Test – Darksiders : Warmastered Edition

Darksiders a été un énorme succès lors de sa sortie en 2010 sur XBOX 360 et PS3. Alors qu’on pensait que l’éditeur THQ était définitivement hors course depuis sa mise en faillite en 2012, la licence Darksiders a été reprise par Nordic Games (devenu depuis THQ Nordic) qui a décidé de proposer une version mise à jour du premier opus de la série pour les dernières générations de consoles. Examinons donc en détails ce qu’il en est.

Entre les anges et les démons, il y a Guerre !

Il y a une éternité, la guerre entre les démons et les anges est arrivé à une pause suite à l’intervention de 3 déités. Celles-ci ont vu l’émergence de l’humanité et ont forcé les protagonistes de cette guerre sans fin à signer un traité de paix symbolisé par sept sceaux. Si l’un des groupes tente de briser les 7 sceaux pour relancer la guerre, les 4 cavaliers de l’apocalypse viendraient punir ces fous. Sauf que cette bataille a repris sur notre petite terre entre les démons et les anges. Guerre, l’un des 4 cavaliers, apparaît répondant à l’appel des 7 sceaux. Sauf que … les sept sceaux n’ont pas l’air brisés, qu’il est le seul à avoir répondu à l’appel et que ses pouvoirs lui échappent alors qu’il se fait mettre au tapis par le Destructeur, chef des démons. Que se passe-t’il ? Comment Guerre a-t’il pu être appelé et pas ses frères ? Il faudra trouver les réponses à ses questions tout en avançant à coup d’épée sur une terre devenue le fief des démons.

Vous savez, je ne m’étais pas encore essayé à la série Darksiders avant cette édition Warmastered. Pourtant j’ai les deux épisodes chez moi mais je n’ai jamais eu le temps de m’y mettre. Et j’avoue avoir pu partir ainsi l’esprit libre pour démarrer ce jeu. J’ai quand même lancé dans mon XBOX 360 le jeu original pour pouvoir le comparer avec cette édition. Et effectivement, il faut reconnaître que le jeu est très fluide avec cette augmentation du framerate. Pareillement, le jeu est relativement plus joli. N’ayant pas de PS4 Pro, je n’ai malheureusement pas pu profiter de toutes les améliorations visuelles mais le résultat est déjà plus que probant. Revenons un peu au jeu en soi car Darksiders a beaucoup à offrir. En premier lieu, hormis ses graphismes à la hausse il faut reconnaître à ce jeu un sens de l’esthétique certain. Dans la grande majorité, les niveaux sont assez beaux et hormis quelques passages qui piquent un peu les yeux (la lave par exemple), j’ai été assez charmé. Point de vue sonore, c’est pareil avec des musiques épiques ou très calme, des voix et bruitages fort biens rendus et surtout où l’on sent des acteurs bien impliqués. Que du bon, donc.

La direction artistique est toujours aussi sublime

Entre bourrin et puzzle

Concernant le gameplay, c’est finalement assez classique. Il n’y a rien dans Darksiders qui ne rappellera un God of War par exemple. Vous avez des armes à faire évoluer en plaçant dessus des artéfacts, on gagne des âmes en tuant des ennemis ou détruisant des objets comme des décors ou des coffres. Ces âmes servent comme monnaie d’échange pour acheter des techniques spéciales, des magies, des objets ou des armes. Les contrôles sont assez aisés à appréhender hormis peut-être le fait de switcher vers la vue de tir pour les armes de jet ou les objets à lancer. Dans ce cas, c’est un peu moins intuitif, contrairement au reste du temps. Petit bémol, il est dommage de ne pas pouvoir faire un dash lorsque l’on porte quelque chose ou lorsque l’on a une arme de tir chargée à la main.

Pour revenir sur les points communs avec God of War, on y retrouve par exemple un passage à dos de griffon qui va vous rappeler quelque chose. Mais passons. Reste le style de jeu qui passe constamment entre de l’exploration de donjons avec de nombreux aller et retours couplés à beaucoup de passages de combat. Si ces deux genres de progressions sont très classiques, je pense que Darksiders pousse un peu trop le côté exploration au détriment de la partie action. C’est un peu dommage à mon sens mais comme on dit : il en faut pour tous les goûts. Mais la partie résolution de puzzle est souvent pour moi les passages les moins agréables, d’autant qu’ils sont souvent assez longs.

Sinon, Darksiders est vraiment un jeu très agréable à jouer. A ce niveau, il n’y a rien à dire : une fois qu’on le commence, il est difficile d’en décrocher. Maintenant, la vraie question est de savoir si cette  version Warmastered a un réel intérêt. Si comme moi vous n’aviez jamais touché aux jeux de la série, il est évident que ce jeu est un petit bonheur à découvrir. Mais pour les autres ? Après tout, hormis la mise à jour des graphismes et du framerate, il s’agit du même jeu qui était sorti il y a déjà 7 ans. Je ne suis pas certain qu’un joueur ayant déjà posé ses mains sur le jeu original verra forcément d’un bon œil cette version Warmastered. Dans tous les cas il n’en reste que Darksiders, quel que soit la version sur laquelle on joue, reste un très bon jeu. Et cette version Warmastered avec ses améliorations en fluidité en fait pour sûr la meilleure version actuelle.

 

En conclusion

Darksiders – Warmastered Edition est à coup sûr un très bon jeu. Les améliorations notables sur la fluidité, son design, son gameplay et tout ce que le jeu propose font un très bon mélange qui ravira la majorité des joueurs. Mais si vous avez déjà le jeu sur la génération précédente, je ne saurais pas vraiment vous conseiller de passer à cette édition Warmastered.

3 réponses
  1. Thomas
    Thomas says:

    Salut,
    Je suis aussi un très grand fan des jeux vidéo et j’aime beaucoup ton blog. Je n’ai pas encore testé cette nouvelle version de Darksiders, mais ton article est très intéressant. A+

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *