[Test] Insanely Twisted Shadow Planet

 

Éditeur : Fuel Cell Games
Développeur : Fuel Cell Games
Multijoueurs : jusqu’à 4 joueurs en local et en ligne
Disponible pour 1200 points sur le Xbox Live Arcade

 

Ce qu’on peut dire, c’est que les productions aux graphismes minimalistes ont le vent en poupe en ce moment sur les plates-formes de téléchargement. Après les excellents Limbo et Outland, c’est le développeur Fuel Cell Games qui se lance dans la course avec un petit jeu qui répond au nom de Insanely Twisted Shadow Planet.

 

 

Un ovni couteau suisse

Mais qu’on ne se méfie pas trop de ce titre, car même si l’aventure se déroule sur une planète avec un environnement sombre et peu accueillant. L’exploration de ce lieu nous dévoilera assez vite des couleurs au ton très variés, mais qui s’harmonisent étonnement bien avec son ambiance. Surtout que les lieux qu’on va devoir visiter sont très éclectiques, avec des décors naturels, organiques, voir complètement mécanisés.

C’est dans cet endroit très particulier qu’il va falloir se frayer un chemin, à travers de nombreux obstacles et ennemis. C’est au contrôle d’un vaisseau en forme d’ovni qu’il faut s’incomber de cette tâche. Mais heureusement celui-ci ne part pas les mains vides, car il aura à disposition toute une panoplie d’outils très utiles. Si au début on ne possède que le strict nécessaire, on pourra en ramasser d’autres, comme la pince, le bouclier, la scie ou encore le laser. Une dizaine d’ustensiles qui ne seront pas de trop pour arriver à résoudre les problèmes qui se dresseront devant nous.

Leur maniement est simplifié par le stick analogique de droite, qui nous permet d’avoir une totale emprise sur la direction dans laquelle on souhaite les utiliser. Par contre, en fonction de l’outil cela manque parfois un peu de précision. Notamment lorsqu’on a besoin d’effectuer une action rapidement, comme accrocher une lanterne alors qu’on se fait pourchasser par un poulpe intergalactique. Ce défaut de maniabilité est un peu dommage, car si le jeu ne manque indéniablement pas de qualités, cela laisse tout de même une petite ombre sur son tableau.

 

 

En route pour l’aventure

Les entrailles de la planète sont réparties en plusieurs zones qui s’ouvriront en fonction de notre avancé et de l’obtention de nos capacités. Bien entendu, il est possible à tout moment de faire marche arrière pour aller examiner des recoins que vous avez oubliés, ou qui vous étaient encore inaccessibles. C’est d’ailleurs primordial si vous souhaitez ramasser tous les bonus du jeu, même si on ne peut pas dire qu’ils soit tous très bien cachés.

La plupart des énigmes ont subit un soin très particulier pour les rendre assez complexe, ce qui demandera parfois un peu de jugeote pour en venir à bout. Mais on ne peut pas en dire autant de la structure des niveaux. Car si la conception du passage aquatique ou mécanique peut paraitre ingénieuse, on peut aussi en penser tout le contraire quand on arrive dans la zone glaciaire, dont l’architecture semble très simple, voir banal.

Malgré ces quelques imperfections de parcours, Insanely Twisted Shadow Planet ne manque pas d’intérêt. Le seul vrai regret, c’est son multijoueur qui permet de joueur jusqu’à quatre joueurs en local ou en ligne. Mais qui se résume à une simple course où il faut trainer une lanterne le plus loin possible, tout en évitant les obstacles. Ce mode ne met pas du tout à contribution l’excellent gameplay du jeu, et c’est vraiment dommage.

 

En résumé

Avec sa réalisation plus que convaincante, Insanely Twisted Shadow Planet fait partie de ces petites pépites qu’on peut trouver sur le Xbox Live Arcade. Même si on aurait aimé que le jeu soit un peu plus peaufiné, cela n’en reste pas moins une valeur sûre et qui mérite amplement sa place dans ce Summer Arcade 2011.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.