Test – Blazblue CentralFiction : Arc System Works frappe encore

BlazBlue a marqué les esprits au fil des années. Cette série de jeux de combat avait mis en avant une qualité graphique irréprochable basée sur une autre série du même éditeur : Guilty Gear.  Mais c’était surtout sur son gameplay qu’il avait fait très fort. Depuis, la série a évolué en bien … ou en mal. Voyons  ce qui ressort de ce nouvel épisode Central Fiction.

De plus en plus nombreux

L’histoire de BlazBlue est une des plus complexes que j’ai pu voir dans le monde des jeux de combat. C’est pour cela que je ne vais pas la décrire ici car au fur et à mesure des épisodes, elle s’est étoffée un maximum et chacun des personnages du jeu va apporter sa pierre à cet édifice for étendu. Allons donc directement voir ce que propose cet épisode Central Fiction. Alors, une fois encore on a un énorme mode story qui ne plaira qu’aux fans les plus hardcore de la série vu que ce ne sont une fois encore que des tonnes et des tonnes de dialogues et de lignes de textes mise en scène avec diverses images plus ou moins animées mais toujours de haute qualité. Ceux qui veulent se mettre à fond dans la saga seront ravis mais vous m’excuserez, j’ai préféré ne pas m’éterniser dans ce mode. Il y a également les classiques modes solo et multi avec de l’arcade, du versus et d’autres modes à découvrir.

Mais la première vraie nouveauté vient du nombre de personnages qui dépasse allègrement la trentaine. On y retrouve encore et toujours des personnages classiques comme Ragna The bloddege ou Noel Vermillion mais pas mal d’autres se sont encore ajoutés à la liste come Nine ou Hibiki. Ke dois reconnaître que les personnages sont presque tous assez intéressants même si on retrouve des similitudes certaines entre plusieurs d’entre eux. Quoi qu’il en soit, ils sont tous assez agréables à jouer.

Et puis, il faut reconnaître qu’au fil des années, les graphismes sont devenus de plus en plus beau, même si le premier épisode était déjà assez exceptionnel à l’époque. Les animations sont superbes et je trouve que la série de BlazBlue est celle qui arrive à le mieux intégrer les personnages dans les décors.  Continuons avec les décors justement. Plus nombreux et toujours aussi biens réalisés, c’est un plaisir de les (re-)découvrir. Et bien sûr n’oublions pas l’aspect sonore qui est plus que bon et contribue totalement au plaisir de jeu. Maintenant qu’on a établi tout ce qui est bien et qui est même au moins aussi bon que dans les épisodes précédents, voyons un peu les nouveautés.

C’est vriament joli dans l’ensemble

Plus mais plus simple

Une des premières choses que l’on remarque en plus des personnages supplémentaires est que le mode solo (arcade) propose 3 actes permettant de tripler directement la durée de vie du jeu en plus de raconter une histoire plus poussée à chaque combattant.  On continue avec les Exceed Accel qui sont des attaques spéciales à effectuer lorsque l’overdrive est enclenché. Mais au-delà des aspects techniques et des nouvelles mécaniques (je ne vous spolierais pas tout non plus, faites-vous la main pour en profiter), j’ai quand même une petite constatation.

J’ai l’impression, et je dis cela en n’engageant que mon point de vue, que le jeu devient de plus en plus accessible. Je sais qu’il y a le mode Stylish pour effectuer plus facilement les attaques et combos mais même hors de ce mode, les coups spéciaux sortent très vite, trop peut-être. J’ai vraiment eu la sensation par moment dans beaucoup de mes matchs que je sortais des coups dantesques presque par accident voir sans même le vouloir vraiment. Une fois encore, c’est une impression personnelle qui est peut-être fausse mais … Aussi, la difficulté de base du jeu me semble clairement avoir été revue un peu à la baisse. Bon, les puristes vous diront directement qu’il suffit de changer la difficulté pour profiter au maximum et ils auront raison. Je n’ai vraiment pris de plaisir dans ce jeu que dès que le niveau de difficulté était plus haut (en mode solo bien sûr) .

Et le multi dans tout ça ? Vous aurez les mêmes possibilités que dans les autres épisodes de la série avec du multi local et du multi réseau. Ce dernier se joue très bien et je n’ai pas vraiment vu de lag ou autre problèmes durant mes essais. Alors, que puis-je dire de plus de ce BlazBluz Central Fiction ? Le jeu est bon, vraiment très bon même. C’est sans conteste le meilleur épisode de la série et cela devrait largement vous convaincre de l’acheter. Cependant, je commence à m’inquiéter pour l’avenir de la série car je ne vois pas vraiment en quoi elle pourrait évoluer. On a atteint ici je pense le maximum de ce que Arc Systems Works peut proposer pour un jeu BlazBlue et il faut peut-être mieux s’arrêter ici avant que la qualité des titres commence à baisser. Dans tous les cas, si vous êtes un fan de la série vous pouvez foncer sur Central Fiction les yeux fermés.

 

En conclusion

Central Fiction est un très bon épisode de la Série BlazBlue mais qui semble quand même montrer ses limites. Dans tous les cas, les fans seront aux anges et les amateurs découvriront un excellent titre.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *