Test – Jydge : un twin-stick shooter bien bourrin, mais pas trop

Si l’on vous parle de Twin-Stick shooter un peu bourrin, il est probable que les productions du studio 10tons émergent rapidement dans votre esprit. En étant amateur du genre, Neon Chrome ou encore Crimsonland sont sûrement que des jeux qui vous avez dû croiser ces derniers mois. Et bien sans que cela soit étonnant, c’est au tour de Jydge de faire parler de lui et d’arriver sur nos consoles de salon. Et chez les autres aussi.

Jydge ne fait pas vraiment dans la subtilité

Quand on est dans une ville où la criminalité bat son plein, il est bien difficile d’y faire régner la justice. La police du coin à beaucoup de mal à faire son boulot et tout ce qu’il reste à faire c’est de lancer un Jydge dans les rues. Bon là si vous aimé un peu les comics ou le cinéma vous avez déjà pu remarquer que le scénario ressemble un peu au gars qui passe son temps à dire : La loi c’est moi. Sauver des otages ou débarquer en trombe dans un bar pour dézinguer les têtes pensantes d’un gang, c’est grosso merdo les objets qu’on va avoir en incarnant un Jydge. Ne chercher pas une histoire qui vous tiendra en haleine, elle n’existe tout simplement pas. On peut déjà s’estimer chanceux qu’il y en ait une.

Il faut dire que la narration est réduite à sa plus simple vocation. Les niveaux commencent toujours de la même manière, seulement les objectifs à remplir vont varier de temps à autre. On est largué avec un véhicule et il faut aller faire notre sale besogne avant d’y retourner. Et autant dire que si vous vous attendez à pouvoir foncer dans le tas et dégommer toute résistance qui vous fait face, vous vous fourvoyez largement. Il vaut mieux y aller avec prudence et essayer de prendre les ennemis par revers, voire d’alerter un petit nombre pour les attirer un peu plus loin et s’en occuper tranquillement. Il suffira par contre qu’un ennemi un peu plus résistant, voire plusieurs, sont de la partie et cela risque de vite tourner au vinaigre.

Surtout que notre personnage est loin d’être costaud et que son nombre de point de vie peut rapidement fondre sans qu’on s’en rende vraiment compte. La difficulté n’est pas insurmontable mais il vaut mieux faire attention, notamment car les bornes de soin sont plutôt rares et leur accès est loin d’être évident. Avec un peu de persistance un niveau peut se terminer assez rapidement. Mais ce qui est un peu plus ardu c’est d’y remplir les trois objectifs. Un mal qui devient rapidement nécessaire, car ces médailles serviront à débloquer les missions suivantes et autant dire qu’il faudra s’armer de patience, surtout pour les objets de vitesse. Cela peut paraître simple mais en réalité il faudra aussi refaire des anciens niveaux, dans des modes de difficultés plus haut, afin de pouvoir remplir des nouveaux objectifs. Une ballade qui s’annonce plus que mouvementé.

L’ambiance n’offre que peu de diversité, mais on s’y fait

L’amélioration du Jydge

Gagner des médailles est aussi un moyen de débloquer des nouvelles pièces d’équipement et donc, d’améliorer notre personnage. Le fonctionnement est classique et il y a peu de chance que cela vous dépayse. L’argent engrangé servira à acheter les emplacements ou les mods supplémentaires et ensuite vous pouvez y installer vos améliorations. Ces upgrades sont très importants car c’est ce qui permet de faire face à la difficulté croissante du jeu et c’est peut-être là tout l’intérêt de Jydge. Si les missions peuvent paraître d’emblé très austère et répétitif, c’est parce que les développeurs jouent avec notre envie de vouloir constamment augmenter nos performance dans les niveaux. Il faudra faire des choix judicieux et augmenter nos capacités en conséquences selon notre objectif ou notre manière d’aborder une situation. Avoir plus de puissance au détriment de la portée, c’est vraiment si bénéfique que ça ? C’est les questions qu’on devra se poser pour venir à bout du jeu.

À partir du moment qu’on fait constamment des allers-retours dans les niveaux il sera nécessaire de jongler avec notre équipement. Notamment si l’on essaye de terminer un objectif de vitesse et donc de foncer tête baissée dans la mêlée ou encore s’il ne faut pas se faire repérer. Jydge est donc un jeu qui propose plusieurs manières d’être abordés, sachant qu’il faut obligatoirement toutes les maîtriser si l’on souhaite avancer loin dans la campagne. Le concept est vraiment répétitif si l’on n’accroche pas à cette forme de progression. Mais pour le peu qu’on s’y attarde un peu et qu’on laisse la chance au jeu, il est facile de se laisser surprendre et au final de vraiment s’amuser avec.

 

En conclusion

En misant surtout sur la difficulté et en poussant le joueur à aller au-delà de ses performances, Jydge n’est pas un jeu quoi se destine à tout le monde. Mais pour le peu que vous n’avez pas peur de refaire inlassablement les mêmes niveaux, dans l’espoir de grappiller une nouvelle médaille, et bien il y a de quoi vous amusez. Son système de personnalisation n’a rien de très innovant mais il fonctionne bien et on s’amuse pendant un moment à essayer toutes les combinaisons possible. Ce n’est pas le meilleur Twin-Stick shooter de sa catégorie, mais ce qu’il nous propose est amplement suffisant pour qu’on y passe un bon moment.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.