HatsuneMiku, ça vous parle ? Si oui vous savez déjà ce qu’est un vocaloid. Pour les autres, sachez qu’au pays du soleil levant existe des chanteures/chanteuses totalement virtuelles qui squattent les tops 50 et qui s’exhibent en hologramme lors de concerts. Project Diva X va vous proposer d’aider certain(e)s de ces vocaloid  à restaurer leur monde virtuel. Attention les yeux et les oreilles.

hatsune-miku-headx

Les vocaloids nippons s’invitent dans votre télé

L’espace virtuel est en crise. Les vocaloids ne savent plus chanter et les différents mondes (clouds) de cet univers virtuel s’éteignent les uns après les autres. Hatsune Miku, l’une de ces vocaloid, vous appelle à l’aide pour sauver son monde. Il vous faudra l’aider lors de ses prestations en lui donnant le rythme pour qu’elle puisse de nouveau chanter. En effet, seules les chansons bien réalisées par les vocaloids peuvent recharger les différents mondes de l’univers virtuel. Il faudra réussir chaque chanson pour pouvoir recharger en énergie les cristaux représentant ces mondes et leur offrir une seconde vie. Mais Hatsune Mike ne sera pas seule avec vous. Ses 5 amis et amies vont aussi faire de leur mieux (avec votre aide) pour recharger en énergie les fameux cristaux.

Voilà, je pense que vous avez compris le principe. En gros, Project Diva X est un jeu de rythme assez classique dans son fonctionnement mais qui va aller un peu plus loin via les interactions avec les différent vocaloids. Mais parlons plutôt technique et gameplay en premier lieu. Le but du jeu est de réussir à obtenir assez de points lors de chaque chanson ou groupes de chansons (festivals) proposés par le jeu. On y utilise les 4 boutons (rond, croix, carré et triangle) qui peuvent être couplés aux touches correspondantes de la croix directionnelle (genre rond + droite, triangle + haut …) et les sticks (ou le pavé tactile mais c’est moins pratique). On a la touche ou le groupe de touches  à appuyer qui s’affichent en gris quelque part sur l’écran avec une aiguille qui tourne et vous verrez à chaque fois voler la fameuse touche en couleur vers sa destination en gris.

Pour obtenir le meilleur résultat à chaque fois, il faudra que vous pressiez la bonne touche au moment où l’aiguille est le plus haut, signifiant le meilleur score. Ça c’est la théorie de base. En vrai il y a des nuances car on a aussi des touches à appuyer longuement et d’autres à spammer comme un fou pour augmenter le nombre de points, mais dans les deux cas il faut s’avoir s’arrêter au bon moment, rapport encore une fois à l’équille qui tourne sur la touche. Et puis, il y a à chaque chanson une zone plus technique qui rapporte plus de points, une gestion des combos de touches réussies qui augmente vos points plus rapidement et enfin la zone de chance.

Tout en rythme !

Tout en rythme !

Pouvoir du prisme lunaire, transforme-moi !

La zone de permet, si vous la réussissez, à obtenir un nouveau module pour le vocaloid qui chante. Un module est en gros un costume pour votre chanteur/chanteuse qui aura une répercussion sur votre score. Ceux-ci ont à chaque fois des affinités avec certaines mondes/types de chanson mais aussi des caractéristiques propres comme le fait d’augmenter le ratio de certaines notes, d’aider dans la zone de chance, … Dans tous les cas, il vaut mieux obtenir un maximum de modules et ce pour tous les vocaloids car ceux-ci sont plus que nécessaires pour  avancer dans le jeu. Mis à part tout ça, il y a aussi un aspect un peu visual novel dans ce Project Diva X en gagnant différents accessoires et objets à donner à vos vocaloids, pour leur attribuer des bonus mais aussi pour augmenter votre niveau d’amitié … oui, oui … Mais bon, ce n’est pas le plus important non plus.

Passons au chapitre des graphismes car chaque chanson se voit mise en image lors d’un clip musical où vos vocaloids arborent fièrement leurs nouvelles tenues et accessoires avec des effets visuels variés et un aspect sonore impeccable. Oui mais bon, il faut aussi apprécier ce style de musique qui ne plaira pas forcément à vos oreilles. Surtout que certaines chansons ont des rythmes forts particuliers qui peuvent surprendre. Mais si vous jouez à ce jeu c’est aussi en connaissance de cause.

En revanche, il y a quand même une chose que je ne peux pas accepter. Autant les clips vidés sont sympathiques avec leurs couleurs, leur vivacité et leur folie par moment. Sauf que ce délire d’image et d’effets de couleurs rends le jeu complètement illisible pour certaines chansons et c’est encore pire dès qu’on monte dans le niveau de difficulté. Essayez de repérer un rond rouge mobile sur l’écran passant sur un fond de la même couleur ou alors qu’il y a plein d’éléments de cette même couleur un peu partout. Vu que la touche à appuyer apparaît à certains endroits de l’écran, tout le temps différents, et que l’on doit être très concentré surtout lorsqu’il y a plein de touches à appuyer à la suite, c’est vite un énorme bazar. Sincèrement, j’ai eu pas mal de difficultés avec le mode normal, surtout dans le cloud Kinky, pour ne serait-ce qu’enchainer plusieurs chansons sans avoir mal aux yeux tant on doit essayer de séparer le jeu de la vidéo de fond. Et en mode de difficulté supérieur, j’ai dû clairement laisser tomber par moment. Non, je ne suis pas d’accord avec cette logique : il faut pouvoir voir du premier coup d’œil quelle touche devra être appuyée par la suite. Tenter de décortiquer ça sur un écran surchargé n’est pas du tout ergonomique. C’est le seul défaut que je ferais à Project Diva X que j’ai quand même beaucoup apprécié.

 

En conclusion

Si on peut passer outre le gros problème de lisibilité de l’action (personnellement  j’ai beaucoup de mal), Hatsune Miku Project Diva X est un très bon jeu de rythme avec des personnages et des chansons pas très courant, c’est certains, mais très plaisant. Et la partie un peu visual novel liée à une grande rejouabilité en fait sans problème un titre majeur du genre sur PS4.