Test – G-Switch 3

Quand on parle de jeux gratuits, il est souvent question de gameplay très simples et qui peuvent s’adapter à plusieurs genres de productions. Il ne faut donc pas s’étonner de retrouver plus concept parmi eux, qui remplissent des sites entiers et qu’on retrouve un peu partout. C’est le cas notamment du runner, une forme de jeu qui a notamment été repris pour G-Switch 3, notre jeu gratuit du moment.

 

C’est tout droit devant toi

Avec G-Switch 3 on peut clairement dire qu’on est dans ce que le runner à de plus simple à nous offrir. Il est disponible sur Jeux Jeux Jeux et le concept est de faire courir un petit bonhomme tout droit devant nous, tout en évitant le plus possible les obstacles. L’idée étant de terminer le parcours sans trop d’encombre. Pour y arriver, il suffit de laisser le personnage avancer en ligne droite et pour notre part il nous sera demandé d’appuyer dans la direction dans laquelle on veut aller. Dans ce genre de jeu le parcours est souvent en ligne droite, mais G-Switch 3 se prend le luxe de jouer avec la gravité. Il est fréquent de tomber sur une piste qui fait des courbes ou alors qui nous demande de rebrousser le chemin avec l’aide d’un bumper. La difficulté n’est pas extrême, mais elle s’amplifie avec le temps ce qui demande quand même un peu de doigté.

De quoi avoir vite le tourni

Heureusement la progression est bien pensée car en cas de mort, il y a régulièrement des points de contrôle qui feront en sorte qu’on recommence à cet endroit précis après les avoir traversé. Il y a donc des passages difficile sur lesquels on pourra buter et recommencer plusieurs fois, mais il ne sera pas nécessaire de tout refaire. Un bon point surtout quand on sait qu’on tomber assez souvent de la piste, notamment quand le jeu commence à insérer un deuxième personnage, auquel on doit faire attention en même temps que notre personnage principal. De quoi rajouter encore un peu plus de challenge. Notamment car bien souvent il faudra anticiper les mouvements d’un des deux personnages, tandis que l’autre manque de tomber dans le vide une fraction de seconde après. De quoi rester vigilant tout le long de noter partie.

Et pour peu que vous arriviez à la fin du mode principal, il vous reste toujours la possibilité de vous lancer dans le mode infini. De ce coté là pas grand-chose à en dire, hormis que la difficulté est assez haute dès le départ et qu’il ne faut pas trop compter sur les points de contrôle. Et si vous n’en avez pas encore assez et que vous pouvez réunir plusieurs personnes devant votre clavier, il reste encore le moyen de jouer à plusieurs dans une course à la première place. Le principe reste le même qu’en solo, sauf que chaque joueur se voit attribuer une touche du clavier et qu’il doit faire attention de ne pas se faire ralentir par ses adversaires. Sous peine de vite se retrouver dans le fond de l’écran et se faire avoir par le scrolling du jeu. Un bon moyen de s’amuser même si on risque de rapidement en faire le tour.

 

En conclusion

Sans être un incontournable, G-Switch 3 n’en reste pas moins assez amusant et pourra se vanter de profiter de notre attention durant quelques instants. Au moins le temps de s’amuser un peu et de passer un bon moment en sa compagnie. Pour le reste il faudra réussir à réunir d’autres personnages si vous souhaitez y jouer à plusieurs.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.