal de petit boost et qui raviront les pilotes chevronnées. En dehors de ça, la course possède un charme indéniable avec ses décors bourré de jouets et de clins d’œil à l’univers de Mario.

 

  • Métro Turbo (inédit) : Alors que les autres circuits de ce deuxième DLC arbore des thèmes plus centré sur la nature, avec Métro Turbo on revient dans un cadre plus urbain. Très technique à appréhendé, la piste possède de nombreux passages alternatifs, qu’il faudra apprendre pour tirer entièrement partie du tracé de la piste. Il faudra également faire attention au passage du métro, sous peine de se faire ralentir par la collision avec un wagon.

 

  • Big Blue (inédit) : Un circuit tout en vitesse, puisque le thème de F-Zéro est entièrement retranscrit dans cette piste. Comme pour la Descendre Givrée, dans Big Blue il s’agit de descendre une longue piste en ligne droite, mais qui se retrouve asséné de plusieurs virages, booster ainsi que de chutes d’eau. Ce qui en fera une piste très technique à maîtriser. Chaque portion de la piste se trouve très différente dans sa conception, ce qui en fait probablement un des meilleurs circuits de ce DLC.

 

En conclusion

Légèrement meilleur que le premier DLC, notamment sur le choix des nouveaux circuits, ce deuxième DLC de Mario Kart 8 termine une boucle qui avait un peu mal commencée. Bien qu’il s’agit d’extensions payantes, ces deux DLC propose un contenu additionnel qui en vaut largement le détour et cela pour un petit prix. La thématique Animal Crossing aurait pu rebuter les fans inconditionnels, mais avec un peu de recul il faut se rendre à l’évidence que cela se combine à merveille avec l’ambiance  générale de Mario Kart 8.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.