Au détour du net – 11 – Les critiques du MaSQuE

Au détour du net – 11 – Les critiques du MaSQuE

Cela faisait trop longtemps que je délaissais « Au détour du net ». Me revoici donc pour un nouvel épisode de cette petite chronique qui vous présente une chaîne Youtube qui parle de jeux vidéo et qui mériterait d’être plus connue. Oui, je parle bien de ces chaînes qui proposent un concept particulier ou qui parlent de jeux vidéos d’une façon différente de ce que l’on a l’habitude de voir sur la toile. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de quelqu’un qui est un peu mon voisin vu que nous avons la même nationalité et habitons le même royaume. Aujourd’hui, je vous présente Arthur Meurant dit Le MaSQuE. C’est certes un personnage un peu singulier que j’ai croisé pour la première fois dans une vidéo d’une autre chaîne, celle d’Un Drop Dans La Mare. Dans cette vidéo, il lui avait été donné comme challenge de parler de l’intelligence artificielle dans les jeux vidéo, exercice pour lequel il s’est particulièrement bien débrouillé à mon goût.   Introduction. Le MaSQuE est un personnage, c’est le cas de le dire. Et c’est ce personnage avec sa verve, sa culture, sa prestance et son égo qui m’a donné envie de vous le faire découvrir. Il faut dire que celui-ci annonce régulièrement qu’il officie depuis plus de 10 ans dans le secteur du jeu vidéo et donc qu’il a un bagage plus que suffisant pour critiquer de manière adéquate les jeux vidéo. Bon, au vu de toutes ses critiques, je dois bien reconnaître que c’est vrai. Mais c’est surtout la manière qu’il a de critiquer les jeux qui m’a fait m’intéresser à ce personnage...
Au détour du net – 10 – PsEuDoLeSs

Au détour du net – 10 – PsEuDoLeSs

Bienvenue pour un nouvel épisode de ma petite chronique « Au détour du net ». Pour ceux qui ne connaîtraient pas le principe, je vais vous présenter une émission vidéo sur le net autour des jeux vidéo. Et une fois encore, je vous ai trouvé une petite émission sympathique qui devrait vous plaire. Introduction. C’est toujours un plaisir pour moi de trouver de nouvelles chaînes Youtube. Je les passe totalement au crible, tente d’en percer les secrets et parfois je tomber sur de petites choses liées qui sont peut-être encore plus intéressantes que la chaîne de départ. C’est un peu comme ça que je suis tombé sur la de chaîne de PsEuDoLeSs. J’étais d’abord tombé par hasard sur la chaîne CriticalDamageGX qui était animée par un collectif de critiques de jeux vidéo. Et au fur et à mesure, un seul critique restait sur cette chaîne, PsEuDoLeSs. J’appréciais cependant beaucoup sa façon de présenter ses Pseudo-Critiques, sa verve et son envie de faire partager quelque chose. Après avoir fermé la boutique de CritialDamageGX en laissant la clé sur la porte, il a décidé de se concentrer sur sa chaîne personnelle et de mettre en valeur ses propres concepts. Je ne peux que le féliciter de ce choix qui me semble mieux lui correspondre. Et voici maintenant plus en détail ce que vous pourrez trouver sur sa chaîne. Le concept. Ou plutôt LES concepts. Tel un équilibriste, PsEuDoLeSs aime s’essayer à plusieurs genres avec pas mal de succès. En premier, il y a bien sur les critiques de jeu. Dans celles-ci, PsEuDoLeSs se plait à présenter de la façon la plus personnelle...
Au détour du net – 09 – 8 Avenue du Geek

Au détour du net – 09 – 8 Avenue du Geek

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, nous voici de nouveau réunis autour de cette nouvelle chronique d’Au détour du net. Je sais que vous attendez avec impatience de découvrir une nouvelle chaîne Youtube qui propose un contenu différent de ce que l’on a l’habitude de voir. Aussi, j’ai creusé bien loin dans l’internet pour découvrir une petite émission très jeune mais avec pas mal de potentiel. Aujourd’hui, je vous propose de voir ce que vous propose « 8 Avenue du Geek ». Introduction. Une fois encore, j’ai parcouru la toile pour vous dénicher ce genre de petites chaînes que l’on aime trouver. Avec 8 Avenue du Geek, je suis tombé sur un show qui ne m’a pas laissé de glace. En fait, vous commencez à me connaître depuis le temps, j’aime être surpris par une émission Youtube. C’est aussi pour cela que je creuse parfois très loin pour vous présenter cette chronique. Et 8 Avenue du Geek m’a attiré directement avec son concept « Une pub, un jeu ». Pour être franc, j’ai attendu un peu que Max, le créateur de la chaîne, ait publié assez de vidéo pour avoir suffisamment de contenu intéressant avant d’écrire cette chronique. Vous l’aurez compris, cette chaîne est encore assez jeune mais son créateur montre beaucoup de potentiel. Le concept. Il y a en ce moment plusieurs concepts en cours sur la chaîne de 8 Avenue du Geek mais c’est de celui qui est le plus abouti qu’il sera ici question : Une pub, un jeu. Avec pour l’heure juste quatre vidéos de publiées pour ce show, on peut déjà bien...
Les interviews d’Au détour du Net – 8 Avenue du Geek

Les interviews d’Au détour du Net – 8 Avenue du Geek

Encore une fois, nous avons le plaisir d’avoir le responsable de la chaîne Youtube concernée par la chronique Au détour du Net pour répondre à nos questions. Et pour 8 Avenue du Geek, nous parlerons donc avec Max afin d’en savoir plus sur lui et sa chaîne. YellowMan : Bonjour Max et merci de participer à cette petite interview. 8 Avenue du Geek : Merci à toi, c’est un honneur pour moi, une poussière de youtubeur dans cette vaste galaxie d’avoir le droit à une interview.   YellowMan : Première question, qu’est-ce qu’y t’a incité à faire des vidéos sur Youtube? 8 Avenue du Geek : La créativité ! J’ai toujours adoré créer, m’exprimer, et personnaliser. Beaucoup de jeux m’on attiré grâce a leur mode Personnalisation. Et quand j’étais enfant, la personnalisation n’existait pas vraiment. Les seuls jeux que je me rappelle qui étaient un peu personnalisable étaient t «International Super Star Soccer Deluxe » où l’on pouvait changer les couleurs des maillots et Sim city. Par chance pour les gens comme moi, depuis les consoles des années 2000 il y a beaucoup plus de personnalisation dans les jeux comme dans Def Jam, Need For Speed, little big planet, Mod Nation racers etc… C’est d’ailleurs une des choses qui on fait que je suis repassé de la Xbox 360 a la ps3 pour pouvoir profiter de Little Big Planet et surtout de Mod Nation Racers ! Je me suis même fait piéger récemment avec DBZ Ultimate Tenkaichi. Les DBZ Tenkaichi étant les seuls jeux pour lequels j’ai gardez la PS2, j’ai cru retrouveravec cet Ultimate Tenkaichi un super jeu...
Aperçu de Chasm sur PC : de la plate-forme procédurale

Aperçu de Chasm sur PC : de la plate-forme procédurale

Le petit monde des jeux indépendants est tellement prolifique que je me demande comment nous avons pu vivre sans cette avalanche de titres de plus en plus savoureux. Loin des triple A que l’on a de plus en plus l’habitude de voir, ils vont chercher parfois très loin un concept moins sexy mais plus profond. Et voici qu’arrive sur ma table Chasm, un petit jeu indé encore en développement. Et en lisant un peu son concept, je vois marqué en grand « metroid-vania » … Houlà, ça m’a l’air bon, çà ! Tout le monde descend Pour les néophytes, metroid-vania signifie que le jeu va piocher allègrement dans tout ce qui a fait le succès des deux sagas du jeu vidéo : Metroid et Castlevania. En gros, il s’agit d’un jeu de plate-forme exigeant, avec des phases d’action et des ennemis en nombre dans un monde plus ou moins ouvert qu’il faudra explorer pour trouver des compétences afin avancer dans le jeu. Bien sûr, cela signifie également qu’il y aura de nombreux allers-retours entre les différentes zones. Chasm va donc utiliser toutes ces mécaniques bien connues des habitués du genre. Dans le monde un peu féodal/fantastique de Chasm, vous dirigez un personnage chargé d’explorer une mine afin de sauver des mineurs et autres explorateurs perdus. Pour ceux qui connaissent, c’est un peu le même principe que Light Crusader sur Megadrive où tout le jeu se passe dans un énorme donjon souterrain sous un village. Concernant le scénario de Chasm, disons que c’est assez léger mais c’est surtout parce qu’il vous est dévolu d’en découvrir les tenants et aboutissants. Et pour ce faire, c’est...
Découverte : L’histoire de Rayman, aux éditions Pix’n Love

Découverte : L’histoire de Rayman, aux éditions Pix’n Love

Quand on vous parle des Éditions Pix’n Love dans nos colonnes, vous n’êtes pas sans savoir qu’on n’hésite pas à exprimer notre amour pour leurs ouvrages. Tout n’est pas toujours rose, mais c’est à chaque fois avec plaisir qu’on découvre leurs nouveautés, surtout quand elles sont écrites avec autant de passion. C’était donc avec grande impatience qu’on attendait de pouvoir mettre la main sur L’histoire de Rayman, un bouquin que l’on doit à Michaël Guarné. Avant d’aborder le cœur de l’ouvrage, je dois vous avouer que je ne m’étais jamais penché sur le cas de ce petit bonhomme désarticulé. Comme pour beaucoup de joueurs, pour moi Rayman fait partie du paysage vidéoludique depuis si longtemps, que je ne m’étais jamais vraiment fait la réflexion de savoir quel à pu être la gestation derrière ce personnage. La création de cette petite mascotte française est loin d’être un secret industriel, donc on pouvait légitimement se demander ce qu’un ouvrage sur son histoire pourrait nous apporter de plus. Une question qui ne fait que s’intensifier au moment où l’on met la première fois les yeux sur le livre, puisque celui-ci a fortement l’aspect d’un art book. Une impression tronquée par un premier feuilletage, qui nous dévoile des pages richement illustrées, au travers des nombreuses images de conception qui jalonnent notre lecture. Il faut bien dire que le sentiment d’avoir un bel ouvrage entre les mains est plutôt tenace. Le savoir-faire des Éditions Pix’n Love est indéniablement passé par-là, et le travail de mise en page est encore une fois irréprochable. La lecture est vraiment agréable et fluide, au point qu’on n’a pas...
Les interview d’Au détour du net – SoldatGG

Les interview d’Au détour du net – SoldatGG

Bonjour à l’équipe du SoldatGG et merci à vous de bien vouloir participer à cette interview pour PixelSprite.fr. Cette interview fait suite à ma chronique d’Au détour du net sur votre chaîne Youtube. YellowMan : En premier lieu, est-ce que l’équipe peut se présenter ? On sait déjà via les vidéo de Trop Pas Sorcier que les deux présentateurs sont frères mais est-ce tout? (Voix off, le petit bout’chou qui joue à MDK …) SoldatGG : L’équipe est en fait une histoire de famille : il y a donc mon frère et moi qui présentons, ma femme qui fait la voix off et le caméo de ma fille dans MDK. Pour ma part je bosse à Airbus à Nantes. Avec ma femme nous sommes mariés depuis 6 ans et nous sommes les heureux parents de 2 petites filles. Mon frangin est étudiant en terminale avec option Cinéma.   YellowMan : La classique question : pourquoi en êtes-vous venu à vouloir faire des vidéos sur le net ? SoldatGG : J’ai commencé à faire des vidéos pour promouvoir le forum de mon frère…pas Nostalgeek mais mon autre frère (SchoolJay)….c’est vraiment une histoire de famille je vous l’ai dit! YellowMan : Pouvez-vous nous expliquer comment est née Trop Pas Sorcier vu qu’il s’agit d’un de vos premiers concepts? SoldatGG : Mes premières vidéos ne me satisfaisaient pas du tout et j’ai donc essayé de trouver un concept intéressant. En gros j’ai continué en tentant de faire juste de bonnes vidéos, j’avais complètement oublié le reste. En voulant faire une vidéo sur la master system j’ai fait des recherches pour être sûr de ne pas raconter de bêtises, m’assurer que ce que...
Au détour du net – 08 – SoldatGG

Au détour du net – 08 – SoldatGG

« Au détour du net », la chronique qui vous présente des chaînes youtube pas assez connue à mon goût, est de retour. Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe, je vais vous présenter le mieux possible une chaîne youtube qui parle de jeux vidéo et qui mérite que l’on en parle un peu plus. Parfois on me les conseille, parfois je les découvre par hasard mais dans tous les cas, j’ai envie de vous les partager.   Introduction. Youtube regorge de bonnes choses, c’est une évidence. Il faut juste savoir où chercher. Pour ma part, j’ai trouvé la chaîne de SoldatGG en recherchant des infos sur le nouveau Bayonetta Wii U. Je suis tombé ainsi sur son test de Bayonetta dans une formule estampillée 18+. Et si je ne partageais pas totalement son avis, j’avais fort bien apprécié cette vidéo. Intrigué, j’ai regardé les 3 tests actuellement publiés dans ce format et j’ai trouvé cette façon de présenter des jeux que j’ai adorés du plus bel effet. En poussant un peu plus loin la recherche, j’ai également regardé avec un grand plaisir leur seconde émission qui parodie le célèbre « C’est pas sorcier » mis à la sauce geek/jeux vidéo. Si le premier épisode est un peu laborieux (mais c’est le premier aussi), la qualité générale de toutes les vidéos de la chaîne a diablement augmenté au fil du temps. Et maintenant, même si la chaîne de SoldatGG est encore fort peu connue, elle a pour moi « tout d’une grande ». Aussi, je vais maintenant essayer de vous présenter encore plus en détail tout ce que vous propose SoldatGG et sa...
Les interviews d’Au détour du net – Mister Flech

Les interviews d’Au détour du net – Mister Flech

Et voici comme promis l’interview de Mister Flech (accompagné d’Hermine) pour compléter l’épisode 07 d’Au détour du net sur l’émission Reset System. Cette interview a été légèrement décalée par rapport à l’article correspondant d’Au détour du net mais il y avait une bonne raison. Cette raison est que Mister Flech himself a demandé à ne pas publier l’interview avant sa vidéo F.A.Q. Mais comme c’est désormais chose faîte, voici juste pour vous l’interview de Mister Flech et d’Hermine de l’émission Reset System.   YellowMan : Bonjour Mister Flech et Hermine et merci de participer à cette petite interview. Voici la première question : pourquoi vous être lancé dans ce show vidéo ? Mister Flech : Je pense qu’à force de regarder d’autres personnes faire leur propre émission, on a envie d’essayer de faire la nôtre, et le besoin de m’exprimer à travers ce média qu’est la vidéo a fini par émerger assez naturellement. Je me retrouvais souvent tout seul à penser « Là, sur ce jeu, il y a quand même des choses à dire », et c’est aussi cette volonté de partager mon avis et mes critiques qui m’a poussé à me lancer.     YellowMan : Qu’espérez-vous apporter aux autres joueurs (ou non-joueurs) avec Reset System ? Mister Flech : Je place Reset System avant tout dans le divertissement plus que dans l’information, même si j’essaie de toujours apporter une petite touche de connaissance, d’anecdotes ou d’analyse. Du coup, certains épisodes passent mieux que d’autres auprès des non-joueurs. La présentation de Bienvenue chez les ch’tits sur Nintendo DS est accessible à n’importe qui tandis que l’épisode sur Super Smash Bros. 4 s’adresse plus à la...
Au détour du net – 07 – Reset System

Au détour du net – 07 – Reset System

Bienvenue pour un nouvel épisode de ma petite chronique « Au détour du net ». Pour ceux qui ne connaîtraient pas le principe, je vais vous présenter une émission vidéo sur le net autour des jeux vidéo. Et si je vous présente cette émission, c’est qu’elle m’intéresse et le but étant de vous expliquer pourquoi elle m’intéresse et, potentiellement, vous inciter à aller y jeter un œil. Introduction. Je suis tombé par le plus grand des hasards sur Reset System,  le show de MisterFlech, alors qu’il n’avait que deux ou trois vidéos à son actif. J’ai regardé tout d’abord d’un air curieux ces vidéos très colorées proposant des sujets intéressants mais très portés sur l’humour et la dérision. Aussi, je trouvais amusant la façon dont le tout est présenté entre MisterFlech himself et son assistance Hermine la femme-chien. Celle-ci est d’ailleurs le seul intervenant réellement à l’écran, MisterFlech n’étant qu’une voix off. Mais cette symbiose fonctionne bien et autant le style de présentation que le contenu m’a convaincu de vous parler un petit peu cette chaîne sympathique qui monte, qui monte, …. Le sujet. Avec Reset System, MisterFlech et Hermine vont gentiment débattre de sujets plus ou moins sérieux mais jamais sérieusement. Que ce soit à propos de la façon dont Nintendo numérote les Mario Kart, de comment un bon geek doit gérer la Saint Valentin, de l’E3 ou du docteur Kawashima, tous les sujets abordés le seront sur le t(h)on de l’humour. Mais même s’il y a pas mal d’ironies gentillettes, la façon de mettre en place les différentes blagues et situations est toujours très intelligente. Envoyer Hermine à l’E3...