Test – Blacksea Odyssey : Êtes-vous prêts les enfants ?

Le vivier indé semble totalement inépuisable. Des millions d’idées différentes pour des millions de jeu avec plus ou moins de succès et de réussite. C’est dans cet océan de jeux qu’apparaît Blacksea Odyssey, un jeu twin-stick shooter spatial … assez spécial.

L’espace, l’ultime frontière

Alors qu’avons-nous ici ? Dans l’univers de Blacksea Odyssey, l’espace est rempli de créatures agressives sur lesquelles des primes ont été mises par les autorités afin d’encourager les chasseurs de primes, tels que vous, à s’occuper de ces « problèmes ». Et vous, vous êtes un vieux de la vieille, un habitué, un dur de dur qui n’a peur de rien et même de créatures mythologiques comme Chtullhu. Armé de votre harpon, de votre surf spatial, vous êtes prêts à en découdre face à toutes ces créatures, petites ou grandes et à récupérer les primes mais également les trésors qui seront disséminés sur votre route. Tel un capitaine Achab à la poursuite de Moby Dick sur son canot, vous avez la certitude, et les compétences, d’en ressortir grand vainqueur, une belle somme en poche.

BlackSea Odyssey est donc un twin-stick shooter qui a une apparence assez classique au niveau de son déplacement avec une vue du dessus avec des graphismes et une bande son assez corrects. Par contre, Blacksea Odyssey se démarque assez vite du reste de la production similaire dès qu’on s’attarde à ses spécificités de gameplay et d’environnement. Déjà, les ennemis sont tous organiques. Ça a l’air léger comme point mais vous verrez plus loin pourquoi c’est important. Votre arme principale a deux fonctions : lance et harpon. La lance est bien sûr votre arme de jet principale. Le harpon par contre fait plus de dégâts, certes, mais le harpon reste planté dans l’ennemi, permet de l’empêcher de s’enfuir et surtout permet d’arracher des parties de vos ennemis. Vous voulez réduire ses mouvements ? Arrachez une de ses ailes. Vous voulez réduire sa puissance de feu alors arrachez l’orifice qui lui sert d’arme. Vous voulez le coincer derrière un mur ? Pas de problème. L’usage de ce harpon est assez intéressant sur ce point et permet d’avoir un gameplay assez riche. Mais ne nous arrêtons pas là. Car vous pouvez aussi utiliser activement votre moyen de transport qui est assez agile pour effectuer quelques actions. Comme utiliser un booster pour vous sortir de situations périlleuses, mais également pour contourner rapidement un ennemi à harponner sur un point faible de cet ennemi. De plus le booster permet de passer en force au travers des éléments de décors, ce qui ouvre également d’autres portes pour des tactiques de retraite ou de shoot and run.

On se sent parfois tout petit

Chargé et prêt à tirer capitaine !

En parlant des décors, il est également intéressant de voir comment sont construit les niveaux avec les décors destructibles et surtout par le fait que les ennemis doivent être traqués dans ces mini labyrinthes. Pour ce faire vous avez un petit radar permettant de les trouver mais aussi permettant de traquer le boss qui se trouve caché dans les niveaux. Et un point important également est de récupérer sur les ennemis des clés pour ouvrir des coffres à trésor qui contiennent de l’argent mais parfois aussi des pièces d’équipement ou des harpons. Et justement parlons de l’équipement et en premier de votre harpon car vous pouvez en trouver plusieurs au cours de votre aventure ayant chacun des caractéristiques différentes comme une attaque plus rapide, une force de pénétration plus puissance (et non, n’y voyez aucune allusions sexuelles), une attaque multiple, des caractéristiques spéciales … Il y a le choix. Le choix de votre harpon est donc déterminant pour avancer dans chaque niveau. Mais vous n’avez pas que votre harpon dans votre arsenal car vous pouvez vous équiper d’une petite dizaine, au maximum, d’éléments qui feront à coup sûr la différence. Par exemple des missiles qui vont être lancé autour de vous, une gestion plus efficace de vos capacités de boost, des caractéristiques supplémentaires pour votre harpon ou autres.

Mais si ces possibilités son alléchantes, elles sont également un problème lors de vos premières parties. Je m’explique, avec juste votre harpon de base il est très difficile de vaincre le premier boss et donc d’engranger de l’argent pour acheter de l’équipement. Du coup, dès que vous achetez vos premiers équipement le jeu devient presque trop facile pour les premiers boss. Par après la difficulté redevient conséquente heureusement. Un des autres reproches que je ferais vraiment à Blacksea Odyssey est la répétitivité qui s’installe très vite. On chasse quelques ennemis, on récupère des trésors, on bat le boss et on continue. Parfois on meurt et on repart à zéro (niveau équipement) et on galère avec les ennemis pour farmer et acheter de l’équipement et on recommence le cycle. Du coup j’ai trouvé que le fun de la découverte du gameplay s’estompe assez vite pour passer dans une routine un peu morne. Il y a bien la possibilité de gagner d’autres personnages de jeu ou de jouer en réseau (mais je n’ai pas essayé cette partie) mais voilà …

 

En conclusion

Blacksea Odyssey est un jeu très intéressant proposant un gameplay si pas novateur assez riche. Les ennemis que l’on peut désassembler à coup de harpon, les niveaux, Cthulhu … tout cela est très sympathique. Par contre la routine et la monotonie du jeu ne sont vraiment pas en sa faveur.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.