[Test] Elevator Action Deluxe – PS3

 

Éditeur : Square Enix
Développeur : Taito
Multijoueurs : Jusqu’à quatre joueurs en local
Disponible pour 9,99€ sur le Playstation Store

 

Le catalogue de certains éditeurs est souvent une véritable mine d’or, un petit filon à exploiter, notamment à notre époque où la tendance est de se tourner vers le rétrogaming. Une opportunité qui n’est pas resté sans conséquence, avec une flopée de vieux titres qui sont remis au goût du jour et cela pour notre plus grand bonheur.

 

On monte et on descend

C’est Taito qui ressort de sa besace un dénommé Elevator Action, un vieux jeu tout droit issu de l’arcade. Sans être à sa première réédition ou remake, voilà que cette fois on lui greffe le nom pompeux de Deluxe. Contrairement à sa version d’origine, cette fois on peut y trouver un semblant de scénario, mais le principe lui reste inchangé. On y incarne toujours un espion qui arrive en haut d’un bâtiment et qui doit descendre tous les étages, en récupérant au passage les documents dissimulés derrière les portes rouges. Mais bien entendu, cela ne sera pas une tâche facile car les lieux sont bien protégés.

Dans les couloirs se promènent des agents qui n’hésiteront pas à nous tirer dessus dès qu’ils nous repèrent. Ce sera donc à nous d’utiliser le terrain pour s’en débarrasser. Et c’est là que le nom du jeu prend tout son sens, car les immeubles sont truffés d’escaliers et d’ascenseurs qu’on va devoir utiliser à outrance pour espérer survivre un peu plus longtemps. Mais c’est sans compter également sur les nombreuses portes, derrière lesquelles on peut se dissimuler pour les ouvrir dans la face de nos ennemis. Des passages qu’il ne faut d’ailleurs pas hésité à emprunter si on ne veut pas se faire voir. Même si on a toujours la possibilité de détruire les lampes, histoire de se déplacer dans la pénombre.

 

 

Des portes mais pas seulement

Malgré qu’Elevator Action Deluxe ne brille pas vraiment pas sa réalisation ou sa mise en scène, on y trouve tout de même un principe vraiment accrocheur. Aussi simple que facile à prendre en main, on arrive à être surpris par son évolution au fil de la centaine de tableaux que comporte le jeu. En plus d’une architecture qui devient de plus en plus complexe, pour une approche qui prend rapidement l’apparence de casse-têtes qu’il faut résoudre. Des nouveaux éléments sont ponctuellement introduit pour rehausser la difficulté, comme des gardes un peu plus résistant qui donne l’alerte, des sentinelles robotiques, ou encore des chemins à sens unique.

Autant de mécanismes qu’il va falloir maitriser durant notre avancé, particulièrement si on souhaite s’attaquer au mode multijoueurs. Car si on peut aborder la campagne en solo ou en coopération, il est également possible de s’affronter jusqu’à quatre joueurs en local, dans une course à la mort ou une chasse aux documents. Une perspective vraiment alléchante, car le jeu offre la possibilité de faire pas mal de coups bas à nos amis. Et là on déplore comme souvent l’absence d’un mode jouable en ligne, un manque qui se fait cruellement ressentir.

On peut toujours se consoler en se disant que la campagne est assez longue pour nous occuper quelques soirées. Si l’ensemble n’a rien d’insurmontable mais offre tout de même un peu de défi, il faudra surtout se tourner vers les médailles pour vraiment trouver du challenge. Chaque niveau se termine sur un score de bronze, mais pour décrocher le sésame de l’or on doit remplir différentes conditions, comme ne pas se faire repérer par l’ennemi ou encore ne pas utiliser de power-up. Un petit système de scoring toujours bon à prendre, mais qui n’arrivera pas à satisfaire les joueurs les plus exigeants.

 

En résumé

Sans forcément tomber dans la facilité, ce remake d’Elevator Action ramène sur le devant de la scène un concept de jeu résolument arcade, tout en y apportant quelques changements bienvenus. Mais aussi sympathique soit-il, tous les joueurs n’adhéreront pas à son gameplay assez minimalistes et mieux vaut savoir ce qu’on aura entre les mains avant de faire son achat.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.