Test – Game & Wario

Personnage secondaire de l’univers de Nintendo, Wario est devenu le metteur en scène d’une série de jeux consacrée à son esprit chaotique et déjanté. Et toujours dans la bonne humeur, avec des compilations de mini-jeux qui se jouent très rapidement, tout en mettant souvent à rude épreuve le joueur. Game & Wario va dans cette direction, tout en essayant de mettre à contribution toutes les fonctionnalités du GamePad de la Wii U. Mais en voulant trop en faire, celui-ci risque de perdre une grande partie de sa saveur et c’est ce qu’on va vite découvrir.

gamewario-header

Party Time

S’il y a bien une chose qu’on peut laisser à Game & Wario, c’est d’avoir entièrement repris l’univers complètement abracadabrantesque du rival de Mario. En démontre les cinématiques présentant les mini-jeux, avec une réalisation graphique très particulière et qui risque de faire sourciller certaines personnes. Même si l’on n’a pas forcément devant nous un jeu d’une grande beauté, la série n’a jamais vraiment été reconnue pour ça de toute manière. C’est surtout pour son style graphique, mais aussi et avant tout pour son humour très second degrés. Pas de trame scénaristique pour rendre l’ensemble cohérent et encore moins de fil conducteur. Tout ce qui importe c’est de déboussoler le joueurs, au travers d’un assemblage de mini-jeux qui n’auront que le but de nous amuser, seul ou à plusieurs.

C’est en tout cas ce qu’on attend d’un jeu tel que Game & Wario, mais il faut vite se rendre à l’évidence que l’orientation multi-joueurs n’est pas vraiment à la fête. Avec seulement quatre jeux qui lui seront destinés, sur les seize disponibles en tout. Cela fait un contenu un peu maigre pour ce qui est censé être une compilation de mini-jeux. L’appellation de Party Game perd donc un peu de son sens et on aura surtout l’impression d’avoir à faire à un jeu d’épreuves, un peu comme Wii Play en son temps. Cela n’empêche pourtant pas à quelques jeux de sortir du lot, avec des idées très simples mais saisissantes. On pense notamment à « Gamers », qui demande au joueur d incarner 9-Volt, un petit gars qui tente de jouer au jeu vidéo tard en soirée malgré l’interdiction de ses parents. Le principe est de jouer à des mini-jeux sur notre GamePad, tout en scrutant l’écran de télévision à la recherche de bruits ou mouvements suspects qui trahiraient l’arrivée de notre mère. Il faut alors vite appuyer sur les gâchettes de tranches de la manette, dans l’espoir de se cacher assez rapidement. Mais pas trop longtemps non plus, sous peine de s’endormir sur la couette. Une utilisation du gameplay asymétrique très simple, mais diablement efficace.

game-wario-wii-u-wiiu-1369465441-014 game-wario-wii-u-wiiu-1372853474-067

Du fun aléatoire

Malheureusement, pour un jeu qui sort du lot il faudra se contenter d’une multitude d’autres qui sont plus que banals. Sans pour autant être forcément mauvais, mais qui ne retiendront pas notre attention durant très longtemps. On passera donc vite un moment plaisant sur le Ski, une sorte d’épreuve de slalom avec l’aide du gyroscope du GamePad. Ou encore une discipline qui forcément se doit bizarrement d’être présente dans toutes les compilations : le Bowling. Voire dans Arrow qui demande d’éliminer des ennemis en envoyant des flèches avec l’écran tactile, en direction de la télévision. Tous les mini-jeux tentent en faite plus ou moins d’utiliser le GamePad à bon escient, avec parfois une certaine réussite. Des jeux comme Ashley, un shmup du pauvre qui demande de déplacer une sorcière de haut en bas, ne paye pas de mine mais d’autres en revanche arrive à nous happer durant quelques parties. Dans le genre de « caméra » qui vous met dans la peau d’un photographe qui doit trouver les suspects qui déambulent dans une ville très animée. On oriente donc le GamePad comme un appareil photo vers l’écran principal, à la recherche d’une cible à attraper.  Cela peut paraitre tout bête et c’est le cas, mais c’est justement ce qui fait qu’on accroche très vite.

Du coté du multi il faudra par contre se résoudre à utiliser uniquement le GamePad, ce qui équivaut à s’échanger la manette entre les participants, pour jouer une personne à la fois. Une bonne initiative pour ceux qui ne possèdent pas forcément plusieurs Wiimote, mais qui gâche un peu l’aspect festif qu’une telle compilation est censé apporter. Heureusement, deux mini-jeux tirent entièrement partie de ce procédé et cela fonctionne relativement bien. Notre attention se portera d’abord sur « Artwork », qui se désigne comme un Draw Something sur son principe. Avec l’utilisateur au GamePad qui doit dessiner un élément en particulier, tandis que les autres joueurs doivent deviner de quoi il s’agit. Toujours autant dans la simplicité, on pourra énumérer « Fruit », dans lequel il s’agit de diriger un voleur avec le GamePad et qui doit voler des fruits tout en essayant de se cacher parmi les autres personnages. Le but étant d’imiter leur comportement pour ne pas se faire remarquer par nos amis qui essayent de nous retrouver. Amusant et divertissant, c’est justement tout ce qu’on demande à Game & Wario, mais ce n’est pas tout le temps le cas.

 

En conclusion

Il est toujours difficile de juger de la qualité d’une compilation comme Game & Wario, car là où un mini-jeu n’interpelle pas une personne, cela sera peut-être le contraire pour une autre. L’objectivité dans ce cas là n’entre pas vraiment en compte et il suffit d’un rien pour retourner chaque argument. Mais en l’occurrence ce qui reste bien plus concret, c’est le manque d’activité dont-on nous affuble dans ce jeu. On aurait aimé que l’expérience soit un peu plus intéressante et diversifiée, avec des épreuves qui sortent un peu plus de l’ordinaire et qui ne sentent pas trop le déjà-vu. Le sentiment d’avoir devant les yeux un fourre-tout d’idée pour montrer l’exploitation du GamePad se fait fortement ressentir durant nos parties. Game & Wario n’est pas une mauvaise compilation, mais on ne peut non plus dire que la série fasse une entrée remarquée sur la Wii U.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.