Test – BACKFLIPPER

On vous le dit souvent, mais parfois le concept le plus simple est le meilleur. Pourquoi s’embourber dans un jeu trop compliqué et y perdre le joueur, alors qu’il suffit de le lancer avec un gameplay qu’il peut comprendre tout de suite. C’est le cas de BACKFLIPPER, où la seule chose qu’on vous demande c’est de faire le meilleur score possible.

 

À l’envers et à l’endroit

En lançant BACKFLIPPER dans votre navigateur ne vous attendez pas un jeu mettant en scène le célèbre dauphin, mais à jouer à un genre de genre de parkour simplifié. Car pour jetez y un oeil sur Jeux Jeux Jeux et revenez nous dire s’il est vraiment si compliqué de comprendre ce qu’on y attend de vous. Si vous avez une simple souris, ce qu’on vous conseil vivement avec l’utilisation de votre ordinateur et bien cela vous suffira amplement pour y jouer. Au mieux vous pouvez prévoir quelques rafraichissement et une bonne pizza si vous comptez y jouer un peu plus longtemps que la normal. Car soyons franc, c’est typiquement le genre de jeu que vous lancer quand vous n’avez rien de mieux à faire. Un truc qui sert à rien, mais qu’on a envie d’essayer juste pour le fun.

Saute !

Un petit bonhomme en mousse qui veut descendre de son immeuble, en faisant un salto arrière, c’est une description simplifiée qui collera le mieux à BACKFLIPPER. Pour l’aider il suffit de vous munir de votre souris et d’exercer une pression sur le bouton de gauche pour qu’il s’élance dans les airs. Ensuite il faudra appuyer à nouveau pour jauger sa bonne réception. Pas de quoi saute un chat de l’immeuble, mais l’idée c’est que chaque saut sera de plus en plus difficile et qu’il faut les enchainer pour marquer le plus de points possible et donc, de faire monter votre score final dans le classement. Un concept simple et accrocheur, mais qui mettra vos nerfs à rudes épreuves durant un certain temps.

Ne vous attendez pas à un jeu extraordinaire ou qui mettra votre dextérité en avant, mais il y a quand même quelques paramètres à saisir avant de réussir à exploser les scores de vos amis ou adversaires. Car au final le seul but du jeu, c’est de se surpasser soi-même ou de faire mieux que vos amis. C’est tout, rien de plus et rien de moins. Le niveau reste toujours le même et c’est tout ce qu’on vous demandera durant toutes vos parties.

 

En conclusion

BACKFLIPPER c’est le jeu de comptoir, celui qu’on lance car on vient de tomber dessus et on se demande ensuite pourquoi on l’a fait. On y joue sans trop de plaisir mais on continue de le faire car ce petit bonhomme nous énerve, on arrive pas à l’amener là où on voudrait et c’est pourquoi il faut à tout pris qu’on y arrive.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.