Test – Guilty Gear Xrd : Sign, ça va bastonner sévère

C’est le grand retour de la licence Guilty Gear, alors qu’elle se faisait un peu discrète. C’est vrai que le monde des jeux de bastons se fait de plus en plus calme ces derniers mois. Il faut dire que ce genre qui a pourtant marqué le jeu vidéo devient de moins en moins populaire. Merci Fifa et COD. Mais bon, revenons à ce Guilty Geer Xrd : Sign et à ce qu’il a dans le ventre.

guilt-gear-head

Le grand retour d’un classique

Je n’ai mais alors vraiment pas envie de vous narrer l’histoire derrière ce Guilty Gear. Il y a déjà eu trop d’épisode de cette saga et tous ont apporté une pierre à l’édifice. Et surtout, chaque épisode a apporté son lot de personnages, système de combat et autres. Mais surtout, ce qui avait toujours marqué avec cette série de chez ARC System Works, ce sont les graphismes. Ces graphismes 2D léchés et magnifiques qui, depuis l’ère de la première Playstation, ont étonné et surtout ravi les joueurs. Ajoutez à cela un jeu nerveux, avec un gameplay exemplaire, un système de mort en un seul coup, des personnages charismatiques et une musique qui fleure bon le heavy métal. Autant vous dire que la série GuiltyGear tiens une place particulière dans mon cœur de joueur féru de jeux de baston et je me plais toujours autant à retourner sur tel ou tel épisode histoire de passer un petit moment agréable.

Et pour changer, j’ai décidé d’interagir directement avec le jeu plutôt que le décrire. Après tout, on se connait depuis si longtemps cette série et moi qu’une certaine amitié nous unis.

Moi : Alors, quoi de neuf mon cher GuiltyGearXrd : Sign?

GG : Hé bien en fait, j’ai beaucoup changé. Regarde un peu ces graphismes en 3D mais sur un plan 2D. On dirait encore mes graphismes 2D mais vu que tout est en 3D maintenant, je peux faire des mouvements de rotation lorsqu’une attaque spéciale est enclenchée. C’est badass, non ?

Moi : Euuhhh, oui, d’accord. Mais pourquoi il y a des personnages en 2D pixelisés dans tes décors en 3D ? C’est un peu moche ce contraste, non ?

GG : Ah, çà ? Mais noooon. Cà à un charme certain. J’aime bien, moi.

Moi : Et tes super attaques avec la rotation, c’est normal que les vagues d’énergie et autres aussi sur un plan 2D ?

GG : Eeeuuuh, oui … oui, oui. On s’est dit que ce n’était pas super important ce genre de détail.

Moi : Dis, les bugs graphiques, là, c’est quoi ? J’ai le décor oui on personnage qui se retrouve masqué par des bandes de textures vide ? Et puis, mais tu rame mon ami. Même en mettant les settings au minimum, je n’arrive plus à avoir la vitesse et le plaisir de jeu d’avant. Est-ce que cela vient de mon PC ? Il n’est pas de la dernière génération mais reste plus que correct encore maintenant quand même.

GG : Quoi ? Tu ne fais pas partie de la PC Master Race avec un équipement qui te coute un bras ? Fi de tout cela ! Comment veux-tu que l’on reste ami dans ces conditions ?

Moi : Hé là ! Tout doux, bijoux. Parce que je voix quand même des trucs de plus en plus bizarre chez toi. Le design des anciens perso n’est franchement pas terrible, il manque énormément de personnage par rapport aux derniers opus et les nouvelles mécaniques de jeu ne sont pas des plus exceptionnelles comme j’en avais l’habitude.

GG : C’en est trop. Je vois qu’il n’est plus possible de discuter avec toi. Je retourne chez ma mère. (bruit de porte que l’on claque furieusement)

Ça défouraille !

Ça défouraille !

Suprise, surprise

Vous l’aurez compris, j’ai eu quelques problème avec GuiltyGearXrd : Sign. Le changement de style graphique (3D en style 2D) n’est pas mal mais le design des personnages s’en ressent. Le fait que certains personnages aient carrément disparus de la liste disponible est également dommageable. Mais le coup des bugs graphiques et du lag ont été mes pires moments. Surtout que j’ai tenté de remédier à ces deux soucis. En tentant de baisser ma résolution graphique par exemple. Et là, surprise, baisser sa résolution graphique … met le jeu en mode fenêtré en réduisant de plus en plus la taille de la fenêtre. Sérieusement ? Mais ce n’est pas comme ça que l’on fait bon sang. On finit par jouer avec une fenêtre minuscule et il faut en plus changer la taille de résolution de votre bureau Windows pour arranger un peu les choses. Et même, je n’ai jamais réussi à retrouver une vitesse de jeu suffisante.

Du coup, je suis désolé mais j’ai préféré éviter de jouer en réseau car il n’était pas pour moi imaginable de jouer confortablement dans ses conditions. Revenons un peu sur ce qui est proposé par le jeu. Il y a les classiques modes arcade, entrainement, MOM, multi local ou réseau. Il y a aussi un mode Story qui … n’est qu’une succession de texte avec des images ou des vidéos. Allons, allons … tu m’as habitué à mieux, GuiltyGear …. À beaucoup mieux. Même si les bases de la série sont là, l’exécution et l’exploitation de ces bases est un peu raté. Avoir tout misé sur ce nouveau moteur de jeu n’était peut-être pas la meilleure des idées. Et puis, finalement, le fun de jeu manque un peu. A part BedMan, les nouveaux personnages n’ont pas beaucoup de charismes et les anciens … Dites, c’est normal que Potenkim soit devenu un clone d’Alphonse du manga Full MetalAlchimist ? Heureusement que les passages en style dessin animé sont superbes mais, finalement, pas assez nombreux.

 

En conclusion

Déçu … j’ai été assez déçu de GuiltyGearXrd : Sign. Cette série chère à mon cœur semble avoir perdu une grosse partie de sa superbe avec ce nouvel opus. Bugs, lag, design pas terrible … j’espère qu’au moins les problèmes techniques auquel j’ai dû faire face ne sont pas présents dans les versions consoles. A essayer et … finalement … à oublier rapidement.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.