Nintendo Switch : ce qu’il faut savoir et retenir

Si vous suivez avec effervescence l’actualité, vous n’êtes pas sans savoir que Nintendo a enfin communiquer avec nous concernant les spécificités de la Nintendo Switch. Un Nintendo Direction riche en information et qui a enfin été l’opportunité de voir la machine en détails, en plus des futurs jeux qui sont prévus dessus. Bien qu’ayant été un peu déroutante par moment, il faut bien dire que  la présentation a été claire et concise et que Nintendo semble avoir appris de ses erreurs avec la Wii U, puisque le concept de la Switch a été expliqué très simplement. Même le grand public aura compris qu’il s’agit d’une console de salon, qu’on pourra également utiliser dans une version nomade.

 

Date de sortie et contenu du pack

Pas de grande surprise concernant la date de sortie de la Switch, puisqu’on sait que celle-ci était déjà prévue pour le mois de mars. On sait à présent que c’est le 3 mars 2017 qu’elle sortira, en simultané aux États-Unis et au Canada, au Japon, ainsi que dans une grande partie des pays européens. Le prix devrait tourner autour des 399,99$ CA, avec en Europe un prix conseillé autour des 329,99€.

On constate donc un prix de démarrage très agressif et qui place la console dans les machines les moins chers du marché.

Le design est plutôt simple et sobre

Y a quoi dans la boite ?

C’est quelque chose qu’on se demandait et si des rumeurs couraient sur certains packs, on sait à présent ce que contiendra un bundle de base de la Switch. En plus de la console, il y aura deux Joy-Con, qui pourront servir ensemble ou alors de deux manettes séparés. Ce qui veut dire que la machine est équipée dès le départ pour jouer à deux.

À coté de ça on retrouve la connectique habituelle, avec un câble HDMI, ainsi que l’adaptateur d’alimentation. Il y aura également le Joy-Con grip qui permet d’assembler les deux Joy-Con en une seule manette. Tandis que le dock pourra accueillir la Switch pour être utilisé en mode TV.

Les Joy-Con seront également disponibles dans une version rouge et bleu

Pas de région lock

Bien que la concurrence le fasse depuis longtemps, Nintendo semble vouloir enfin entrer dans un nouveau tournant, en nous annonçant que leur  nouvelle console de salon ne sera pas zonée. Concrètement, la Switch pourra lire les jeux venant de n’importe quelle région géographique. L’avantage est donc qu’il sera possible de posséder une console nord américaine, tandis qu’on pourra tout de même acheter et jouer des jeux en provenance de l’Europe ou du Japon.

On ne parlera pas de révolution, mais Nintendo est vraiment dans l’envie d’ouvrir son parc de consoles et de pouvoir offrir une certaine liberté aux utilisateurs de la Switch.

Les Joy-Con pourront être utilisés dans différentes configurations

Différentes façon d’y jouer

La particularité de la Switch est clairement son concept de console de salon qui peut être transformé en console portable. La machine se décline en plusieurs configurations possibles, notamment en fonction du nombre de consoles qui sont disponibles, mais sur le fond il y a trois modes principaux. Le premier étant le mode TV, avec la tablette inséré dans son socle et qui se servira de votre écran de télévision en 1080p. On pourrait parler d’un mode classique, même s’il sera possible d’utiliser une manette pro ou alors les Joy-Con sur un grip ou alors séparément, en fonction du jeu ou du nombre de personnes qui voudront jouer.

L’autre mode, ce sera sous sa forme Tabletop, avec la Switch qui pourra être posé sur une surface plane avec l’aide de sa béquille arrière. Ainsi, la console se transforme en écran principale et cela peut importe l’endroit ou l’on souhaite y jouer. Il sera même possible de connecter ensemble jusqu’à huit machines, ce qui aidera par exemple durant des jeux qui accepteront le multijoueur en local.

Le dernier mode et pas des moindres, ce sera la Switch qui pourra être utilisé comme une console portable. Son écran de 6,2 pouces devrait être plutôt confortable, en plus d’avoir un affichage en 720p. Selon le constructeur, l’autonomie de la console se situerait entre 3 et 6 heures en fonction du jeu. À prendre en considération d’ailleurs que la Switch devra être chargé avec un câble USB de type C.

L’écran de la Switch pourra être posé sur une table pour pour de confort en multi

Et les jeux dans tout ça ?

Sans surprise, l’éditeur mise encore une fois sur des licences maison pour alimenter sa console. Mais ce ne serait aussi pas moins de 80 jeux qui sont actuellement en développement pour la Switch. La liste est longue, mais l’éditeur s’est surtout concentré sur ses jeux phares pour cette présentation.

  • 1-2 Switch : Comment dire. On pourrait présenter ce jeu comme le Wii Sports de la Wii. Une compilation de mini-jeux qui mettront à profiter l’utilisation des Joy-Con. Pas grand-chose à en dire, puisque la présentation a été très sommaire, avec par exemple un jeu de duel.
  • Arms : Entre deux licences Made in Nintendo, le constructeur tente de glisser de nouvelles séries au lancement de la Switch. C’est le cas notamment avec Arms, un jeu de boxe futuriste, avec des personnages disposant de gants de boxe qu’ils pourront envoyer en avant. Un jeu qui semble très singulier, mais qui présente des fonctionnalités assez intéressantes.
  • Splatoon 2 : Rien de particulier à en dire, hormis qu’il s’agit d’une suite logique et sans surprises. Après le succès du premier volet sur Wii U, il n’est pas étonnant de voir que Splatoon arrive dans une version rehaussé sur Switch. Plus d’arènes, plus d’armes et encore plus de fun. C’est ce qu’il faudra retenir du jeu, en attendant de pouvoir y jouer.
  • Super Mario Odyssey : C’est sans aucun doute le jeu qui a fait le plus parler de lui durant la présentation, avec un Mario en 3D qui sort de l’ordinaire, c’est le moins qu’on puisse dire. Notre plombier pourra cette fois se promener dans des niveaux beaucoup plus ouvert que dans nos habitudes. Avec un design beaucoup plus réaliste par moment et dans des environnements très colorés, un gros travail semble avoir été fait sur les détails du jeu. Mais c’est aussi l’insertion d’une nouvelle mécanique qui retiendra notre attention, avec la casquette de Mario qui servira d’arme ou de plate-forme.

À coté de ça on aura du Zelda Breath of the Wild qui semble extraordinaire, un excellent Mario Kart 8 Deluxe, du Fire Emblem Warriors, un énième portage de Minecraft ou encore un Super Bomberman R.

La liste est longue comme on vous le disait, mais il faut reconnaître que les annonces d’éditeurs tiers sont assez timides pour l’instant. On y retrouve des remakes comme le Rayman Legends Definitive Edition d’Ubisoft ou alors un Just Dance 2017.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.