Test – LEGO Batman 2 : DC Super Heroes

Les studios Traveller’s Tales sont notamment connus pour avoir transposé de nombreuses licences dans l’univers des LEGO. Après le succès de LEGO Batman, il est assez naturel de voir débarqué un second épisode sur nos consoles. Une simple suite ou un jeu avec des changements novateurs, c’est ce qui nous reste à déterminer.

La liberté de se mouvoir

Pas besoin d’avoir joué à toutes leurs productions, pour se rendre compte que Traveller’s Tales n’a jamais vraiment réussi à renouveler leur concept. En suivant un peu la chronologie de leurs jeux, on peut apercevoir quelques modifications ou corrections sur le gameplay, ainsi que des ajouts qui ont plus ou moins été conservé par la suite. Mais la base en elle-même n’a pas grandement évolué et on reste toujours à diriger notre personnage en détruisant tout ce qui est destructible, afin de le reconstruire sous une autre forme pour résoudre des petites énigmes pas bien difficile. Dans LEGO Batman, l’amélioration significative était l’ajout de costumes qui pouvait être revêtu par Batman et Robin, pour gagner de nouvelles capacités : comme planer, poser des bombes ou encore monter les parois métalliques. Un concept qui à largement été conservé dans Lego Batman 2 : DC Super Heroes, même si certains costumes ont plus ou moins été modifiés. En faite, Ce qui a vraiment changé c’est la construction de l’aventure qui se déroule maintenant dans un monde ouvert, avec la ville de Gotham City qui est entièrement explorable, en permettant de rejoindre à tout moment les lieux important durant l’aventure principale. Une idée ingénieuse qui apporte une nouvelle dimension de liberté, dans un jeu dont la progression est d’emblé très linéaire.

La liberté d’être aux commandes de la Batmobile pour traverser les rues de Gotham City, pour découvrir toute la noirceur et le gigantisme de la mythique ville, cela n’a pas de prix. Surtout que la Batcave est au centre de cet immense terrain de jeu et qu’une fois qu’on s’y trouve, aucun temps de chargement ne vient interrompre notre plaisir d’exploration. Et la recherche, ce n’est pas ce qui manque, car la ville est truffée de briques dorées à trouver ou de citoyen en danger qu’il va falloir sauver. Des mécaniques tirées des autres jeux à licences LEGO, mais qui sont admirablement mis en avant dans ce contexte, même si on regrettera d’avoir l’impression de tout le temps faire la même chose. La plupart des énigmes demanderont d’effectuer un parcours avec Batman ou Robin, voir de se promener dans les airs avec Superman pour trouver les briques planquées dans la tête des statues. Les autres héros et vilains du jeu ne sont pas vraiment mis à contribution, et c’est bien dommage car avec une cinquantaine de personnages, il y aurait eu de quoi faire. Pour nous aider dans cette recherche, on peut tout de même scanner la carte pour s’y retrouver, et ainsi indiquer par des points de couleurs les différents objectifs qui nous attendent. On peut également y poser un marqueur pour s’y retrouver et qui apparaitra ensuite sur notre boussole. Mais son fonctionnement manque parfois de précision et cela nous amène très souvent à être perdus au milieu de nulle part.

 

La ligue des seconds rôles

Flâner dans les méandres de Gotham est une chose, mais pour autant il ne faut pas en oublier la trame principale, qui ne manque pas non plus d’intérêt. Et qui en plus met en avant la grosse nouveauté de ce Lego Batman 2 : DC Super Heroes, au travers de cinématique qui sont entièrement doublé avec des vraies voix. Une première qui risque de devenir une norme dans les productions LEGO à venir, même si on regrettera que cela ne soit pas les doubleurs officiels qui interprètent les différents protagonistes. Ce changement s’explique avant tout par le scénario original qui nous est présenté et dont-il aurait été difficile d’en comprendre les fondements, sans avoir des dialogues compréhensibles. Cela ne gâche pourtant pas l’humour de la série, tout en renforçant le dynamisme de l’aventure. Le rythme de la progression est beaucoup plus soutenu et même si on retrouve les habituelles courses en véhicules ou l’imperfection des phases de plates-formes, les niveaux se succèdent et se parcours avec un grand plaisir. Même si parfois, on se cassera les dents contre certaines énigmes, la faute à un manque flagrant d’explication qui se fait parfois ressentir. En revanche, le scénario n’a rien de très original, avec Lex Luthor qui s’allient avec le Joker pour combattre Batman et Superman, mais c’est l’occasion de voir défiler des héros et des vilains inédits : avec Green Lantern, Wonderwomen ou encore Flash et Aquaman. Même si on pourra reprocher que la plupart d’entre eux font surtout office de figurant et ne sont pratiquement pas intégré dans l’histoire, avec une Ligue des Justiciers qui est tout juste mentionné.

Bien entendu,  comme tout bon jeu LEGO qui se respecte, Lego Batman 2 : DC Super Heroes est entièrement jouable en coopération. Malheureusement, de nombreux soucis inhérents à ce mode n’ont pas été résolu, avec d’autres qui se sont littéralement gréffés dessus. C’est le cas de la caméra qui est parfois beaucoup trop rapproché du personnage, voir des véhicules, ou des problèmes de visé. Mais c’est avant tout le monde ouvert qui apporte son plus gros lot de problèmes, avec une console qui à vraiment du mal à tout afficher lorsqu’on se trouve en écran scindé. A devoir gérer la vue des deux personnages dans Gotham City, le chargement des données et leur affichage prend parfois un peu de temps et il n’est pas rare de devoir attendre à coté de son objectif, en espérant qu’il veuille bien apparaitre. Un problème qui aurait pu paraitre mineur, mais qui se colle à une pléthore de bugs en tout genre. Que cela soit des personnages qui traversent le sol ou qui restent bloqué dans les décors, voir des menus aux choix fantaisistes qui font freezer la console. Ce sont des vilains défauts, plutôt rares durant de longues parties, mais assez présent pour ternir l’ensemble du jeu qui souffre vraiment d’un manque de finition.

 

En conclusion

Sans véritablement faire dans la nouveauté à outrance, ce Lego Batman 2 : DC Super Heroes n’en reste pas moins sympathique et arrive vraiment à renouveler les aventures de Batman dans l’univers des LEGO. On pourra pester contre quelques désagréments, certains déjà présent dans les séries précédentes, comme les soucis de perspective durant les sauts ou le manque de visibilité durant la visé. Mais ce sont surtout quelques bugs agaçants qui viennent un peu ternir le tableau. Pourtant, cela reste une bonne pioche et fait clairement honneur à ces prédécesseurs, sans pour autant vraiment réussir à s’en démarquer complètement. On soulignera juste quelques bonnes idées, comme la possibilité de parcourir entièrement Gotham City ou des niveaux beaucoup plus dynamique. Mais on aurait aimé que le délire aille encore plus loin et que le concept passe vraiment à un stade supérieur.

 

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *