Test – Animal Crossing : Happy Home Designer

Chez Nintendo on aime bien détourner le concept original d’une licence, mais pas trop en même temps. Juste assez pour surprendre les joueurs, avec un jeu qu’on attendait pas du tout et qui finalement peut réussir à nous donner envie de s’y essayer. C’est forcément le cas avec Animal Crossing : Happy Home Designer qui sort vraiment de l’ordinaire, notamment si l’on est fan de la série originale.

animal-crossing-head

Dans les bonnes habitudes

Si vous avez déjà posé vos petites mains sur un jeu d’Animal Crossing, vous ne risquez pas vraiment d’être très dépaysé. La direction artistique d’Happy Home Designer est en tout point similaire à ce qu’on pouvait déjà avoir dans la série. Mais la différence va surtout se voir dans les détails, comme la création de notre avatar qui ne se fait plus au travers d’un questionnaire de personnalité. Ici il va être possible de le créer entièrement à notre guise, afin de correspondre à nos goûts. Et si ce n’est pas le cas, pas de problème, puisqu’il est tout à fait possible de le changer à nouveau plus tard dans le jeu.

Il serait donc difficile de s’arrêter sur la réalisation du jeu, notamment si l’on a déjà joué à Animal Crossing New Leaf. Au point que l’impression de jouer au même jeu est assez persistante, puisque les deux se ressemblent complètement. En tout cas sur l’enrobage, car il faut bien dire que le gameplay est largement différent dans cet opus. Dès notre entrée en tant qu’employé pour Nook Immobilier et après un court tutoriel, on comprend assez rapidement qu’il va falloir mettre tout en œuvre pour satisfaire les envies de nos clients. Ce qui est toujours préférable pour notre carrière en tant que décorateur d’intérieur.

Même s’il faut reconnaître que le jeu est loin d’être difficile. Chaque client aura même la bonté de venir avec ses objets bien rangé dans des cartons. Il suffira donc de satisfaire ses demandes en positionnant adéquatement les meubles. Au début il s’agira simplement de décorer une seule pièce, tandis que petit à petit on pourra être amené à construire des maisons en entier. Autant dire que le jeu favorise vraiment de s’y adonner par de courtes parties, même si l’on peut très bien y passer plus de temps, le jeu n’étant cette fois pas calé sur l’horloge interne de la console. En sachant qu’il est très facile de démarcher nos clients dans la rue, il est donc aisé d’enchainer les commandes sans aucune restriction de temps.

Vous pouvez réaliser de superbe appartement à votre goût

Vous pouvez réaliser de superbe appartement à votre goût

À ne plus savoir qu’en faire

Quand on parle de décoration dans un Animal Crossing, on pense tout de suite aux meubles et objets à thèmes qu’on peut collectionner. Happy Home Designer ne fait pas exception à cela et la liste est même incroyablement longue, au point de rapidement nous donner le vertige. Il est juste dommage que le système du jeu ne nous incite pas spécialement à piocher dedans. Comme on vous le disait plus haut, il est très facile de rendre heureux nos clients et devant l’impossibilité d’échouer, se restreindre à poser le strict minimum d’objets dans une maison suffira amplement. Pourtant le jeu nous propose une foule de possibilités de personnalisation qu’on débloquera au fur à mesure de notre progression. Cela va donc surtout se destiné aux joueurs les plus maniaques, qui auront envie d’harmoniser le plus possible leurs créations au fil de leurs parties.

Régulièrement Marie vous demandera d’agrandir la ville avec l’aide d’un nouveau bâtiment. Ainsi une école, un hôpital ou encore un café émergera du sol et vous aller pouvoir le personnaliser, voire même d’agrandir certaines structures par la suite. Vous allez donc pouvoir construire un petit monde à votre effigie et si quelque chose ne vous plait plus, vous aurez même la possibilité de le modifier plus tard. Tout a vraiment été fait pour que le joueur se sente impliqué dans la création de la petite cité. Le seule souci viendra peut-être du fait que tout cela ressemble vite à un vulgaire décor. La ville est loin d’être aussi animée qu’elle pourrait l’être dans un Animal Crossing classique, avec les habitants qui vaguent à leurs occupations.

L’accent à donc vraiment été mis sur l’embellissement des maisons et cela se ressent jusque dans l’ergonomie du jeu. L’interface est vraiment très agréable à manier et cela malgré les nombreux menus de sélection d’objets. Ce qui est vraiment un avantage non négligeable quand on sait qu’on va passer un long moment dans ces phases de jeu. On aurait apprécié que l’angle de la caméra soit un peu plus souple, mais c’est loin d’être un défaut très dérageant. L’utilisation de l’écran tactile et donc du stylet pour s’adonner à notre passion de la décoration est très intuitif. Ce qui détonne clairement avec les autres épisodes de la série, dans lesquels il fallait pousser des meubles pour les placer convenablement.

Le panel de meubles disponible peut donner le tournis

Le panel de meubles disponible peut donner le tournis

Tout est rose mais pas trop

Là où Animal Crossing Happy Home Designer laisse vraiment à désirer c’est sur ses fonctionnalités en ligne. Les fans chevronnés pourront indéniablement vous dire qu’une des particularités de la série c’est vraiment de pouvoir aller visiter les villes de nos amis. Malheureusement pour cette itération ce n’est pas du tout le cas. C’est même bien le contraire car la seule chose qu’on peut faire ce sera d’échanger nos motifs par le biais de QR codes. Ceux qui s’imaginaient déjà pouvoir partager et montrer leur talent de designer avec d’autres joueurs seront pour le coup bien déçus.

Heureusement, si l’on peut dire ainsi, il est possible de rectifier le tir en achetant les cartes Amiibos. Derrière cette nouvelle mode mercantile se cache en faite le même principe qu’avec les figurines Amiibos. Il faudra se servir d’un lecteur NFC vendu séparément ou de celui intégré à la New 3DS pour pouvoir les activer dans notre jeu. Il sera ainsi possible d’invoquer un personnage pour pouvoir directement refaire la déco de sa maison. La carte pourra alors sauvegarder les données du personnage, qu’on pourra ensuite échanger avec un ami.  C’est loin d’être l’extase surtout qu’il faut investir dans l’achat de ces cartes, mais cela reste une fonctionnalité sympathique, tout en reste optionnelle.

 

En conclusion

Il est toujours difficile de juger de la pertinence d’un jeu qui ne va vraiment pas être apprécié par tout le monde. Et Animal Crossing Happy Home Designer entre typiquement dans cette catégorie. Car pas besoin de se le cacher, le concept du jeu est très répétitif sur la longueur. C’est pourquoi il vaut mieux y jouer par petites sessions, comme c’est le cas avec la plupart des Animal Crossing. Tout est vraiment fait pour que la prise en main soit agréable, en plus d’un univers à la réalisation toujours aussi mignon et sucré. Comme toujours le contenu du jeu est conséquent au point de ne plus savoir quoi en faire et il faudrait tourner dessus pendant un moment, avant de vraiment en voir le bout. Refaire la déco de son appartement aura rarement été aussi amusant.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.