Test – House Or Caravan : la solitude victorienne

J’aime bien les survival-horror. L’ambiance, les contextes, les situations … tout y est mis en œuvre pour augmenter vos pulsations cardiaques. C’est un genre un peu à part mais qui a un certain charme. Pourtant, House Of Caravan n’en est pas un … en tous cas pas vraiment. Mais alors, qu’est-ce que c’est en fait?
house-of-caravan-logo

Bienvenue à la maison

Dans House Of Caravan, vous n’avez pas de préambule. Vous vous réveillez dans une chambre, sans trop savoir où vous vous trouvez et surtout pourquoi vous êtes là. Beaucoup de jeux nous ont déjà fait ce coup du réveil et de l’inconnu pour se focaliser sur le gameplay et la recherche de l’histoire. La série des Portal par exemple commence de cette façon et avec beaucoup de maitrise. Mais dans le cas qui nous occupe, ce n’est pas dans un centre de test que nous nous réveillons mais dans une grande demeure victorienne. Le décor et l’ambiance vont rappeler aux puristes certains des écrits de H.P. Lovecraft. L’atmosphère est sombre et oppressante, avec une musique lancinante et quelques effets sonores comme ces craquements ou ces tremblements de terre. Votre première épreuve sera de sortir de cette chambre où vous êtes enfermé pour ensuite tenter de découvrir ce qui se trame dans cette maison lugubre et sans vie autre que la vôtre.

Autant vous mettre tout de suite dans le bon sens : House Of Caravans n’est pas un survival-horror. Non, c’est plutôt un jeu d’exploration/recherche utilisant une ambiance glauque à souhait mais en aucun cas ce n’est un survival. Ici, il n’est pas vraiment question de survie mais plutôt de comprendre ce qui se trame et réussir à sortir de la maison … sans plus. Il y a des énigmes, bien sûr, des portes à ouvrir et plein de tiroirs et armoires à fouiller de fond en comble.  Et avec ça, il y quelque chose qu’il faut bien appréhender : la gestion de la lumière. Cette gestion est à mon sens très bien réalisée et apporte son lot de petites réflexions comme par exemple le fait d’allumer certaines chandelles disséminées ici ou là pour mieux voir là où l’on veut fouiller. Et si vous manquez d’allumettes, vous pourrez trouver une lampe torche qui vous sera fort utile. Autre chose qui marche très bien dans le jeu : l’ambiance. J’en ai déjà parlé mais c‘est vrai que la tension que génèrent juste quelques bruits bien placés peut faire beaucoup dans l’ambiance. Pareil avec le level-design ou plutôt le style même de la maison qui est plutôt pas mal même si l’aspect technique du moteur du jeu est clairement léger au regard de ce que j’ai déjà pu voir dans d’autres titres.

house-of-caravan-0016 house-of-caravan-0006

Reviens Léon, j’ai les même à la maison

Malheureusement, il y a quelques soucis qui vont clairement vous faire hésiter à tenter l’expérience. Le premier vient du moteur physique du jeu qui manque clairement de finition. L’idée de pouvoir prendre des objets et de les faire tourner pour en voir tous les aspects est bonne mais là, c’est assez mal géré. Les éléments du décor vont souvent vous bloquer pour rien et placer un objet où vous le voulez peut rapidement tourner en bonne rigolade … ce qui ne correspond pas tellement à une ambiance lugubre. Le second problème vient des énigmes et de leur façon d’être gérées. Déjà, les énigmes sont trop simples et principalement nécessitent de trouver les bons éléments dans la maison. Ensuite, des gameplay comme celui de la loupe sont juste ratés. Là où il aurait été tellement plus simple de laisser la loupe suivre la souris, il faut cliquer sur les photos à examiner exactement là où vous voulez placer la loupe. Alors qu’il faut passer du temps à rechercher juste le petit détail ou le texte qu’il vous faut pour l’énigme, cliquer partout devient vite frustrant.

Un autre souci est que la durée de vie du jeu est ridicule et atteint à peine les 2H de jeu au maximum en trainant beaucoup. Comptez réellement entre 1H et 1H30 pour terminer le jeu et c’est un gros souci. Là, il faudrait que le jeu ait une énorme rejouabilité mais là, rien du tout. Une fois terminé le jeu, vous aurez tout vu, fait toutes les énigmes et le seul challenge qui vous resterais serait de faire le jeu le plus vite possible. Mais le pire, c’est l’ennui. Malheureusement, House Of Caravans est d’un ennui mortel au bout d’un moment tant le jeu est répétitif dans ses actions. J’ai entendu dire que ce jeu n’était qu’un gros simulateur d’ouverture de tiroir … et c’est assez vrai. Vous allez en ouvrir des tiroirs et des armoires dans tous les sens pour trouver de temps à autre un petit objet ou une photo, un petit texte pour donner du contexte mais ce n’est pas assez pour garder le joueur en alerte. Pourtant, l’ambiance du jeu est bonne et il y a un vrai travail artistique mais à jouer trop sur la partie exploration sans vraiment donner d’excitation quelconque au joueur, hé bien le joueur s’ennuie.

 

En conclusion

House Of Caravans est un tout petit jeu qui veut partager son ambiance mais ne propose pas grand-chose aux joueurs en contrepartie. Si la direction artistique et l’ambiance sont très correctes, le moteur physique et l’intérêt même du jeu sont très faibles sans compter une durée de vie rikiki. Bof, bof, bof.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.