Test – Hyrules Warriors Legends : Un grand jeu dans une petite console

Lors de sa sortie sur Wii U, Hyrule Warriors avait suscité de la curiosité mais aussi une part d’angoisse de la part des fans, car il faut bien admettre que voir arriver un musou aux couleurs de The Legend of Zelda, cela avait de quoi nous faire paniquer. Pourtant la surprise était au rendez-vous et quand on nous parle d’un portage du jeu sur Nintendo 3DS, cela peut avoir de quoi nous faire hausser les sourcils. Mais comme toujours, il faut savoir se laisser tenter et Hyrule Warriors Legends arrive tout de même sous de bonnes augures.

hyrule-warriors-legends-hea

On fait comme chez la grande sœur

La première crainte qu’on peut avoir est sur le plan technique, puisque cela n’étonnera personnes en disant que la Nintendo 3DS n’est pas aussi puissante que peut l’être une Wii U. Il y a donc forcément une perte quelque part et cela affectera automatiquement notre ressenti par rapport au jeu. Dans les faits, c’est bel et bien le cas et on note des graphismes pas mal revus à la baisse, ce qui se fera surtout se remarquer sur la modélisation des personnages qui perd un peu en netteté, mais notamment sur les environnements qui souffrent vraiment lors de l’affichage. Heureusement il s’agit seulement d’un souci esthétique qui s’estompe après quelques heures et auquel on ne fait plus du tout attention.

Pour le reste pas de grands changements, on reste toujours dans un contexte très respectueux de la charte graphique d’un The Legend of Zelda, que cela soit sur les personnages ou encore sur le traitement des cinématiques. On est devant un brillant mélange et cela même si le gameplay venant directement des musous est quand même prépondérant et c’est un peu normal. Mais le fan-service y est toujours aussi présent, avec la musique emblématique à l’ouverture d’un coffre, avec les Gorons et autre boomerang. Les plus téméraires pourront même partir à la recherche des salles cachées qu’il faut trouver en faisant sauter des murs. Tout est vraiment fait pour qu’on y retrouve facilement nos marques.

Ho, Link avec des tresses

Ho, Link avec des tresses

Toujours le même

Mais Hyrule Warriors Legends reste avant tout un jeu qui hérite du gameplay d’un Dynasty Warriors, avec ses champs de batailles remplis d’ennemis qui nous attendent par centaine, ainsi que des généraux à abattre et quelques objectifs à remplir. Souvent d’ailleurs en allant conquérir une forteresse ou en coupant l’herbe sous le pied des renforts de soldats. Comme sur Wii U, le jeu est se ficelle autour d’un scénario, mais celui-ci est surtout là pour nous donner une excuse de voir ou revoir les personnages emblématiques de la série Zelda. Certains protagonistes ayant même complètement changé de camp ou de fonction, pour le bien de l’histoire. Il s’agit surtout d’un grand rassemblement et d’une excuse pour occire des adversaires qui n’attendent d’ailleurs que ça.

Bien que le contenu d’Hyrule Warriors soit de base très conséquent, cette version Legends va y inclure cinq nouveaux chapitres articulés autour de Linkle. Sous les traits de ce Link féminisé, se cache une redoutable guerrière qui aura de quoi surprendre la plupart des joueurs qui oseront s’y frotter. À cela se rajoute une petite histoire centrée autour de trois protagonistes issus de Wind Waker, avec Link Cartoon, le Roy d’Hyrule ainsi que Tetra.

Bien que très optionnel, ces chapitre auront le mérite d’augmenter encore un peu plus la durée de vie d’Hyrule Warriors Legends, alors que le jeu n’en manquait déjà pas. C’est d’autant plus vrai si vous souhaité vous lancé dans la prise d’expérience de chaque personnage et améliorer leur capacité au maximum, en plus de débloquer tous les secrets et bonus du jeu. Il y en a pour plusieurs centaines d’heures et c’est d’autant plus agréable, que cette version nomade d’Hyrule Warriors s’y prête vraiment, en pouvant faire rapidement de courtes parties quand cela nous tente d’y investir quelques minutes de notre temps libre.

Il faut aimer trucider des ennemis par paquet de cent

Il faut aimer trucider des ennemis par paquet de cent

Adapté pour une portable

Ce qui peut au début fâcher un peu, c’est clairement la gestion de la caméra qui peut parfois nous faire un petit caprice. Mais comme c’est quelque chose qui était déjà inhérent à la version Wii U, on pourra presque pardonner ce petit couac, car au final cette version Nintendo 3DS répond au doigt et à l’œil et ne souffre pas de gros défauts de prise en main. Il faut dire que la 3DS est un peu substitue à la complémentarité entre l’écran de télévision et le GamePad qu’on pouvait avoir sur Wii U. Les fonctionnalités restent donc les mêmes et on y retrouve facilement nos marques. En plus du fait que les développeurs y ont rajouté l’option d’utiliser une Ocarina pour se déplacer sur le champ de bataille durant certaines conditions, ce qui favorise nos déplacements et nous fait gagner du temps pour le remplissage des objectifs.

 

En conclusion

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur Hyrule Warriors Legends, mais l’essentiel est là. Cette version portable du jeu possède tout ce qui fait l’essence de son ainé et cela malgré son coté technique un peu à la baisse. Mais du moment que le contenu est encore plus grand que ce qu’on retrouve dans la version Wii U et que le jeu est tout aussi jouable, voire plus puisque le concept se prête encore mieux à une utilisation nomade, il serait bête de bouder son plaisir. Hyrule Warriors Legends est une belle réussite et même si cela reste un simple musou, il est vraiment avantageux de lui donner sa chance.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *