Test – Halo : The Master Chief Collection

Après Halo : Combat Evolved Anniversary en 2011, il n’était pas très étonnant de se dire que Microsoft allait continuer sur sa lancée en plongeant à nouveau dans la facilité des remakes HD. Il faut dire que le travail opéré par 343 Industries sur le premier opus était franchement réussi. Donc quand on nous annonce l’arrivée de Halo : The Master Chief Collection, qui comprendra les quatre premiers volets de la saga, notre fibre de joueur ne peut que vibrer avec l’envie de se jeter à nouveau corps et âme dans cette licence mythique.

halo-masterchief-head

Le deuxième chaînon manquant

Les mauvaises langues pourront facilement dire que cette énième compilation n’est qu’une manière de remplir la ludothèque de la Xbox One. Il serait difficile de leur donner tord, puisqu’il s’agit d’une pratique devenue courante sur cette nouvelle génération de consoles. Notamment quand il s’agit d’amplifier le calendrier des sorties de fin d’année. Mais derrière tout ça, il faut reconnaître que cela permet également de ressortir des cartons des jeux qui ont parfois marqué toute une génération. Et c’est largement le cas pour une série telle qu’Halo, qui s’étale maintenant sur plus d’une décennie. Pourtant, si Halo : The Master Chief Collection reprend les épisodes canoniques de la licence, notre attention se portera surtout sur Halo 2 : Anniversary. Bien entendu cette compilation représente bien plus que ça, surtout pour le fan aguerri, mais quand on parle du remake d’un volet aussi important, c’est assez naturellement qu’on pense à s’y attarder un peu.

Quand on lance Halo 2 : Anniversaire, il est assez évident des changements qui ont été effectué sur cette nouvelle édition. Comme dans Combat Evolved, il suffit d’appuyer sur un bouton pour passer de l’ancienne à la nouvelle version. De quoi prendre un petit coup de vieux dans les dents, mais surtout pour s’apercevoir que les souvenirs sont parfois loin de la réalité. Ce remake anniversaire d’Halo 2 est donc en tout point un plaisir pour les yeux, même si l’on est loin de la claque visuelle. Il faut dire qu’en étant réalisé avec le moteur de Halo : CE, il ne fallait pas forcément s’attendre à une grande révolution. C’est joli, notamment durant la découverte de certaines planètes, et c’est là tout ce qui compte. A savoir que le jeu tourne dans une résolution de 1080p et 60fps, ce qui devrait satisfaire un bon nombre de joueurs. Les autres en revanche seront surtout heureux d’apprendre le traitement qui a été réalisé sur les cinématiques, qui sont tout simplement époustouflantes. Mais le vrai changement et qui est pourtant bien plus discret, c’est le travail apporté sur la trame sonore d’Halo 2. Les musiques ont été remises légèrement au goût du jour pour être réintégré de manière très intelligente, au point de créer une toute nouvelle ambiance à certains passage du jeu.

image-halo-masterchief-0003 image-halo-masterchief-0011

Plusieurs jeux dans le tas

Ironiquement, il n’y a pas grand-chose à dire sur les autres opus de la compilation. Il faut dire que chaque épisode n’avait pas forcément besoin d’une grosse refonte, même si l’on sent qu’un petit lifting est tout de même passé par-là. Comme pour Halo 2, leur gameplay reste globalement inchangé, dans un besoin essentiel de satisfaire la communauté de fans. Le gros changement, si l’on peut dire, est le fameux 1080p et le 60fps qui font leur entrée et qui semble être devenu une norme indispensable pour faire vendre un jeu. En dehors de ça, les jeux sont toujours aussi agréable à l’œil, même si c’est plus perceptible sur Halo 4 que sur Halo 3, qui se fait un peu plus vieux.

Mais en dehors de ces pinaillages sur les graphismes, ce qui nous émerveille le plus c’est finalement d’avoir quatre jeux d’anthologie dans une seule et même compilation. Fort de ce savoir, 341 Industries s’est même pris le luxe d’intégrer à Halo : The Master Chief Collection un mode « Sélection », qui permettra aux joueurs de faire leur propre succession de missions issues directement de chacun des quatre jeux. Il sera ainsi possible de sélectionner individuellement ou de manière aléatoire, une suite de niveaux dans laquelle on pourra se replonger en solo, comme en coopération. De quoi mélanger les plaisirs et se remettre dans le bain avec nostalgie, en revivant des scènes marquantes de la série. Tout est vraiment fait pour caresser le fan dans le sens du poil et il faut admettre que cela fonctionne.

 

 Toujours un peu plus, beaucoup plus

Depuis son deuxième épisode, la licence Halo 2 est devenue indissociable de son multijoueur. Et quand on parle d’une compilation de quatre jeux, dont certains ont marqué leur époque, il était bien difficile d’en faire l’impasse. Le véritable attrait de Halo : The Master Chief Collection est finalement d’avoir pas loin d’une centaine de cartes différentes, jouable en multijoueur. Le petit plaisir inavoué, en plus d’avoir celles provenant des DLC, ce sera également de profiter des cartes remaniées de Halo 2 Anniversaire. Les nostalgiques pourront toujours revenir sur les anciennes maps, mais ce serait passer à coté d’un spectacle visuelle qui profite de son passage sur Xbox One. Bien entendu l’expérience ne serait pas complète si la Forge ne faisait pas partie du décor et autant dire que c’est la fête, puisqu’il sera possible d’y avoir une version pour Halo 2 Anniversaire, Halo 3 et Halo 4. Du contenu qui pourra être entièrement remanié selon l’envie des joueurs, surtout qu’il est maintenant possible de poser bien plus de choses qu’auparavant.

On pourrait vraisemblablement étirer cette critique encore pendant plusieurs pages, au point de vous en donner une indigestion. Mais ce qu’il faut retenir de Halo : The Master Chief Collection, c’est que 343 Industries (ainsi que tous les studios annexes ayant travaillé dessus) ont fait un super boulot. Que vous connaissiez la saga sur le bout des doigts ou que vous soyez un total néophyte, cette compilation est vraiment faite pour vous. Bien-sûr tout n’est pas rose et certains titres, notamment les plus anciens, ont parfois un peu mal vieilli en termes de level design. Mais cela n’empêche pas de prendre un grand plaisir à redécouvrir ses classiques du FPS, en plus d’avoir entre les mains un contenu plus que conséquent. En plus du multijoueur, tous les à cotés sont vraiment fait pour qu’on puisse découvrir la licence. L’accès à la bêta du multi d’Halo 5 : Guardians en première place, mais aussi la série Halo : Nightfall qui peut être visionnée à tout moment. Du fan service jusqu’au bout des orteils et qui s’en nul doute ravira beaucoup de monde.

 

En conclusion

On pourrait voir dans Halo : The Master Chief Collection, une bête compilation de remake HD comme on peut en trouver à la pelle depuis quelques années. Et pourtant il s’agit de bien plus que cela puisqu’avec le travail fourni derrière, notamment sur Halo 2 : Anniversaire, on se rend à l’évidence qu’on redécouvre avec grand plaisir les épisodes principaux de cette série de légende. Alors quand de plus il est possible de s’adonner à un mode multi plus que conséquent, aussi bien en termes de contenu que de sensation, il serait bien difficile de faire la fine bouche. De quoi reprendre un bon gros plat principal, en attendant le dessert qui arrivera sous la forme d’Halo 5 : Guardians.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.