Test – LEGO Marvel Super Heroes 2 : La foire au Super-héros de chez Marvel

Ce qu’on peut dire c’est que TT Games est du genre à essorer son concept jusqu’à n’en plus finir. Il est évidemment question des jeux à licences LEGO qui n’en finissent plus d’inonder nos tablettes. Ce n’est pas forcément pour nous déplaire, mais force de constater que cela fini par être un peu tout le temps la même chose. Mais qui sait, peut-être que LEGO Marvel Super Heroes 2 arrivera cette fois à nous surprendre. C’est en tout cas ce qu’on espère.

Un gigantesque capharnaüm

Il serait bien difficile de vous résumer le scénario de LEGO Marvel Super Heroes 2. Car bon, pas besoin de vous cacher que cela reste une histoire de jeu LEGO, surtout que celle-ci ne se base cette fois sur aucun film. Cela n’empêche pas qu’on est devant un jeu qui mélange tout un tas d’univers très différent et cela sous la couverture de divers portails dimensionnels. Une bonne excuse pour réunir ensemble un casting hallucinant de super-héros et de super-vilains. Sans surprises ce sont surtout les licences récentes qui sont mises en avant, comme les Gardiens de la Galaxie ou encore les Avengers. Et pourtant cela ne nous empêche pas de croiser des personnages qu’on ne voit pas très souvent, voire qu’on ne connait peut-être pas du tout si l’on n’est pas un habitué des comics.

Cette profusion dans les personnages permet surtout de proposer des environnements un peu plus variés. Mais bon, il ne faut pas non plus s’attendre à ce que la formule de base d’un jeu LEGO en soit profondément changé. Rien n’est grandement chamboulé et il est toujours question de détruire des constructions faite en briques de couleurs pour ensuite les reconstruire. Cela permettra de résoudre ponctuellement des petits puzzles très simples. Chaque personnage possède également une capacité qu’il faudra utiliser au bon endroit pour réussir à débloquer le passage ou pour activer des leviers, voire des machines. Le tout est encore une fois très facile d’accès, ce qui n’est pas forcément choquant dans la mesure où il s’agit d’un jeu qui est surtout destiné à un public très jeune. Mais cela n’empêchera pas aux plus grands d’également s’amuser, notamment avec un humour toujours aussi présent.

Ce qu’on peut laissé à LEGO Marvel Super Heroes 2 c’est de faire dans le grand spectacle. Notamment durant les combats contre les boss qui nous demandent parfois de jongler entre divers protagonistes, alors qu’en face le méchant de service ne manque pas de tout nous balancer à la figure. En plus d’avoir également des ennemis qui se promènent autour de nous. Cela donne souvent un grand n’importe quoi dans lequel on essaye tant bien que mal de comprendre ce qu’on attend de nous. L’effet de mise en scène est génial, mais le revers de la médaille c’est qu’on est vite désorienté sans qu’on sache vraiment ce qu’on fait. Et c’est d’ailleurs un reproche qu’on peut globalement faire à tout le jeu. Nos objectifs ne sont pas toujours très clairs et on avance souvent à l’aveugle avant de trouver une solution. Pour autant ce n’est pas insurmontable et on tourne rarement plus qu’une poignée de minutes, mais ce n’est pas toujours très agréable.

Toujours aussi mignon lui

Le jeu après le jeu

Comme bien souvent avec un jeu LEGO, la campagne principale est juste une excuse pour découvrir son univers durant une dizaine d’heures en ligne droite. C’est vraiment après que la découverte et la rigolade embarque vraiment dans l’aventure, notamment si vous parcourez le jeu en coopération. Les barrières délimitant le monde ouvert tombent enfin et il est alors possible d’explorer à loisir, tout en allant débloquer les héros et vilains manquant. Et avec plus de deux cent personnages à trouver, pas besoin de vous dire qu’on y passe un très long moment. Ensuite il y a les sempiternels défis de niveaux, avec la collecte de pièces, Stan Lee à sauver et j’en passe des meilleurs. Si vous vous mettez en tête de remplir le jeu à 100%, vous pouvez largement doubler la durée de vie du jeu. Au point d’en faire une overdose si le cœur vous en dit.

Il serait difficile de conclure la critique de LEGO Marvel Super Heroes 2 sans mentionner l’effort d’avoir ajouté un mode multijoueur qui peut même se jouer jusqu’à quatre. Le mode est assez classique puisqu’il nous demande de ramasser une pierre et de la porter le plus longtemps possible. Le but étant de l’avoir jusqu’à la fin du chrono pour ainsi réussir à la capturer. Le camp ayant marqué le plus de points remporte tout simplement la partie. Cela n’a rien de révolutionnaire, mais cela aura le mérite d’exister et d’être assez amusant le temps de quelques escarmouches entre amis. On en faite rapidement le tour, mais l’effet est louable et permet au moins de renouveler un peu l’expérience. On aurait tout de même apprécié avoir des modes qui  soient un peu plus originaux.

D’un point de vue technique, le jeu n’est pas ce qui se fait de mieux mais cela reste tout de même très honnête. Il faut dire que les jeux LEGO n’ont pas la réputation d’être des foudres de guerre en termes de graphismes. Marvel Super Heroes 2 s’en sort plutôt bien dans l’ensemble et reste dans le haut du panier des productions du même genre. Comme toujours on dénombre quelques bugs d’angles de caméra ou des ralentissements quand l’écran est trop chargé en éléments, mais rien qui ne vient vraiment perturber notre avancé. Il serait bon que ce genre de désagréments soient enfin corrigés, mais c’est tellement commun de les voir dans un jeu LEGO, que cela en devient presque habituel. Un effort à tout de même été fait sur la bande-sonore qui nous propose quelques musiques thèmes de l’univers de Marvel. Bien que trop discrète par moment, c’est toujours agréable de pouvoir les entendre.

 

En conclusion

Ce LEGO Marvel Super Heroes 2 est dans la même lignée que la plupart des productions antérieures de TT Games. Rien ne va vraiment nous émerveiller et nous propulser hors de notre divan, mais le n’en reste pas moins un bon jeu. Le contenu est riche et plaisant à découvrir, notamment si l’envie nous prend de tout débloquer. On aurait apprécié que quelques efforts soient faits pour lisser un peu plus ses imperfections, mais devant l’ampleur de ce qu’on nous propose dans le jeu il serait difficile de faire la fine bouche.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.