Mes manettes de jeux vidéo préférés

Depuis le début de son histoire, le jeu vidéo a toujours été lié aux accessoires. Que cela soit des manettes ou encore des périphériques plus spécialisés, il est difficile d’imaginer qu’on puisse aujourd’hui s’en passer. 

On démarre de loin

Mon premier vrai souvenir avec une manette de jeu vidéo remonte dans ma tendre enfance, avec l’arrivée de l’Atari 2600 dans le foyer familial. Et même à l’époque et encore plus aujourd’hui, il faut reconnaître que ce n’était pas la manette la plus ergonomique qui soit. Avec un seul bouton et un stick d’une énorme rigidité, c’était loin d’être très pratique. À la limite je préfère encore un bon vieux podomètre sur une machine de Pong, plutôt que de devoir me farcir cette manette. Le souci majeur c’est que les pièces en plastique ont aussi une forte tendance à craqueler avec le temps, rendant souvent le stick inutilisable ou en partie.

C’est donc d’autant plus étonnant quand quelques années après, j’ai découvert la NES. Cette petite boite grise avec sa manette à deux boutons. Les interactions dans un jeu restaient encore limitées, mais la sensation en mains était déjà plus agréable. Avec du recul je trouve peut-être qu’elle est moin agréable que dans mes souvenirs, mais la forme est tellement symbolique qu’on peut difficilement la bouder. J’ai passé des heures incroyable sur cette manette, en découvrant ce qu’on considère aujourd’hui comme étant des classiques du jeu vidéo.

Un constat que je peux également émettre envers la manette de la Super Nintendo. Ayant connu la version européenne, c’est donc une manette avec des boutons de plusieurs couleurs que j’ai eu entre les mains. Une superbe manette, avec des angles arrondies et qui a défini un standard qui est encore plus ou moins utilisé de nos jours. Que cela soit la forme ou encore les gâchettes de tranches, mais aussi le placement des quatre boutons d’action. Encore aujourd’hui j’ai beaucoup d’affection pour son design, et j’aime beaucoup y revenir dessus. Notamment pour me faire une partie de temps à autre.

Ma console suivante a été la Playstation, avec sa fameuse dual shock, même si elle est arrivée un peu plus tard dans la vie de la machine. C’est également là que j’ai découvert la première fois un accessoire très répandu de nos jours un volant de PC. Comme on peut en trouver sur Le Gros Blog, qui nous livre un comparatif des volants pour PC plus que complet. Pour ma part c’est surtout un accessoire que j’ai pu utiliser dans le cadre de Grand Turismo ou encore Destruction Derby, pour ne citer qu’eux. Deux jeux légendaires de l’air de la Playstation et qui ont marqué mon esprit de joueur.

Mais si je devais retenir une une seule manette, ce serait sans conteste celle de la GameCube. Qui pour moi reste une petite merveille d’ergonomie, même si comme moi, on possède de grandes mains. Après, ce n’est pas une manette qui s’adapte à tous les types de gameplay, mais il y a quand même pire dans son genre. Il suffit de penser à la Nintendo 64. Mais cela reste quand même des manettes que j’apprécie beaucoup et donc je ne me passerai plus.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.