Les notes dans les tests de jeu vidéo : une mauvaise habitude ?

 

Pour ceux d’entre vous qui suivent régulièrement le site, vous vous êtes certainement rendu compte que les critiques de jeux ne comportaient pas de note. C’est d’ailleurs une remarque qui revient assez régulièrement quand j’ai l’occasion de discuter avec mes lecteurs, en plus du fait que je parle de critique et non pas de test. Les deux points sont en faite intimement liés et je vais profiter de cet article en vous donnant la raison. Même si pour des raisons évidentes de référencement on est obligé d’utiliser le mot « test », mais je le fais clairement à contre cœur.

Depuis la nuit des temps, la tradition veut que pour juger de la qualité d’un jeu on lui attribut une note. Le barème établi varie en fonction du média ou de la ligne éditoriale, mais de manière générale le choix se porte à une note sur dix ou sur vingt. Après quelques recherches, je serais dans l’incapacité de vous dire qui à commencé cette pratique. Mais ce qu’on peut dire c’est qu’elle est aujourd’hui bien ancrée et malgré tout le confort qu’elle apporte aux lecteurs, cela amène aussi un bon lot de désagrément.

Le plus important et pas des moindres, c’est que la note général est censé représenter l’avis de la personne qui à joué au jeu en question. Derrière ce chiffre, il y a pourtant une appréciation de la part de ce joueur, un texte qui énumère et qui parle en long et en large de toutes les qualités et défauts qu’il a pu rencontrer durant ses parties. Cela induit souvent en erreur, car force de constater qu’une bonne majorité des lecteurs d’un site ne lisent pratiquement jamais le « test » et regarde directement la note. Ce qui en résulte l’achat d’un jeu qui ne convient pas forcément à leurs attentes.

C’est en partie pour cela que je m’interdit de noter les jeux que je critique, en plus du fait que cela abouti sur une autre perversion, qui est la comparaison des jeux entre eux. Cela finit sur des débats houleux avec des joueurs qui se demandent pourquoi leur jeu préféré à une note plus basse que tel autre jeu, et ainsi de suite.

La seconde raison de mon refus, c’est que pour moi un « Test » est quelque chose dans lequel on donne une opinion objective. A mon sens on test un accessoire, une console, voir un aspirateur si cela vous chante. Dans cette mesure, on attribut une note à un objet pour définir son utilité et sa qualité globale. Mais lorsqu’il s’agit d’une œuvre comme on peut le faire pour le cinéma, l’art ou la musique, je trouve que le terme de critique est bien plus approprié car on exprime alors une opinion complètement subjective.

Une œuvre est quelque chose dans laquelle des gens ont voulu exprimer ou raconter quelque chose, comme une histoire ou des sentiments. Des choses qui seront interprété de différentes manières en fonction de l’affinité de chaque personne.  Et pour moi, sans pourtant le qualifié d’art à part entière, le jeu vidéo entre clairement dans cette définition. Après c’est peut-être une vision idéalisé d’une de mes passions et loisirs favoris, mais malgré la manne financière que représente le jeu vidéo aujourd’hui, j’ai encore espoir de croire que les développeurs ont envie de transmettre des émotions au travers de leurs jeux.

game love

C’est pourquoi j’estime qu’il est très dommage de réduire tout ce travail à une simple note, qui en plus ne reflète pas tout le ressentie qu’on peut avoir sur un jeu. Et quand je vois de plus en plus de journalistes et joueurs qui sont dans l’espoir d’abandonner ce système, je me conforte à penser que mon opinion n’est pas aussi farfelue qu’on pourrait le croire. Malheureusement, beaucoup de sites sur la toile sont complètement bloqué dans ce procédé et cela demanderait un travail énorme de remise en question, mais aussi sur le plan technique pour tout remettre à plat. Mais qui sait, un jour peut-être certains auront le courage de le faire.

 

2 réponses
  1. Margoth
    Margoth dit :

    J’avais écrit il y a quelques temps un billet à propos de ces notes qu’on a l’habitude de voir. Je vais paraître méchante en disant ça mais je comprends un peu pourquoi c’est dans l’air du temps. Quand on voit ce que tend à devenir la lecture… Un passe-temps totalement désuet, ringard. On ne sait plus lire (ce qui amène qu’on ne sait plus écrire), c’est trop fatigant pour le cerveau. Alors voilà, un test = 8 lignes + une note. Si tu veux plus détails, tu mates un vidéo-test ou autre équivalent et puis c’est tout.

    En gros, j’aurais tendance à dire que pour beaucoup, la note, c’est le test en lui-même. Quand on voit ce chiffre, on se focalise dessus. On snobe le reste ou à la limite on le survole. Et c’est ça qui m’emmerde au plus haut point : qu’est-ce qu’un chiffre a de constructif ? En quoi un chiffre serait un argument pour justifier un avis ?

    Répondre
  2. fichi
    fichi dit :

    Je comprends également la facilité qu’il y a derrière les notes, et c’est aussi un moyen de satisfaire le joueur lambda pour qu’il puisse avoir un avis rapide sur le jeu qui le tente. J’ai moi-même instauré dans ma “ligne éditoriale” un résumé de pour mes critiques, mais cela me sert souvent de conclusion, bien plus qu’un vrai condensé de mon texte.

    Je sais que des sites comme GameBlog aimerait bien bannir ce système de notes, mais ils ont eux-même conscience qu’ils sont complètement prisionnier de ce système. Quand je vois des sites comme Metacritic dont leur marque de commerce est la généralisation de ce procédé, je me dis qu’on est encore loin de totalement l’abandonner.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.