Test – Clustertruck : On fait du saute camions

Malgré les apparences Clustertruck n’est pas un jeu de simulation de camions. Cela entre dans cette catégorie de productions qui essayent de sortir de l’ordinaire, en proposant un concept éculé mais remis au goût du jour. Un truc qu’on ne veut pas jouer, mais qu’il est impossible de lâcher dès qu’on met les pieds dedans. Un machin qu’on ne peut que regarder d’un œil méfiant mais où l’on comprend tout de suite ce qu’on attend de nous.

clustertruck-head

Saute mouton

C’est simple. Vous avez une ligne de camions qui avance plus ou moins en ligne droite devant vous et il va falloir sauter dessus pour arriver à la ligne d’arrivée. Dit comme ça, cela peut paraître stupide et il faut reconnaître que c’est un peu le cas. Mais en progressant dans les niveaux, on peut vite s’apercevoir que le principe a vraiment été peaufiné par Landfall Games et que Clustertruck cache un concept auquel on accroche rapidement. Évidemment ce qui nous sera demandé c’est d’atteindre la bannière d’arrivée le plus rapidement possible, tout en engrangeant au passage des points pour notre style et nos performances. L’échec arrive très vite, mais heureusement il sera facile de relancer une nouvelle partie à la volé.

Plusieurs subtilités se dégagent rapidement et on apprendra à les utiliser à notre avantage. En premier temps, c’est l’accélération du personnage qu’il va falloir appréhender, avec une monté exponentielle de la vitesse et des sauts quand on rebondit plusieurs fois de suite. S’accrocher à l’arrière des semi-remorques et sauter sur leurs cotés sera également possible et nous sauvera la vie à plus d’une reprise. Par le biais d’une boutique on va aussi pouvoir acheter des capacités qui nous aideront dans notre tâche. La pertinence de leurs effets est parfois à remettre en question, mais la plupart seront d’un soutien non négligeable.

Certains niveaux peuvent devenir un sacré bordel

Certains niveaux peuvent devenir un sacré bordel

Retournement de cerveau

Dans ce genre de jeux, c’est forcément le level design qui est le plus important, puisque c’est là-dessus que va se bâtir le renouvellement de son concept. De ce coté, par de gros soucis puisque les développeurs ont véritablement réussi à apporter constamment de nouvelles idées, voire à briser les habitudes qu’on aurait pris dans les niveaux précédents. Il y a évidemment des niveaux qui sont moins inspirés que d’autres, mais dans l’ensemble cela reste dans le très bon. Les pièges sont assez variés et il faudra vraiment apprendre à les éviter, voire à observer le terrain puisque les camions ont la fâcheuse tendance à aller un peu dans tous les sens ou alors, à sauter dans les airs dès qu’il y a une petite bosse sur la route.

Le Die & Retry est donc persistant et il ne faut pas avoir peur de se refaire plusieurs dizaine de fois un niveau avant de le réussir. La façon d’arriver à la fin peut être subtile ou alors de manière complètement bourrine, tout dépendant de notre envie d’aborder Clustertruck. Dans ce sens le jeu dispose d’un éditeur de niveau qui permettra d’approfondir le jeu une fois qu’on aura terminé la campagne, même si battre les chronos dans les classements en ligne risque d’être une motivation supplémentaire pour pas mal de joueurs. Il faut savoir également que Clustertruck intègre une synchronisation avec Twtich, permettant à l’audience de voter afin d’apporter des malus au streamer pendant sa partie. Ce se caractérise par des minis-camions, un saut automatique ou encore des tremblements de terre. Une bonne façon de pimenter la partie et de déclencher des crises de rage de la part du joueur.

 

En conclusion

Il est difficile de trouver des défauts à Clustertruck tellement celui-ci est simple, autant dans son concept que dans son habillage. On entre facilement dans son gameplay et il est aisé de se laisser accrocher. Qu’on aime y jouer pour le défi ou alors pour seulement réussir à terminer tous les niveaux, le contenu est assez riche et varié pour réussir à nous scotcher devant l’écran durant plusieurs heures de suite. Tout est vraiment fait pour qu’on apprécie le jeu de bout en bout et on ne s’en lasse pas.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *