Test – Fast Striker : Pas comme les grands

Est-ce encore un temps où les shmups à l’ancienne ont la côte auprès du public ? Dans notre monde peuplé de triples A aguicheurs, ces jeux sont plutôt réservés à une élite aux réflexes surhumains maitrisant les sticks arcade à la perfection. Ces joueurs sont de plus en plus rares et réussir à les contenter tient presque du miracle. Mais autant vous le dire, ce n’est pas Fast Striker qui va les combler.

Bullet hell du pauvre

Fast Striker est un jeu de tir en ED vue du dessus des plus classique. On avance, on tire sur tout ce qui s’approche et on avance jusqu’au boss. Je pense qu’il n’y a pas beaucoup plus simple comme concept, surtout dans ce genre de jeu qui a quand même un gameplay assez limité en général. D’autant que ce Fast Striker ne prends pas vraiment de risque avec son gameplay. Vous aurez 3 boutons avec le tir de base qui tire vers le haut et couvre une bonne surface de l’écran. Si vous laissez le bouton enfoncé cela change la puissance du tir qui se concentre plus devant votre vaisseau tout en ajoutant des missiles à votre puissance de feu. Cela peut s’avérer pratique pour certains ennemis mais réduit la surface de tir et surtout réduit votre mobilité. Le second bouton vous permet de tirer vers le bas pour détruire les ennemis qui vous attaquent par derrière. Enfin le troisième bouton vous entoure très temporairement d’un bouclier si vous en avez en stock. Voilà, rien de bien formidable.

Le jeu est visuellement assez pauvre

Parlons un peu technique et voyons ce que Fast Striker propose visuellement. Hé bien … pas grand-chose malheureusement. Le jeu n’est pas vraiment des plus agréable à l’œil. Déjà le décor de fond est extrêmement pauvre. On dirait un gif animé en 3D de 5 secondes qui tourne en boucle. Lors de ma première partie cela ne m’a pas vraiment sauté aux yeux mais une fois remarqué, on le voit systématiquement. Les ennemis sont très quelconques et même les boss sont finalement peu inspirés. Que reste-t’il à ce Fast Striker pour se démarquer alors ? Ses musiques ? Non, pas vraiment car là aussi il n’y a rien de bien remarquables. Les bruitages ? Pareil. La difficulté ? Même pas. On a bien des passages de boss en léger mode bullet hell (l’écran recouvert de boules de feu lancées par l’adversaire) mais c’est trop court et les boss trop faciles pour vraiment se sentir en difficulté. Bon, il y a quand même plusieurs modes de difficulté mais allez directement dans la difficulté supérieure pour vraiment avoir du challenge.

 

En conclusion

Non, Fast Striker ne plaira pas aux fans de shmups. Pas très exigeant, peu de possibilités de gameplay et une réalisation qui ne donne pas envie d’aller voir plus loin. A moins d’être vraiment en manque, j’aurais du mal à vous le conseiller.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.