La Playstation 4 aura finalement sa connexion obligatoire ?

La Playstation 4 aura finalement sa connexion obligatoire ?

Il aura été difficile de passé à coté des réactions virulentes, qu’a engendré les annonces de Microsoft pendant leur conférence de présentation de la Xbox One. Le contrôle de l’occasion et la connexion obligatoire pour la console ainsi les jeux, n’a clairement pas été au goût de tout le monde. Une polémique que Sony a utilisée à son avantage, puisque que pendant sa conférence avant l’E3, cela aura été l’occasion de faire savoir que leur machine ne suivra pas la même direction que leur concurrent.

Un discours qui a trouvé des échos favorables, mais qui semble être loin de la réalité. Car si on en croit une nouvelle sur le site d’Edge, suite à quelques mots échangés avec les développeurs, la Playstation 4 proposera également son système de restriction sur les jeux avec un DRM ou une connexion obligatoire. Mais cela serait laissé aux éditeurs de l’utiliser ou non.  Sony aurait en effet prévu dès le départ de mettre en place ces restrictions sur leur console, mais aurait fait marche arrière suite à la monté de grogne envers Microsoft. Tout en laissant la porte ouverte aux éditeurs, afin de gagner leur faveur. Une solution jugée nécessaire pour la stabilité et l’évolution du marché, selon le constructeur.

Si Sony avait jusqu’à présent maitrisé les annonces autour de sa console, il fallait bien que leur politique de l’autruche se retourne contre eux à un moment ou l’autre. Une annonce qui, si elle se vérifie, pourrait faire l’effet d’un coup de poing et avoir un impact négatif sur les précommandes de la Playstation 4. Qui pourtant selon les sources, semble en bonne voie de distancer la Xbox One sur de nombreuses enseignes en ligne.

 

Sourcehttp://www.edge-online.com

 

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.