Test – Explodemon

Vous vous êtes toujours demandé à quoi pourrait ressembler une fusion entre Megaman et Bomberman ? Voici votre vœu enfin exaucé ! Explodemon est de ce genre de jeu qui emprunte des petits morceaux à d’autres pour créer une nouvelle expérience. Pétard mouillé ou bombe en puissance ? Réponse explosive !

explodemon-head

Explodemon, petit monstre tu es le champion

Et voici encore une petite production qui ne profite pas de renforts marketing mais qui à pourtant le mérite d’en mettre plein les yeux ! Un jeu old school en 2D qui pique des effets 3D ce n’est pas nouveau mais ce qui rend si attachant ce jeu est la façon dont le gameplay va se mêler à l’environnement pour de l’action explosive non-stop. Evidemment les sources d’inspirations sont très “Nintendo-esque” et ce côté rétro va plaire aux vieux joueurs ayant connu l’âge d’or du pixel.

Notre héro devra donc contrer une attaque extra-terrestre sur sa planète Nibia. Les envahisseurs vont d’ailleurs le réveiller par inadvertance car le bougre est aussi intelligent qu’une moule et aussi adroit que Pierre Richard. C’est pourtant sur ce dernier que l’espoir du peuple va reposer ! Car même si ses congénères l’avaient emprisonné afin qu’il ne fasse plus de dégâts, le petit Explodemon ne sera pas revanchard et aidera ses amis. Oui on vous avait prévenu, il n’est pas bien malin. Il est gentil c’est déjà ça.

Explodemon peut tout exploser sur son passage pour venir à bout des méchants pas beaux mais aussi pour se propulser dans les airs et ainsi atteindre des plates-formes normalement inaccessibles. Ces explosions sont donc le point central du gameplay sachant qu’elles pourront également détruire des parties du décor qui se trouve être tantôt chatoyant, tantôt complètement générique.

Explodemon Screenshot 3 Explodemon Screenshot5

Explosions molles ? Explosions quand même !

Sur le papier le concept est amusant mais on se rend vite compte que le tout manque un peu de pêche, c’est plutôt mou et cette impression est de plus en plus forte au fil du jeu. Le personnage est lent et ce manque de vitesse générale dans le gameplay se fait vite ressentir et on se surprend à espérer pouvoir aller plus vite mais non. Les limites du jeu sont ce qu’elles sont. Impossible de se déplacer à la vitesse d’un Sonic, Explodemon ne cours pas bien vite, on est bien loin de la vélocité du hérisson bleu.

Heureusement le jeu tire la part belle à une action lente de part l’architecture des niveaux qui fait souvent penser à un puzzle géant. Pour terminer le jeu à 100% il faudra donc s’armer de patience et de réflexion. Outre une durée de vie assez courte, les boss sont toujours les mêmes. Le même ennemi à abattre selon le même schéma, évidemment cela devient très vite répétitif. Enfin pour revenir sur le gameplay, les explosions seront à la fois votre meilleur ami mais évidemment la pire des façons de se déplacer car la lourder du personnage vous fera pester contre la physique qui ne semble pas faite pour se hisser en hauteur via les explosions. Un gameplay en demi-teinte donc qui pourtant est le point central du titre. Le concept de base est bon oui, mais aurait mérité de se voir être travaillé un peu plus en profondeur.

 

En conclusion

Explodemon est donc un jeu qui a beaucoup de bonnes idées, voire trop. Et c’est là son problème. A trop vouloir en faire et partir dans toutes les directions le jeu se perd dans les méandres d’un gameplay lourd, de niveaux clichés et d’une bande son plus que classique. Seuls les graphismes colorés pourront laisser une trace dans la tête des joueurs voulant tâter de l’explosion.

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.