Test – Guilty Gear Xrd Revelator

Une fois de plus, Arc System Works sort un nouvel épisode de sa série Guilty Gear. Cette série a connu des hauts et quelques bas mais reste toujours d’assez bonne qualité avec ses superbes combats en versus fighting très rythmé. Voyons donc ce que donne ce dernier épisode en date.

guilty-gear-xdr-revelator-h

Seconde chance

Mon dernier contact avec la série des Guilty Gear ne s’est pas tellement bien passé. Je me souviens que la version PC de Guilty Gear Xrd Sign était assez mal optimisée et malgré des graphismes superbes en 2.5D, il ne m’avait qu’à moitié convaincu. C’est surtout son mode histoire à rallonge en vignettes et sans intérêt qui m’avait laissé perplexe. Le tout ouvrait quand même de belles possibilités à la série. C’est donc plein d’espoir que j’ai lancé ma première partie de ce Guilty Gear Xrd Revelator. Alors faisons un constat sur ce que y proposé : un mode histoire, un mode arcade, un mode online, un mode MOM et quelques bonus. A vue de nez, on dirait que c’est relativement la même chose que l’épisode précédent. Si c’est le cas, à quoi bon ? Maaaisss, il y a quelques surprises qu’il faut découvrir petit à petit et Revelator n’est pas avare à ce niveau.

Première constatation, le moteur de jeu de Guilty Gear Xrd est toujours aussi efficace avec ses graphismes détaillés et son animation impeccable. Les habitués retrouveront avec plaisir les personnages emblématiques de la saga et le panel d’une vingtaine de combattants est très satisfaisant. En effet, chaque personnage est toujours aussi unique et se révèle plus que plaisant à contrôler. Au niveau des contrôles, c’est toujours de très bonne facture comme d’habitude avec les productions Arc System Works. Cependant, dès le tutorial on comprend que les contrôles ont évolué. Les combos s’enchaînent par exemple en alignant à la suite et dans l’ordre les 4 boutons d’attaque.

Et puis, le mode de contrôle « facilité » ouvre la porte en grand aux joueurs débutants, les vieux de la vieille resteront en terrain connu. On retrouve les systèmes d’attaques spéciales qui ont fait leur preuves avec les roman cancels pour relancer un combo, les overdrives, les bursts … Le petit plus vient des attaques qui déclenchent une séquence en dessin animé qui donne une dynamique très particulière et assez sympathique à l’ensemble. En revanche, j’ai quand même l’impression qu’il reste un certain déséquilibre de puissance entre les personnages. Ce n’est plus aussi flagrant mais il y a toujours deux ou trois personnages qui sont clairement au-dessus du lot.

Pif paf boum !

Pif paf boum !

Du mieux sans prendre trop de risques

On sent quand même que les développeurs ont voulu si pas corriger les erreurs des derniers épisodes ou tout au moins les atténuer. La preuve en est avec le rébarbatif mode histoire qui se présentait avant sous forme de vignettes de dialogue pendant près de 3h. Cette fois, c’est un peu moins long mais surtout beaucoup plus attrayant. Le tout ressemble plus à un long dessin animé qui est certes plus intéressant mais reste un peu trop long à mon goût.

Le mode M.O.M qui offre un vrai challenge et de vraies récompenses avec les médailles qui permettent d’acheter des améliorations pour vos personnages. En gros, et je pense qu’on peut le dire sans trop se rater : Guilty Gear Xrd Revelator fait bien mieux que son ainée et ce sur presque tous les tableaux. Les graphismes sont de toute beauté, les décors superbes et le tout est extrêmement bien animé. Les effets spéciaux sont de toute beauté et les effets en 3D en mettent plein la vue. Et le contenu est conséquent en plus avec des défis, des modes de jeu intéressants, un mode online performant.

La petite chose que je regrette est la même que celle que j’avais remarqué avec le précédent épisode. Lors des finish, il y a un effet de rotation 3D qui montre que les effets spéciaux ne sont pas faits en vraie 3D mais uniquement réalisé sur un plan 2D. Voir les effets spéciaux à plat reste étonnant même si cela ne gâche en rien de plaisir de jeu. En revanche, je suis ravi du nouveau personnage Jack-O Valentine, qui a un look  très spécial avec sa tête métallique (en combat). Les autres ajouts au rooster ont moins de classe mais reste agréables. Les histoires des personnages gagent en profondeur et le jeu prend toute sa dimension lorsque l’on s’adonne à tous les modes de jeux pour débloquer nombre de bonus et améliorations. S’il y avait eu encore plus de personnages de jeu pour offrir encore plus de variété, on aurait atteint le top du top.

 

En conclusion

Guilty Gear Xrd Revelator est le digne représentant de la série. Il apporte un vent de fraicheur et s’ouvre aux joueurs moins habitués de la franchise. C’est sans conteste un des meilleurs épisodes de la série mais je pense qu’il aurait pu aller encore plus loin avec plus de personnages et un équilibrage un peu plus rigoureux.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.