La Rédac’ en parle : mais à qui s’adresse la Nintendo 2DS ?

nintendo2ds-header

Il y a des jours comme ça où le syndrome de la page blanche nous frappe de plein fouet, alors qu’on est censé écrire un article pour le lendemain, sauf que c’était pour hier. Le meilleur moment pour faire du remplissage en cherchant un sujet qui traîne au fond de son crâne, pour se rendre à l’évidence que les deux dernières nuits blanches à jouer sur sa console, n’est pas vraiment le contexte qui favorise à allumer ses deux neurones restants. Et c’est là que l’éclair de lumière nous traverse, puisqu’il suffit de prendre une polémique du moment et de l’approprier à sa sauce. Surtout que c’est encore plus facile quand celle-ci nous concerne un peu.

Pas besoin d’aller plus loin dans le mystère puisqu’il s’agit de la nouvelle surprise de Nintendo, comme eux seuls savent pratiquement le faire : l’annonce de la 2DS. Ce qu’on peut dire en tout cas c’est que la petite dernière du constructeur japonais aura fait beaucoup de bruit sur la toile. Pour le plaisir de lire quelques articles intéressants, mais la plupart du temps cela s’arrête sur des remarques sans fondement, uniquement dans le but de faire se faire remarquer et pour concourir au meilleur troll de la journée. Venant même parfois de personnes qui sont activement dans le milieu, qui pourtant devraient être parmi les premiers à savoir analyser la situation avec un peu plus de recul (et de jugeote pour certain…).

La blanche est plutôt jolie non ?

La blanche est plutôt jolie non ?

Annoncée et proposée comme une nouvelle itération de la Nintendo 3DS, les particularités de la 2DS sont l’absence de la 3D stéréoscopique et surtout le fait de ne plus être pliable en son milieu. Ce qui en toute honnêteté lui donne un aspect plus que singulier, expliquant en partie cette myriade de moqueries qu’on a pu entendre de la part des joueurs. Même si dans les faits elle propose les mêmes fonctionnalités que la 3DS, tout en étant plus abordable puisqu’elle sera disponible pour 129€. Un prix plus qu’abordable et qui fait d’elle la portable la moins chère sur le marché à l’heure actuelle. Un bon moyen de séduire les parents qui auraient envie d’offrir une console portable à leurs enfants.

Car quoi qu’en dise les détracteurs de la 2DS, le joueur lambda n’est pas le public visé par cette machine, ce qui peut expliquer cette vague d’incompréhension. On voit cette console avec nos yeux d’adulte, alors qu’on en oublierait presque que Nintendo à toujours essayé de proposer une gamme de produit qui plaira à tout type de public. Depuis le départ, la Nintendo 3DS à toujours fait peur aux parents ayant des enfants de moins de sept ans. La faute à une propagande contre la 3D stéréoscopique qui a souvent portée ses fruits. Quand on connait la logique du constructeur depuis plusieurs années, il est presque normal de voir qu’ils tentent d’adapter leurs produits à leur jeune clientèle.

La console semble bien tenir en main.

La console semble bien tenir en main.

Les joueurs parmi vous et qui comme moi frôlent la trentaine (voire plus) trouvent légitime qu’un loisir avec lequel on a grandit, murisse au point de proposer des jeux qui sont adapter à notre maturité (même si cette dernière est toute relative !). Mais ce serait presque oublier que derrière nous, il y a toute une génération de jeunes joueurs qui n’attendent pas la même chose du jeu vidéo. Il faut donc bien que ces attentes soient comblées, mais l’offre n’est pas toujours à la hauteur. Surtout quand les décideurs principaux sont des parents qui n’ont pas forcément toujours les connaissances pour faire le bon choix. En prenant cela en considération, ainsi que d’autres facteurs, il est difficile d’en vouloir à un constructeur de tenté de satisfaire et s’approprier une partie de ce marché.

En tant que consommateur, en découvrant la Nintendo 2DS, je me suis posé les mêmes questions que tout le monde, du pourquoi de cette nouvelle machine. Surtout que je suis un assez gros joueur et que je ne me sentais pas du tout concerné par cette annonce. Pourtant en tant que parents de jeunes enfants, dont deux qui sont en âges de commencer à jouer au jeu vidéo, cette console me parle tout de suite. Ne l’ayant pas encore eu entre les mains je ne parlerais pas de son ergonomie, mais je trouve que sa conception en soi est tout à fait adaptée pour le public visé. La DS Lite et la 3DS ont toujours été des objets fragiles (la magie des charnières…), un problème qui s’estompe avec la 2DS et qui est à mes yeux un gros argument pour pouvoir la laissé entre des petites mains. Son look de jouet n’est donc pas si contraignant que ça lorsqu’on y réfléchit un peu.

En ce qui me concerne Nintendo a toujours été une marque de fabrique, avec des jeux adaptés à tous les tranches d’âges. Il est donc naturel pour moi de voir ce constructeur continuer dans ce qu’ils ont toujours fait, avec des produits accessibles également à un public plus jeune. La 2DS n’est pas une console qui nous est destiné, mais il faut se dire qu’il y a largement de quoi faire à coté. Le jeu vidéo n’est pas un loisir réservé à une élite et heureusement que certains constructeurs et développeurs ne sont pas dans cette logique. Car personnellement ce n’est cette approche du jeu vidéo que j’ai envie de transmettre et faire découvrir à mes enfants.

 

2 réponses
  1. Margoth
    Margoth dit :

    Bien dit ! De mon côté, j’ai beaucoup aimé le principe de la 2DS dans la théorie. Je reste encore perplexe sur le succès qu’elle recevra mais je trouve l’idée très bonne. J’avais même réfléchi pour la prendre pour moi. Je suis une grande enfant après tout :D . Plus sérieusement, je fais partie des gens qui ne supportent pas la 3D stéréoscopiques. A peine 5 minutes et mes yeux tirent la sonnette d’alarme tellement ça fait mal. C’est pourquoi je ne me suis pas précipitée pour en acheter une et suis restée avec sa grande soeur DS. Autant dire, le concept de la 2DS, c’était parfait pour moi : pourquoi acheter un truc avec de la 3D si ce n’est pour jamais la mettre ? Malheureusement, j’ai vu ensuite son esthétique et j’ai vite déchanté. Même si ça me semble particulièrement adapté et fonctionnel pour un jeune public, il n’empêche que je la trouve absolument hideuse. Il y a d’ailleurs un truc qui me titille avec cette 2DS… Elle ne se ferme pas avec un clapet ? Mais quid des jeux qui sollicitent de le fermer ce fameux clapet s’il n’existe pas ? Certes, de ces jeux, il n’y en a pas beaucoup mais ils existent et ce serait bête de se retrouver bloqué dans son avancée à cause de ce genre de détails…

    Répondre
    • PixelSpriteFr
      PixelSpriteFr dit :

      Oui le design est plutôt particulier. Les premiers articles sur le net de la presse spécialisée semblent avoir un bon retour de la machine, mais je vais tout de même essayé de voir avec mon contact Nintendo s’il y a moyen d’avoir une unité de prêt. Je serais très intéressé de voir son ergonomie et son ressenti dans les mains.
      Et pour ta question, non elle n’est pas pliable, c’est justement ce qui est souvent un argument pour ses détracteurs. Mais pour les jeux pas de problèmes, ils ont prévu le coup puisqu’il y a un bouton de switch pour mettre la console en veille, comme si on la refermait comme la 3DS.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.