[Test] Kinectimals

 

Editeur : Microsoft 
Développeur : Microsoft 

 

Un bon nombre d’entre vous doivent sûrement se souvenir des années 90, avec cette déferlante de petit gadget électronique dans lesquels on devait s’occuper d’un petit animal. Ce principe à engendrer une vague énorme de clones et le phénomène à aussi eu son incursion dans le domaine du jeu vidéo.

 

 

Miaou !

Même si l’idée n’est pas nouvelle, le fantasme de pouvoir interagir directement avec notre compagnon virtuel sans devoir pianoter sur divers boutons, est un rêve que beaucoup de joueurs partagent secrètement. C’était sans compter sur l’apparition d’un accessoire comme Kinect pour enfin pouvoir le réaliser.

Une ile déserte avec des cocotiers et du sable fin, un véritable coin d’idylle pour des vacances au soleil, c’est en tout cas ce que semble nous promettre le début de Kinectimals. Sauf qu’il vaut mieux au préalable s’accommoder avec la présence d’une faune locale plus poilue que sauvage. Car votre paradis est habité par de nombreux félins qui auront vite fait de remarquer votre présence. Il vous sera très dur de rester insensible devant leur frimousse et leurs yeux remplis de tendresse. Une fois les présentations faites, vous aurez vite fait d’en adopter un pour avoir de la compagnie durant vos périples dans votre nouvelle demeure paradisiaque.

 

Qui aime bien chat’ie bien!

Dès votre arrivé, vous serez escorté par une sorte de libellule à poil qui vous expliquera tout ce qu’il y aura à savoir sur l’utilisation de l’interface pour communiquer avec votre petit matou. Les explications sont vraiment bien amené et facilement compréhensible même par un plus jeune joueur. Il suffit de tendre sa main sur le coté pour accéder au coffre à jouets qui renferme tous les ustensiles que vous allez pouvoir utiliser. Chaque accessoire donnant lieu automatiquement à des activités en fonction de ce que vous aurez choisi. Par exemple si vous prenez la brosse ou l’éponge, ce sera pour un nettoyage en profondeur du pelage de votre animal. Si vous choisissez une balle, vous allez pouvoir la lancer afin que votre ami s’amuse à la chercher pour vous la ramener.

Ces mini-jeux se renouvellent assez souvent, même si sur la longueur on a un peu tendance à toujours faire la même chose. Mais le rythme prend plutôt bien car selon l’interaction avec notre félin on gagne des points qui nous permettent de débloquer des défis, voir des nouvelles zones à explorer. C’est ce qui fait principalement l’attrait et le charme du jeu. On aura toujours envie d’y revenir pour voir ce qu’on pourra y découvrir comme nouveautés. Et ce ne sont pas les objets à collectionner qui manque, car on peut très rapidement passer par la boutique pour satisfaire notre envie d’acheter des accessoires ou des jouets à notre ami à fourrure.

 

Un tamagotchi mais pas trop

La reconnaissance est plus que correcte et vraiment bien pensée dans l’ensemble. On pourra juste regretter les phases de lancé qui se montre parfois un peu pénible à cause d’une mauvaise gestion des mouvements. Mais heureusement le joueur est très assisté par son félin qui aura vite fait de corriger vos petites erreurs, en faisant tomber les cibles à votre place.

Mais pour ceux qui espèrent accueillir chez eux un animal virtuel sans tous ses désagréments, il y aura une belle déception à la clé. Les interactions avec votre félin son tout de même assez limité. On est tenu par la main durant toute l’aventure et si on peut donner à manger et à boire à notre animal, celui-ci ne pourra jamais mourir même si vous oubliez ces petites corvées. Il faut bien le voir uniquement comme un compagnon de jeu et d’exploration, une belle mascotte qui nous accompagne et avec qui on pourra jouer, mais rien de plus.

Il ne faut pas voir cela comme un défaut, car toute la mise en scène de Kinectimals nous prouve qu’il est avant tout destiné aux plus jeunes. On nous tient par la main et on nous aide continuellement à progresser. Sans aucune prise de tête, aucune grande connaissance en jeu vidéo n’est requit pour pouvoir s’amuser. Ce qui en fait un jeu que toute la famille peut apprécier et cela sans aucune restriction.

 

En résumé

Avec une réalisation plutôt soigné et très agréable à l’œil, il est très sympathique de voir une telle production qui ne tombe pas dans la facilité et qui nous apporte un contenu assez ample pour satisfaire un grand nombre de joueur. Même si la linéarité du titre risque d’agacer beaucoup de monde et de vite en lasser certains. En éliminant les contraintes de l’utilisation d’une manette, le résultat final est du plus probant en permettant aux plus jeunes joueurs de s’amuser et de passer un bon moment.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.