Test – Caveman Warriors : Massue et dinosaures

Tiens, un petit jeu de plateforme en 2D … çà faisait longtemps.  En fait, oui il y a assez longtemps que je n’ai plus vu passer ce genre de jeu devenu de plus en plus désuet. Et pour une fois, on va retrouver un univers plus tellement usité : le monde des hommes des cavernes … avec des dinosaures … des extraterrestres et même des nazis (enfin, des soldats s’en rapprochant). Non vous n’allez pas voir le film Kung-Fury mais bien un jeu vidéo appelé Caveman Warriors.

Moi voir, moi taper !

Dans un petit hameau bien placé, à l’aube de l’humanité, un drame se prépare. Deux enfants d’une tribu de fiers hommes et femmes des cavernes se font enlever par un ovni. Ni une, ni deux, la tribu tout entière (2 hommes et deux femmes) va partir à la poursuite de ce kidnappeur intergalactique.  Nos quatre compères ayant chacun des capacités particulières, ils vont foncer à travers les tribus ennemies, les dinosaures et même à travers le temps et l’espace pour retrouver leur progéniture. Non mais alors, même un alien ne peut pas venir voler les enfants des autres s’en risquer de se langer un bon coup de massue sur le coin de l’occiput. La chasse est ouverte et ça va bastonner sévère.

J’aime bien un petit jeu de plateforme de temps à autre, surtout lorsqu’il est bien réalisé et Caveman Warriors semblait être de cette trempe. Premier point positif, le jeu est jouable à 4 personnes en coopératif. Bon, en vrai il vaut mieux éviter car ça devient vite la grosse tambouille. Je vais donc plus rester sur mon expérience en solo. On choisit son personnage parmi les 4 disponibles et on démarre les niveaux sachant que l’on peut à tout moment switcher de personnage. Cette fonction est ultra nécessaire vu que certains passages ne peuvent être passés que par des personnages particuliers. Et concernant ceux-ci, on a le gros costaud avec sa hache qu’il peut lancer mais aussi qui peut défoncer des blocs de pierre, le moins balèze avec son tambour, son boomerang et son singe qui va déstabiliser les ennemis, la jeune fille frêle mais armée due lance qu’elle peut lancer et aussi planter dans un mur pour s‘en servir d’escalier et pour finir la barbare toute en muscle avec son os géant comme arme qui peut s’abriter derrière son arme pour résister aux tirs ennemis. On va donc utiliser ses différentes caractéristiques au fur et à mesure de notre aventure autant pour résoudre de petites énigmes que pour vaincre les ennemis.

Des hommes des cavernes contre des dinosaures !

Uber Alien !

Et les ennemis, il y en a quelques-uns tout au long des niveaux. Ils ne sont pas tous forcément très inspirés mais font le taf. Pareil pour les boss. D’un point de vue plus technique, Caveman Warriors est assez joli et propose une certaine variété de décors et de personnages. En revanche, je trouve que les niveaux ont des soucis par rapport à leur apparence. C’est assez carré, pas vraiment recherché pour le level-design et vraiment proposant peu d’arrondis pour le sol, les dénivelés …  Et même au niveau des animations des personnages et de leur intégration dans les décors, il y a quelque chose qui cloche. En faut, déjà les personnages ont tous un balais dans le fondement et leur animation est assez rigide. En fait, tout le jeu ressemble un peu à un jeu flash en plus beau à ce niveau-là. Mais c’est juste une impression visuelle heureusement. Pour revenir un peu sur le gameplay, Caveman Warriors est principalement un jeu de plateforme mais oblique de temps à autres vers la case shooter. Il y a un niveau de course où l’on doit échapper à une horde de poursuivants façon Mad Max Fury Road tout en dégommant avec un  canon tout ce qui se rapproche ou vole vers vous. On a également un passage en avion (oui, oui) dans un univers rappelant fort la seconde guerre mondiale. D’ailleurs, les environnements obliquent entre 3 périodes : l’époque des cavernes, une pseudo deuxième guerre mondiale façon Kung-Fury et enfin le vaisseau Alien.

Même si j’aurais aimé un peu plus de variété, c’est déjà un bon petit point de jouer avec les anachronismes de cette façon. D’ailleurs, on sent bien que Caveman Warriors essaye de prendre un peu des classiques comme Metal Slug comme modèle surtout point de vue petites animations et humour. On a d’ailleurs un T-800 comme boss avec sa carabine chevauchant un t-rex. Il y a d’autres petites références à la pop culture que je vous laisserais découvrir mais c’est vrai que certains petits passages font sourire. En revanche, une chose qui m’a un peu déçu est la facilité de ce titre, même en augmentant le niveau, et sa faible durée de vie. Même si on peut repasser dans les niveaux pour trouver les bonus cachés et débloquer quelques autres niveaux, on en fait finalement assez vite le tour. C’est un peu dommage de ne pas avoir cherché à proposer un peu plus de variété et de contenu. Heureusement que le jeu est plaisant mais une fois terminé, je ne pense pas qu’on y revienne souvent … même pour s’essayer en multi local et c’est bien dommage.

 

En conclusion

Caveman Warriors est l’exemple même du bon petit jeu pour passer un peu de bon temps une fois mais qui va vite être oublié par la suite. Il propose de chouettes situation et un gameplay intéressant avec ses 4 personnages complémentaires. Mais voilà, il manque de contenu pour vraiment être mémorable.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.